iPhone 13 : Apple ordonne aux leakers de dénoncer leurs sources car trop d’infos ont fuité

 

Apple s’attaque à nouveau aux leakers. Cette fois, la firme veut découvrir les sources qui alimentent les indiscrétions, notamment ceux qui revendent des prototypes d’iPhone, dont l'iPhone 13 attendu cet automne. Les avocats d’Apple ont envoyé aux leakers une lettre les menaçant de poursuites judiciaires s’ils ne dénonçaient pas leurs sources.

iPhone 13 design
Ceci n'est pas une fuite, mais un concept… basé sur des fuites d'iPhone 13 !

En 10 ans, la fuite d’informations sur les produits des grandes marques est devenue un business à part entière. Samsung. Huawei. Xiaomi. Oppo. Et bien sûr Apple. Surtout Apple. Chaque année, c’est évidemment la même rengaine : malgré toutes les mesures de sécurité, les informations passent entre les mailles du filet. Et les grandes caractéristiques des smartphones apparaissent sur la toile des mois avant leur officialisation. Aujourd'hui, nous avons par exemple relayé une fuite à propos de la prochaine génération d'iPad Mini, attendue cet automne.

Lire aussi – Comme Apple, Samsung déclare la guerre aux leakers

Ces dernières années, plusieurs firmes ont pris le problème à cœur. Elles ont décidé de poursuivre en justice les leakers qui révèlent ces informations. Dans un article publié en juin dans nos colonnes, nous rapportions qu’Apple avait envoyé plusieurs lettres à des leakers proéminents, les menaçant de poursuites judiciaires s’ils révélaient à nouveau des informations sur les iPhone.

Apple cherche à savoir qui vend des prototypes d'iPhone aux leakers

Nous apprenons cette semaine que cette campagne visait également leurs sources. Le site américain Vice rapporte en effet que certains leakers chinois ont reçu l’ordre d’arrêter d’acheter, vendre ou faire la promotion de produits qui ne sont pas encore officiels. Ces lettres s’adressent notamment à ceux qui publient des photos de prototypes. Apple leur demande également de dénoncer leurs sources d’information afin de découvrir qui, au sein de Foxconn ou de ses propres équipes, les revend au marché noir.

Le problème des fuites ne se règlera certainement pas en poursuivant en justice les leakers et en parvenant à en faire condamner quelques-uns, même si ça peut l'améliorer partiellement. Cela ne se règlera pas non plus en améliorant la sécurité dans les usines. Pourquoi ? D’abord, parce que c’est lucratif. Et l’appât du gain est important. Ensuite, parce que la chaîne de valeur du smartphone est devenue si complexe, avec de nombreux sous-traitants, qu’il serait impossible de combler tous les trous dans la raquette.

En revanche, cela permettra certainement à Apple d’agir contre une autre menace, plus importante selon nous : les failles de sécurité d’iOS et des iPhone. En effet, certains prototypes sont revendus à des hackers qui les examinent pour découvrir les brèches qui servent ensuite à créer les Jailbreak et à introduire des malwares.

Source : Vice



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !