Apple annonce des ventes d’iPhone record mais prévoit un manque à gagner de 4 milliards de dollars

 

Apple a révélé ses résultats trimestriels pour début 2022. Malgré les pénuries de puces informatiques, le groupe américain annonce des ventes d'iPhone record. Les services proposés par la marque ont également la cote. Malheureusement, Apple s'attend à des ventes générales en baisse lors du prochain trimestre. La firme table sur un manque à gagner supérieur à 4 milliards de dollars à cause de plusieurs facteurs, dont le retour du Covid-19 en Chine. 

iPhone 13 rupture stock

Apple vient de publier ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2022. Le géant de Cupertino est parvenu à obtenir des résultats supérieurs aux estimations des analystes. Apple annonce en effet un chiffre d'affaires de 97,3 milliards de dollars, en hausse de 8,6% sur un an.

C'est le meilleur second trimestre de toute l'histoire d'Apple sur ce point. Wall Street tablait sur un chiffre d'affaires limité à 93,89 milliards de dollars. Cette performance a donné un coup de fouet à l'action boursière de l'entreprise, qui a grimpé de 2,3%. “Nous sommes ravis de voir la forte réponse des clients à nos nouveaux produits”, se félicite Tim Cook, évoquant notamment les iPhone SE 5G, les Mac Studio et l'iPad Air 5, dont la keynote a eut lieu en mars.

Des ventes d'iPhone record en mars 2022

“Nous sommes très satisfaits de nos résultats commerciaux records pour le trimestre de mars, car nous avons établi un record de revenus pour les services et un record de revenus du trimestre de mars pour les iPhone”, souligne Luca Maestri, directeur financier d'Apple, dans un communiqué de presse. Les ventes de services, comme iCloud, Apple Music et Apple TV+, ont grimpé de 17,28% sur le trimestre. Apple profite largement de son important parc d'utilisateurs dans le monde. Les services ont rapporté 19,8 milliards de dollars au groupe sur le trimestre, pour 825 millions d'abonnés, soit 165 millions de plus qu'il y a un an. Le virage d'Apple du hardware vers les services est un succès.

Comme toujours, le groupe californien tire une importante partie de ses bénéfices de la vente d'iPhone. Porté par le succès monstre des iPhone 13, Apple a gagné 50,57 milliards de dollars, soit 5,5 % de mieux qu'au premier trimestre 2021, grâce à ses smartphones haut de gamme. Historiquement, il s'agit pourtant du trimestre le plus creux d'Apple. Une fois les fêtes de fin d'année révolues, les ventes de terminaux se contractent généralement. C'est de moins en moins le cas, notamment grâce à la sortie de l'iPhone SE.

Interrogé par CNBC, Tim Cook attribue les excellentes ventes d'iPhone aux anciens utilisateurs de smartphones Android. Le PDG assure qu'une grande partie des iPhone vendus au premier trimestre ont été achetés par de nouveaux clients. “C'est clairement un cycle fort”, précise le dirigeant.

Même son de cloche du côté des Mac. Grâce à un catalogue d'ordinateurs entièrement modernisé, Apple a engendré 10,4 milliards de dollars au premier trimestre, en hausse de 14,6 %. La marque à la pomme profite également de la forte demande d'ordinateurs depuis la crise sanitaire. Le télétravail et l'école à domicile se sont accompagnés d'un regain d'intérêt pour le secteur des PC portables.

Apple est touché par le retour du coronavirus en Chine

Après ce nouveau trimestre record, Apple s'attend à des ventes en berne pour la période d'avril à juin 2022. Le groupe met en garde les investisseurs en tablant sur un manque à gagner situé entre 4 et 8 milliards de dollars. “C'est sensiblement plus qu'au trimestre précédent”, souligne Luca Maestri. L'an dernier, ce manque n'avait pas dépassé les 6 milliards de dollars au 3e trimestre.

Le constructeur californien pointe d'abord du doigt les confinements décrétés par le gouvernement chinois. Pour endiguer l'explosion des cas de coronavirus, la Chine a pris la décision de confiner plusieurs quartiers. Ces mesures contribuent à réduire la demande de produits sur le marché chinois, qui est très important pour les constructeurs de téléphones.

Les confinements en Chine participent également à perturber la chaîne de production d'Apple. Plusieurs fournisseurs d'Apple, comme Pegatron et Foxconn, ont été contraints de fermer leurs usines pendant plusieurs jours. Ces difficultés s'ajoutent aux problèmes générés par la pénurie de puces informatiques, qui peine à se terminer.

Enfin, Apple estime aussi que la suspension de ses activités en Russie va contribuer à réduire ses bénéfices pour le prochain trimestre. Suite à l'invasion de l'Ukraine, le groupe a cessé les ventes d'iPhone, iPad, AirPods et de tous ses produits sur le marché russe. Les dirigeants soulignent également l'impact non négligeable de l'inflation et de la baisse du pouvoir d'achat sur le comportement des consommateurs dans les mois à venir.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !