Apple Car : un ancien employé risque 10 ans de prison et 250 000 euros d’amende pour espionnage industriel

 

Xiaolang Zhang, ancien employé d’Apple ayant travaillé sur la voiture électrique de la firme, a plaidé coupable d’espionnage industriel ce lundi 22 août. Ce dernier a volé plusieurs documents confidentiels dans le but de les livrer à un concurrent chinois. Il risque aujourd’hui jusqu’à 10 ans de prison et une amende de 250 000 euros.

apple car
Crédits : Apple

L’Apple Car est aujourd’hui le secret de polichinelle le moins bien gardé de l’industrie. Si la firme de Cupertino n’a toujours pas confirmé officiellement l’existence de sa première voiture électrique 100 % autonome, les nombreux rapports et fuites la concernant ne laissent que peu de place au doute. Si certains employés dévoilent ces informations confidentielles directement aux leakers, d’autres tentent plutôt de les revendre à la concurrence.

Voilà ce qu’était probablement le plan de Xiaolang Zhang avant de se faire arrêter. En 2018, cet ancien employé de Google prend un congé paternité, dont il a profité pour voyager en Chine. À son retour, les soupçons déjà présents à son encontre sont renforcés par sa décision soudaine de démissionner. Il explique alors à ses supérieurs avoir l’intention de travailler pour Xmotors, une entreprise majeure en Chine dans le secteur de l’automobile électrique.

Sur le même sujet : L’Apple Car n’aurait pas de vitres, mais serait équipée de casques VR

Il se fait arrêter avant de transmettre des documents confidentiels d’Apple à la concurrence

Apple décide de mener l’enquête, et découvre alors que Xiaolang Zhang a profité de son accès privilégié à la base de données du projet pour télécharger un document de 25 pages détaillant les schémas des circuits internes de l’Apple Car. Les caméras de sécurité l’ont également filmé en train de récupérer des prototypes de hardware ainsi qu’un serveur Linux. Xiaolang Zhang est arrêté par la police en juillet 2018 à l’aéroport de San José, alors qu’il prenait l’avion pour la Chine.

Ce lundi 22 août, l’ancien employé d’Apple a plaidé coupable d’espionnage industriel devant le tribunal de San José. Il fait désormais face à une peine de 10 ans de prison ainsi qu’une amende d’environ 250 000 euros. Le verdict de la justice sera rendu en novembre prochain. Une nouvelle preuve s’il en fallait une, qu’Apple ne prend pas à la légère les fuites d’informations confidentielles.

Source : CNBC



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !