Spotify porte plainte contre Apple, accusé d’avantager Apple Music sur l’App Store

Spotify part en guerre contre Apple sur le terrain judiciaire. La société a déposé une plainte auprès de la Commission Européenne, accusant la firme de Cupertino de concurrence déloyale et de pratiques anti-concurrentielles. Spotify dénonce notamment les restrictions de l’App Store et les avantages dont bénéficie Apple Music.

spotify apple app store

Spotify vient d’annoncer dans une note de blog de son fondateur et PDG Daniel Ek avoir déposé une plainte contre Apple auprès de la Commission Européenne. La société derrière la célèbre application de streaming musical accuse la firme de Cupertino de pratiques anti-concurrentielles visant à avantager son propre service Apple Music sur son magasin d’applications App Store.

« Apple exploite une plate-forme qui, pour plus d’un milliard de personnes dans le monde, constitue la passerelle vers internet. Apple est à la fois propriétaire de la plate-forme iOS et de l’App Store – et concurrent de services tels que Spotify. En théorie, cela ne pose pas de soucis. Mais Apple fait tout pour se donner un avantage injuste à lui-même », s’insurge Ek.

Spotify et Apple Music ne luttent pas à armes égales sur l’App Store

« Pour illustrer ce que je veux dire, laissez-moi vous donner quelques exemples. Apple exige que Spotify et les autres services numériques paient une taxe de 30% sur les achats effectués via le système de paiement Apple, y compris la mise à niveau de notre service Gratuit vers notre service Premium. Si nous payions cette taxe, cela nous obligerait à gonfler artificiellement le prix de notre abonnement Premium bien au-dessus du prix d’Apple Music. Et pour que nos prix restent concurrentiels pour nos clients, nous ne pouvons pas nous le permettre », explique le boss de Spotify.

Lire aussi : Musique en streaming : Spotify, Deezer, YouTube Music, Amazon Music, notre comparatif des meilleurs services

« Après avoir tenté sans succès de résoudre les problèmes directement avec Apple, nous demandons maintenant à la Commission Européenne de prendre des mesures pour garantir une concurrence loyale », fait savoir la compagnie. Spotify avait déjà pris la décision de retirer les abonnements via l’App Store pour faire tomber la commission de 30% imposée par Apple, quitte à perdre des clients. Surtout que le groupe américain fait tout pour punir ceux qui préfèrent se passer de l’App Store. « Apple applique une série de restrictions techniques limitant l’expérience sur Spotify. Par exemple, ils limitent notre capacité à communiquer avec nos clients », dénonce Daniel Ek.

Spotify exige trois changements dans la politique d’Apple. D’abord, que toutes les applications soient soumises aux mêmes règles et restrictions, incluant Apple Music. Ensuite, que les utilisateurs aient le choix d’utiliser plusieurs systèmes de paiement. Et enfin que le magasin d’applications de la marque à la pomme ne soit pas autorisé à contrôler les communications entre les services et les utilisateurs, notamment en imposant des restrictions en ce qui concerne les offres promotionnelles. Spotify dénonce également le fait d’avoir été écarté, ainsi que d’autres concurrents, de Siri, sur les HomePod et sur les Apple Watch.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !