Qwant tacle Google, qui veut faire payer les moteurs de recherche installés par défaut sur Android

Qwant a publié un communiqué dans lequel il fustige l’attitude de Google, qui veut faire payer par un système d’enchères des places pour devenir moteur de recherche par défaut sur Android. La société française s’insurge. 

qwant

Nous vous rapportions que Google veut faire payer les moteurs de recherche proposés par défaut sur Android en Europe via un système d’enchères. Une réponse de la firme de Mountain View à l’Union Européenne, qui a infligé à Google une amende de 4,3 milliards d’euros pour abus de position dominante sur Android il y a un peu plus d’un an. On reprochait alors au géant américain de favoriser son navigateur Chrome et son moteur de recherche Search sur son OS mobile.

Qwant se paye Google et ses enchères pour une place de moteur de recherche par défaut sur Android

Qwant, la société française qui propose un moteur de recherche concurrent à Google, s’insurge dans un communiqué de la décision de faire payer des places pour devenir un moteur de recherche par défaut sur Android. « Qwant dénonce la communication de Google qui vise à mettre aux enchères le libre choix des consommateurs européens d’utiliser un autre moteur de recherche que Google Search », fait savoir l’entreprise.

« Il ne revient pas à Google de faire désormais payer à ses concurrents son comportement fautif et le montant de cette amende par un système d’enchères qui ne profitera ni aux consommateurs européens ni à la libre concurrence, qui ne peut être faussée par un tel procédé », estime Qwant. Qui « note à cet égard que le processus d’enchères envisagé serait ouvert à de prétendus moteurs de recherche qui tirent leurs résultats et leurs revenus de Google, ce qui créera de facto une distorsion inacceptable et un risque élevé de manipulation, d’inéquité ou de déloyauté des enchères ».

Lire aussi : Qwant et Wiko ensemble pour proposer une alternative à Google sur smartphone

« La décision de la Commission européenne doit profiter aux consommateurs européens en assurant les conditions d’une liberté de choix qui repose sur les mérites intrinsèques de chaque moteur et les attentes des citoyens, notamment en matière de protection des données personnelles, et non sur leur capacité à financer Google ou à être financé par lui […] Qwant appelle donc les institutions et parties prenantes européennes à se saisir au plus vite de ce cas afin de faire respecter pleinement la décision de la Commission du 18 juillet 2018 », conclue Qwant.



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
MIUI 12 est en cours de déploiement sur 12 smartphones Xiaomi

Xiaomi est en train de déployer MIUI 12 sur une douzaine de smartphones. La plupart des modèles de la liste bénéficient d’une version stable, mais de nombreux modèles restent pour l’instant en bêta en Europe. MIUI 12 débarque enfin sur…

Nearby Share : comment tester le transfert de fichiers du futur sur Android

Google commence à tester Nearby Share, l’alternative Android à AirDrop, le transfert de fichiers ultra-rapide des iPhone. On vous explique comment rejoindre le programme de bêta. Google confirme que Nearby Share, sa fonctionnalité de partage simplifié entre smartphones Android, entre…