Apple : pour garder secret leur projet de syndicat, les employés utilisent des smartphones Android

 

Apple fait actuellement face à une vague de colère de la part de ses employés, qui lui reprochent notamment de ne pas les payer assez. Plusieurs d’entre eux souhaitent former un syndicat. Pour communiquer entre eux, ils n’ont d’autres choix que de passer par des messageries chiffrées et des smartphones Android.

Apple logo
Crédits : Unsplash

Apple a beau être la première entreprise au monde à dépasser les 3000 milliards de capitalisation, elle n’en profite pas pour augmenter les salaires de ses employés. Au sein de plusieurs Apple Store américains, la colère gronde. Il faut dire que ce n’est pas la première fois que la firme de Cupertino est épinglée pour les conditions de travail de ses salariés. En décembre dernier, une usine indienne a dû fermer après que de nombreuses travailleuses ont souffert d’empoisonnement à cause de la nourriture qu’on leur servait.

De ce fait, le mot syndicat se répand au sein des employés. Seulement voilà, ce dernier n’est pas particulièrement apprécié des entreprises de la Silicon Valley. Bien que des salariés ont finalement réussi à créer le premier syndicat de l’histoire de Google début 2021, ces derniers ont dû faire face à une véritable politique de terreur à base d’espionnage et de licenciements abusifs. Apple n’y fait pas exception. Auprès du Washington Post, les employés avouent être obligés d’utiliser des applications de messagerie chiffrées pour ne pas se faire repérer.

Les employés utilisent des smartphones Android par peur de se faire espionner

Certains rapportent également avoir opté pour des smartphones Android pour échapper à la vigilance de leurs supérieurs. Ils expliquent ainsi que c’est le seul moyen véritablement efficace pour éviter qu’Apple ne jette un œil indiscret à leurs conversations. Si l’entreprise est désormais au courant de leurs intentions, leurs noms, eux, peuvent ainsi rester anonymes, protégeant par la même occasion leur projet.

Sur le même sujet : Taxe GAFA — Apple ne veut rien débourser et va faire payer les développeurs, timing parfait !

Pour sa défense, la firme de Cupertino explique que le taux horaire versé à ses employés est en adéquation avec la tendance du marché. Néanmoins, l’entreprise ne génère pas exactement les mêmes recettes que la plupart des autres noms du secteur. Alors que les États-Unis font face à une forte inflation, les salariés réclament de toucher une part correcte des bénéfices de leur employeur.

Source : Washington Post



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !