Coronavirus : La police niçoise utilise un drone pour faire respecter le confinement

 

Comme à Madrid, les forces de l’ordre emploient un drone pour faire respecter le confinement imposé à la population. Le rôle de ce drone est de diffuser des messages rappelant aux Niçois les règles à suivre durant cette période. L’initiative, prise par la préfecture des Alpes Maritimes, rappelle celle de Madrid qui verbalise ceux qui contreviennent au confinement.

drone surveillance nice

Depuis le début de la semaine, les Français ont l’obligation de rester chez eux, sauf autorisation exceptionnelle pour se rendre au travail, quand le télétravail n’est pas possible et dans les secteurs prioritaires, pour aller faire des courses ou encore pour aller chez un professionnel de santé. En cas de déplacement, une attestation doit être imprimée ou recopiée. Et en cas de contrôle, chaque personne doit être en mesure de produire l’attestation et une pièce d’identité. Sinon, c’est l’amende, dont le montant est monté de 38 euros à 135 euros.

Lire aussi : Coronavirus : Microsoft lance une carte interactive pour suivre l’évolution de l’épidémie dans Bing

Les messages, des médecins ou du gouvernement, appelant les Français à faire preuve de civisme en respectant les consignes pour lutter plus efficacement contre l’épidémie de coronavirus, ne suffisent pourtant pas. Malgré les 264 décès dans l’Hexagone et plus de 9000 cas avérés, les Français continuent de sortir sans nécessité. Face à ce problème, la préfecture des Alpes-Maritimes a pris une mesure : un drone a été confié à la Police pour sillonner les rues de Nice par la voie des airs.

Mission préventive et non répressive

Selon BFM, qui a contacté le concepteur du drone, la mission de l’engin volant est avant tout préventive. Équipé d’un haut-parleur, le drone diffuse deux messages en boucle. « Les déplacements sont interdits sauf dérogation ». « Respecter les distances de sécurité s’il vous plait ». Le but n’est donc pas de dresser des contraventions, mais bien de sensibiliser les habitants à respecter le confinement et ses règles. Le drone survolait des quartiers spécifiques de la ville : les plages, les grandes artères, le port, etc. Ci-dessous, retrouvez un tweet de notre confrère Grégory Leclerc, reporter à Nice Matin.

Cette initiative rappelle bien évidemment celle de Madrid où un drone survole là aussi les principales avenues de la capitale. Mais là, contrairement à Nice, les Madrilènes sont verbalisés si le drone les surprend à vaquer sans autorisation, avec potentiellement une peine de prison. Chez nos voisins espagnols, l’épidémie est en plein essor. Le 18 mars 2020, le pays comptait 17 000 cas avérés et 767 morts. L’Espagne est, après l’Italie, le deuxième pays européen le plus touché par le virus.

Source : BFMTV



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !