Android proposera Bing comme moteur de recherche par défaut en France

 

Android va bientôt proposer Bing comme moteur de recherche par défaut sur Android. Google est en effet forcé de mettre en avant des solutions concurrentes suite à une mise en demeure de l'Union européenne en 2018. Plusieurs moteurs de recherche concurrents vont avoir l'opportunité de booster leur part de marché.

Bing

Après la condamnation de Google par l'UE pour abus de position dominante en 2018, la firme a dû opérer des changements pour se conformer aux injonctions de l'institution. Accusé d'imposer ses propres solutions au détriment des applications concurrentes, Google met désormais en avant jusqu'à 4 moteurs de recherche autres que le sien sur Android. Les utilisateurs ont ainsi la possibilité de choisir leur solution par défaut.

Les applications Android suggérées ne sont toutefois pas choisies au hasard. Google a mis en place un système d'enchères controversé qui fait payer ses concurrents pour apparaître dans la liste des applications proposées aux utilisateurs. La firme vient de dévoiler les moteurs de recherche qui ont gagné le droit d'être promus au cours des trois prochains mois (octobre à décembre 2020).

Bing, info.com et PrivacyWall raflent la mise dans plusieurs pays

En France, ce sont trois applications concurrentes qui ont gagné les enchères. Il s'agit de info.com, PrivacyWall et Bing. Le moteur de recherche de Microsoft sera proposé aux utilisateurs d'Android dans 13 pays. Précisons au passage que la firme de Redmond est elle aussi accusée de forcer l'utilisation de Bing comme moteur de recherche sur Windows 10.

Pour revenir aux enchères, Info.com — qui est moins connu — sera mis en avant dans 31 pays au total. PrivacyWall en ce qui le concerne a décroché une place dans 22 pays. Le moteur de recherche DuckDuckGo quant à lui ne sera poussé que dans huit pays. Enfin, Qwant fait partie des grands perdants. Il ne sera promu que dans un seul pays : le Luxembourg. Il faut dire que Qwant a été l'un des premiers à tacler Google pour son nouveau système d'enchères.

La firme dénonce en effet une stratégie de Google qui vise à faire payer son amende de 5,4 milliards d'euros par les concurrents.  Ce « système d'enchères ne profitera ni aux consommateurs européens ni à la libre concurrence, qui ne peut être faussée par un tel procédé » affirmait l'entreprise française. Retrouvez sur cette page la liste complète des moteurs de recherche qui seront suggérés par pays entre octobre et décembre 2020.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !