Apple et Qualcomm annoncent mercredi 17 avril 2019 enterrer la hache de guerre : fini la bataille judiciaire autour des brevets ! Les deux entreprises ont signé un accord de licence sur 6 ans, et le fondeur fournira les modems 5G des futurs iPhone alors qu’un procès débutait tout juste aux Etats-Unis. Aucun détail financier ou technique n’a été rendu public, mais il est question du versement d’une somme importante par Apple à Qualcomm. Au même moment, Intel annonce renoncer à développer des puces 5G. 

Qualcomm et Apple mettent fin à leur guerre des brevets
Crédit : Pixabay/Phonandroid

Ah… les patent trolls. Alors qu’un procès monstre s’ouvrait aux Etats-Unis avec pour enjeu une somme dépassant potentiellement 30 milliards de dollars, Apple et Qualcomm annoncent mercredi 17 avril 2019 qu’ils « annulent tout », et qu’ils ont signé un accord. Celui-ci met bien évidemment fin à tous les volets judiciaires en cours. Et suppose le versement d’une importante somme à Qualcomm (dont le montant exact reste secret). L’accord prévoit un contrat de licence sur six ans qui prendra effet le 1er avril 2019, extensible par périodes de deux ans.

Apple et Qualcomm mettent fin à leur guerre de brevets et signent une série d’accords

S’ajoute un contrat « pluriannuel » de fourniture de puces – on imagine pour les iPhone. Voici ce que dit exactement le communiqué commun des deux marques« Qualcomm et Apple ont annoncé aujourd’hui un accord pour mettre fin à tous les litiges entre les deux entreprises dans le monde. L’accord inclut un paiement d’Apple à Qualcomm. Les entreprises ont également signé un accord de licence sur 6 ans, effectif dès le 1er avril 2019, qui inclut une option d’extension de deux ans, et un accord de fourniture de puces pluriannuel ».

Les deux marques sont en conflit depuis janvier 2017, lorsqu’Apple a commencé à dénoncer le modèle de licence de Qualcomm et le prix des redevances, jugé « abusif ». S’en était suivi une riposte de Qualcomm qui a tenté de faire interdire la vente d’iPhone sur plusieurs marchés. En parallèle, se posait la question de la fourniture de modems 5G pour de futurs iPhone – Apple misait sur des puces Intel, mais le fondeur a pris du retard, et ne pouvait pas fournir de puces avant l’horizon 2020-2021.

Lire également : Apple perd un procès contre Qualcomm pour violation de brevets

L’accord passé entre les deux firmes a eu un double effet : l’action Qualcomm a bondi de 23% à la bourse de New York, et, victime collatérale de ce retour à l’entente Intel a immédiatement annoncé son intention d’abandonner le développement de modems 5G. Puisque ces derniers seront très vraisemblablement fournis par Qualcomm à en croire le peu d’informations qui ont filtré sur cet accord. Cela permettra sans doute de proposer des iPhone 5G plus tôt qu’anticipé. Mais il est sans doute encore trop tôt pour le dire.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !