Apple contre-attaque Spotify après sa plainte pour abus de position dominante

Apple vient de lancer une contre-offensive après avoir été visé par une plainte de Spotify auprès de la Commission européenne pour abus de position dominante. Dans un droit de réponse publié sur son site, Apple réplique à chaque point inscrit dans la plainte de Spotify et l’accuse d’avoir profité des écosystèmes d’Apple pour asseoir sa notoriété et de vouloir maintenant se soustraire à ses obligations.

Apple Spotify

Depuis quelques jours, Apple et les autres membres des GAFA sont attaqués publiquement par une sénatrice américaine qui pense que les géants du numérique sont trop puissants, au point d’écraser toute concurrence et de nuire à l’innovation. C’est dans ce contexte que Spotify a décidé de porter plainte contre Apple cette semaine. La plateforme l’accuse d’abuser de sa position dominante pour nuire à son application de streaming, et ce, au profit d’Apple Music.

Apple exerce son droit de réponse après la plainte de Spotify

La firme de Cupertino a répondu sèchement à Spotify sur chaque point abordé dans sa plainte. Déjà sur le plan financier, Apple affirme que les 30% de commission mentionnés dans la plainte ne concernent que la première année et que la contribution tombe à 15% après 12 mois. Ce n’est pas la seule omission volontaire de Spotify selon Apple.

« La majorité de leurs utilisateurs optent pour la formule gratuite qui est monétisée par de la publicité et l’App Store n’en tire aucun profit; une partie importante de la clientèle de Spotify est issue de partenariats avec des opérateurs de téléphonie mobile, ce qui oblige Spotify à payer des frais de distribution aux détaillants et aux opérateurs, mais cela ne contribue en rien à l’App Store ».

Enfin, « seule une fraction de leurs revenus d’abonnements est partagée avec Apple. Spotify demande que ce cette contribution soit égal à zéro » alors que « Apple connecte Spotify à ses utilisateurs. Nous fournissons la plate-forme par laquelle les utilisateurs téléchargent et mettent à jour leur application. Nous partageons des outils de développement logiciel essentiels pour la création d’applications Spotify  » …

Somme toute, Apple accuse la plateforme de streaming de « vouloir tous les avantages d’une application gratuite sans être tout à fait gratuite » d’autant plus qu’Apple ne prélève rien sur les revenus publicitaires générés par les utilisateurs qui n’ont pas d’abonnement.

« Spotify ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui sans l’écosystème de l’App Store, mais ils profitent maintenant de leur envergure pour éviter de contribuer à la préservation de cet écosystème pour la prochaine génération d’entrepreneurs. Nous pensons que c’est une mauvaise chose ».

Lire également : Spotify, Google et Amazon Music sont contre la hausse de rémunération des artistes

Enfin, Apple s’inscrit également en faux quant aux accusations de sabotage de Spotify concernant la compatibilité avec Siri et AirPlay 2. La firme de Cupertino dit avoir contacté l’entreprise à plusieurs reprises à ce sujet, mais qu’elle a répondu qu’elle continuait de travailler sur ces technologies.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Windows Defender ATP : l’antivirus de Windows 10 débarque sur les Macs

Windows Defender était la solution antivirus intégrée à Windows 10 – elle est désormais aussi disponible sur les Macs. En tout cas la solution avec abonnement dédiée aux entreprises, Windows Defender Advanced Thread Protection (ATP), renommé pour l’occasion Microsoft Defender…

Apple pourrait lancer une carte bancaire le 25 mars 2019

Apple pourrait bien lancer sa propre carte bancaire dans les jours à venir. En partenariat avec Goldman Sachs, une banque d’investissement américaine, la firme de Tim Cook aurait mis au point une Mastercard compatible avec Apple Pay. La marque aurait décidé de présenter…