Bitcoin : les mineurs désertent la Chine pour s’installer au Kazakhstan

 

La Chine a obtenu ce qu’elle voulait : faire partir les mineurs de Bitcoin de son territoire. Selon une récente étude, la part du pays dans le cryptominage mondial a chuté de 75,5 % en septembre 2019 à 46 % en avril 2021. Direction le Kazakhstan, où l’électricité est moins chère et les restrictions sont bien moins sévères.

bitcoin conso electrique
Crédits : Pixabay

Il ne fait pas bon d’être un mineur de cryptomonnaie en Chine. En mai dernier, le pays a interdit les paiements en Bitcoin sur son territoire, démarrant ainsi la répression envers ceux qui défieraient la décision du gouvernement. Inutile en effet de résister à la loi, les autorités n’hésitant pas à tout bonnement couper l’électricité aux quelques récalcitrants restants. À l’heure des premières analyses, il semblerait que cette stratégie porte largement ses fruits.

Selon une étude du Cambridge Centre for Alternative Finance (CCAF), la Chine représentait 75,5 % de minage de Bitcoin mondial en septembre 2019. Au mois d’avril de cette année, ce chiffre a chuté à 46 %. Ce résultat correspondant à une période antérieure aux mesures chinoises, il est fort à parier que le niveau est encore plus bas à l’heure actuelle. Les chercheurs expliquent ainsi qu’une majeure partie de la puissance minière du pays a « disparu du jour au lendemain, ce qui suggère que les mineurs et leurs équipements sont en mouvement ».

Le Kazakhstan, nouvel El Dorado des mineurs de Bitcoin

« Les mineurs remplissent des conteneurs d’expédition avec des installations minières », précise David Gerard, expert en cryptomonnaies, « de sorte qu’il s’agit en fait de centres de données informatiques mobiles, et ils essaient maintenant de les expédier hors de Chine ». La question est alors de savoir où se rendent ces conteneurs. Or, toujours selon la même étude, le Kazakhstan est récemment devenu le 3e pays au monde en matière de minage de Bitcoin, faisant grimper sa part de 1,4 % à 8,2 % en à peine 2 ans.

Sur le même sujet : Pourquoi miner du Bitcoin est désormais beaucoup plus facile

Pourquoi le Kazakhstan ? Les chercheurs expliquent ce choix par le prix très avantageux de l’électricité, qui plus est aisément accessible dans le pays. Mais cet avantage a un impact environnemental désastreux. D’après le US Department of Commerce, 87 % de l’électricité kazakh provient des énergies fossiles, dont 70 % du charbon. La Chine n’étant déjà pas la championne de l’énergie verte, la situation ne va donc pas s’améliorer avec cette immigration massive.

Source : BBC



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !