YouTube : les créateurs sont priés de faire leur auto-critique pour monétiser leurs vidéos

YouTube est en train de déployer un système d’auto-évaluation qui demande aux créateurs de juger eux-même si leur vidéo peut, ou non, être monétisée. Leurs réponses seront ensuite utilisées pour améliorer l’algorithme qui surveille les vidéos de la plateforme de manière automatique – pour éviter, entre autres, que des contenus se retrouvent injustement démonétisés. 

Monétisation des vidéos YouTube
Phonandroid

Les créateurs sont désormais priés de faire leur auto-critique : YouTube est en train de déployer un nouveau système d’auto-évaluation qui demande aux youtubeurs de dire, avant publication, si leur vidéo contient du langage inapproprié, ou parle de sujets susceptibles de conduire les algorithmes de Google à la démonétiser. Concrètement, les youtubeurs ont deux choix : soit certifier que la vidéo est appropriée pour tous les publics et ne contient ni « langage inapproprié, contenu pour adulte, violence, mise en danger, contenu en lien avec la drogue, les armes à feu ou des sujets sensibles ». 

YouTube demande aux créateurs de faire leur autocritique pour monétiser (ou non) leurs vidéos

L’alternative, c’est de répondre à une série de questions permettant de juger de la compatibilité entre le contenu inapproprié et la monétisation de la vidéo. Ainsi, un langage vulgaire considéré comme « léger » (soit parce que les gros mots employés ne sont pas très violents, soit parce qu’ils sont couverts par un big ou qu’ils ne sont pas très fréquents), ne devrait pas impacter la monétisation. Les contenus « pour adulte » tombent également dans plusieurs cas. Un baiser, par exemple, même un peu baveux, est sans conséquence. Mais la nudité même censurée, limite déjà la publicité. En cas de sein nu, là c’est stop, pas de publicités.

Par ailleurs, cette auto-critique ne décide pas nécessairement de manière définitive si le créateur verra ou non ses vidéos monétisées. Les réponses des créateurs sont comparées aux approches classiques de la plateformes, notamment l’algorithme automatique et l’évaluation humaine. Ce que l’on en comprend, c’est que si les réponses du créateur sont correctes, alors la plateforme aura davantage tendance à lui faire confiance par la suite. A l’inverse, ceux dont les réponses ne correspondent pas concentreraient les efforts de modération.

Lire également : YouTube propose enfin des options pour contrôler les recommandations de vidéos

Ce nouveau questionnaire semble ainsi avoir pour but de couper court aux critiques entourant la démonétisation de certaines vidéos. Les créateurs se plaignent depuis longtemps de problèmes, et notamment de vidéos démonétisées sans qu’elles contreviennent réellement aux conditions d’utilisation de la plateforme. Pour l’heure, ce système semble être dans une phase de déploiement progressive, d’abord aux Etats-Unis. Que pensez-vous de ce nouveau système ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Source : Tubefilter

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google rajoute encore de la pub sur Youtube

Google rajoute encore de la pub sur Youtube avec l’arrivée ce mercredi 6 novembre des Shoppings Ads. Ces annonces apparaissent directement sur la page d’accueil du site, et dans les résultats de recherche. Les produits et services mis en avant…

YouTube sur Android : Google teste une nouvelle interface

Google teste actuellement une nouvelle interface pour l’application YouTube sur Android. La firme de Mountain View étudie en effet l’idée d’intégrer une nouvelle section pour les commentaires directement sous la vidéo en cours de lecture. Pour le moment, seule une infime partie des utilisateurs de YouTube ont droit…

YouTube teste un nouveau design : les internautes détestent !

YouTube propose un nouveau design de sa page d’accueil qui fait apparaître les aperçus des vidéos beaucoup plus grands. Certains utilisateurs y ont déjà droit et les réactions sur Reddit et Twitter sont très acerbes. Cette nouvelle interface est loin…