Confinement Coronavirus : oui, il est vraiment possible de circuler en voiture avec des passagers

Maj. le 24 mars 2020 à 10 h 29 min

Un message sur les réseaux sociaux affirme qu’il est interdit de se déplacer à voiture à plusieurs durant la période de confinement. Il s’agirait, selon le site du gouvernement, d’une fausse croyance. En respectant les gestes barrière, le covoiturage est permis. Toutefois, chaque passager doit être muni de son attestation.

covoiturage confinement coronavirus

Les règles du confinement des Français, mis en place le 17 mars dernier, semblent explicites. La principale est celle-ci : il est interdit de sortir de chez soi sauf pour une poignée de raisons, dont la liste s’est accrue en fin de semaine dernière avec des raisons des dérogations d’ordre judiciaire. Et pourtant, les adapter aux nombreuses situations individuelles des citoyens n’est pas toujours évident.

Lire aussi : Coronavirus : La police niçoise utilise un drone pour faire respecter le confinement

Prenons un exemple : le personnel de santé doit travailler pour prendre en charge les malades. Si les transports en commun ne sont plus disponibles, un médecin ou une infirmière peut-il faire du covoiturage ? Un message qui a été transféré sur les réseaux sociaux plus de cent mille fois ces derniers jours affirme qu’il est interdit de circuler à plusieurs dans une voiture. Sinon, le contrevenant s’expose à l’amende pour non-respect du confinement.

Une attestation par passager

Selon le site Internet du gouvernement, la réalité est différent. Il n’est pas interdit de se circuler en voiture à plusieurs. Le covoiturage est permis, à condition de respecter les gestes barrière (mouchoir à usage unique, pas de poignée de main, toux dans le coude, etc.) et à condition de l’utiliser avec parcimonie. Car, n’oublions pas que le gouvernement conseille, en cas de déplacement, de ne pas approcher une autre personne à moins d’un mètre. Difficile de respecter cette recommandation dans une voiture.

En revanche, le covoiturage n’exempte pas chaque passager de respecter la règle essentielle du confinement. Il faut que chacun d’eux puisse présenter une attestation à son nom en bonne et due forme pour confirmer les raisons du déplacement. La personne qui ne pourra pas produire son attestation sera verbalisée. 135 euros la première fois. 1500 euros la deuxième. 3700 euros la troisième avec peine de prison avec sursis.

Source : Le Monde



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !