Bitcoin : la puissance du réseau dégringole après une panne d’Internet au Kazakhstan

 

La puissance du réseau Bitcoin s'est brutalement effondrée. Une panne générale d'Internet, accompagnée d'une panne d'électricité, a mis à l'arrêt la plupart des fermes de minages localisées au Kazakhstan. Face aux émeutes, les autorités ont coupé l'accès Internet dans tout le pays.

bitcoin
Crédits : Pixabay

Quelques jours après le Nouvel An, la puissance du réseau (hashrate) Bitcoin a atteint un nouveau record. Ce 2 janvier 2022, la puissance moyenne du réseau de minage est passée au dessus des 200 exahashes par seconde (Eh/s). Avec cette puissance en forte hausse, le minage de BTC est devenu plus rentable.

Pour produire des bitcoins, il est en effet nécessaire de réaliser des calculs mathématiques complexes grâce à des machines dédiées, les fameuses Asics. Le hashrate correspond à la puissance globale fournie par les machines de minage qui sont chargées de sécuriser le réseau et les transactions.

Sur le même thème : Le Bitcoin, l’Ether et la plupart des cryptomonnaies s’effondrent à nouveau

La crise au Kazakhstan plombe le réseau Bitcoin

Quelques jours après ce record, le hashrate du réseau Bitcoin s'est complètement effondré. En l'espace de quelques heures, la puissance du réseau s'est contractée de 12%. Cette baisse fulgurante est due à une importante panne d'Internet au Kazakhstan.

D'après les informations de NetBlocks, l'organisation qui surveille la cybersécurité et la gouvernance d'Internet, une panne d'Internet a touché l'entièreté du Kazakhstan ce mercredi 4 janvier 2022. La panne de réseau a été suivie par une importante panne d'électricité. L'organisme laisse entendre que le réseau Internet aurait volontairement été coupé sur demande des autorités afin de réduire les moyens de communication des manifestants. Contraints par les autorités, Kazakhtelecom, le principal FAI de la nation, aurait été forcé de bloquer l'accès Internet des concitoyens.

Le Kazakhstan est actuellement le théâtre de violentes émeutes. Les manifestants protestent contre la hausse des prix des carburants, notamment les prix du gaz naturel liquéfié (GNL). Face à l'ampleur des émeutes, Kassym-Jomart Tokaïev, président du pays, a décrété l'état d'urgence. Journalistes et correspondants de médias à l'étranger sont actuellement injoignables.

Pour rappel, les fermes de minage installées au Kazakhstan représentent jusqu'à 18% de la puissance totale du réseau Bitcoin. Il s'agirait du troisième pays qui concentre le plus de hashrate, derrière les Etats-Unis. Après avoir été exclus de Chine, de nombreux mineurs se sont relocalisés sur le territoire kazakh, où le prix de l'électricité est réduit. Face à l'afflux des mineurs de cryptomonnaies, le pays aurait enregistré une forte consommation d'énergie. Cette pression supplémentaire a déjà provoqué des pannes d'électricité début décembre 2021.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !