La production d’iPhone menacée, 2 grandes usines ferment en Chine à cause du Covid-19

 

La production d'iPhone est menacée par le reconfinement en Chine. Face à la flambée des cas de Covid, le gouvernement a en effet reconfiné plusieurs villes. En réaction, Pegatron, un des partenaires d'Apple, a été contraint de fermer les portes de deux usines. Grâce à ses usines indiennes, Apple serait en mesure de minimiser l'impact sur sa chaîne d'approvisionnement. 

iPhone 13
Crédit : Unsplash

Pegatron Corp, l'un des fabricants chargés de l'assemblage des iPhone d'Apple, vient d'annoncer la fermeture de deux usines en Chine, à Shanghai et à Kunshan. L'activité des deux manufactures est suspendue jusqu'à nouvel ordre.

La fermeture de Pegatron risque d'avoir un important impact sur l'approvisionnement d'iPhone. En effet, la firme taïwanaises assemble environ 20% à 30% de tous les iPhone vendus dans le monde. Interrogé par Nikkei, Pegatron “espère reprendre la production prochainement” et assure être en contact permanent “avec ses clients et fournisseurs”.

La firme précise que la relance dépend uniquement du bon vouloir des autorités chinoises. Pour rappel, Foxconn, une autre firme en charge de l'assemblage des iPhone, avait déjà été contrainte de fermer ses portes le mois dernier. Foxconn avait fermé son usine de Shenzen pendant plusieurs jours.

La Chine reconfine plusieurs villes face à l'augmentation des cas de Covid-19

Cette décision a été prise suite aux mesures de confinement décrétées par les autorités chinoises. Face à la résurgence des cas de Covid-19, le gouvernement a préféré reconfiner une partie du pays. Depuis maintenant deux semaines, les 25 millions d’habitants de Shanghai sont complètement ou partiellement confinés. La police s'assure, notamment à l'aide de drones, que le confinement soit bien respecté par la population. Les individus infectés, ou ayant été en contact avec un malade, sont embarqués dans des camps d'isolement.

Cette politique de “zéro Covid” est fortement critiquée par les Chinois, qui estiment que les mesures sont de plus en plus intenables. “Nous devons maintenir cette politique zéro Covid, et nous devons le faire sans relâche, et sans aucune hésitation”, a néanmoins estimé Zheng Junhua, directeur d'un hôpital de campagne, interrogé par des médias français.

Des centaines d'usines suspendent leurs opérations en Chine

Dans ce contexte, plusieurs autres usines ont été contraintes de fermer leurs portes. C'est aussi le cas de Quanta, qui assemble notamment les MacBook d'Apple et de nombreux PC Dell. L'entreprise a arrêté la production sur un site de Shanghai depuis le début du mois d'avril pour se conformer aux mesures du gouvernement chinois.

Des entreprises spécialisées dans les circuits imprimés, comme Unimicron et Nan Ya Printed Circuit Board, et d'autres assembleurs d'iPhone, dont Luxshare Precision Industry, sont également touchés par les mesures de confinement. 161 sociétés taïwanaises cotées en bourse, dont 41 firmes spécialisées dans l'électronique, ont signalé l'arrêt de leurs activités à Shanghai et à Kunshan en avril.

Ce nouveau tour de vis risque d'aggraver encore une fois la pénurie de puces informatiques qui paralyse toute l'industrie depuis la pandémie. En dépit des efforts déployés par les géants occidentaux pour se diversifier, l'industrie reste très dépendante de la Chine et de l'Asie du Sud-Est. Les experts estiment que la crise des semi-conducteurs risque donc de se prolonger dans le temps.

Apple parviendrait à minimiser l'impact de la fermeture de Pegatron

D'après les informations fournies par Ming-Chi Kuo, analyste chez TF International Securities et source réputé du secteur, la situation risque de perdurer. “Dans le meilleur des cas, la reprise complète de la production pourrait ne pas être possible avant fin avril ou début mai”, assure Ming-Chi Kuo.

Néanmoins, Apple serait en mesure de minimiser l'impact de la fermeture des usines de Pegatron grâce à “sa solide chaîne d'approvisionnement” et les bonnes relations entretenues avec le gouvernement de Chine. Acteur incontournable du secteur, Apple est déjà parvenu par le passé à assouplir les positions des autorités et à obtenir des dérogations.

Pour réduire sa dépendance envers les usines chinoises, Apple a notamment relocalisé une partie de la production d'iPhone vers l'Inde. Les usines indiennes de Wistron et Foxconn produisent désormais une part non négligeable des smartphones vendus dans le monde. Les iPhone SE et une partie des iPhone 12 y sont notamment produits.

Récemment, le groupe de Cupertino s'est aussi mis à produire des iPhone 13 en Inde. L'usine de Foxconn, qui se situe dans la ville de Sriperumbudur dans le sud de l'État du Tamil Nadu, est désormais chargée d'assembler plusieurs modèles de la gamme. Grâce à cette stratégie, initiée dès 2020, Apple ne dépend plus exclusivement de ses partenaires chinois. Sa présence en Inde permet également au groupe californien de profiter des généreuses aides financières du gouvernement indien.

Sources : Nikkei,



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !