Xiaomi n’est pas très en forme, la faute à l’iPhone 13 et la pénurie de composants

 

La fin d’année s’annonce assez terne pour Xiaomi. Alors que le constructeur s’est hissé en tête des ventes de smartphones début 2021, il affiche actuellement une chute drastique de ses bénéfices. La faute à la pénurie de composants qui l’empêche de produire autant que prévu, ainsi qu’à la sortie de l’iPhone 13, son rival de toujours.

Xiaomi Mi 11
Crédit : Xiaomi

Cet été, Xiaomi s’est imposé pour la première fois comme le premier vendeur de smartphones au monde, détrônant au passage Samsung qui campait cette position depuis bien longtemps. De quoi couronner le constructeur comme le nouveau roi du secteur ? Pas si vite. En effet, ce serait sans compter sur un contexte pas vraiment favorable à la firme. Malgré sa montée en puissance, l’entreprise affiche sa croissance la plus lente au troisième trimestre 2021 depuis un an.

Lors d’une réunion avec ses investisseurs, Xiaomi annonce ainsi une croissance timide de 8 %, pour un chiffre d’affaires de 78 milliards de yuans, soit environ 11 milliards d’euros. Un chiffre considérable, on en conviendra, mais qui est bien moins impressionnant quand on s’intéresse aux bénéfices nets. Ceux-ci s’élèvent à 788,6 millions de yuans, soit presque 110 millions d’euros pour ce troisième trimestre. Cela équivaut à une chute gigantesque de 84 % par rapport à la même période l’année dernière.

Sur le même sujet : Samsung domine le marché des smartphones en Europe, mais Xiaomi n’est pas loin

Xiaomi peine à faire face à la concurrence et la pénurie de composants

« Nous avons fait face à une pression assez importante au troisième trimestre », justifie Wang Xiang, PDG de Xiaomi. La pénurie de composants, qui touche tout le secteur, n’a pas épargné le constructeur chinois qui a été contraint de réduire sa production. Cela s’est nécessairement ressenti sur ses ventes, qui ont baissé de 4,6 % par rapport au trimestre précédent. De plus, la sortie de l’iPhone 13, raflant tout sur son passage, n’a pas aidé la firme à remonter la pente.

Enfin, le retour en grande pompe de Honor sur le marché des smartphones après s’être séparé de Huawei a impacté le marché chinois sur lequel Xiaomi est très bien placé. Une crise qui devrait durer jusqu’à la fin de l’année, estime Wang Xiang, mais qui « commencera à s’atténuer en 2022 ». Les analystes prévoient déjà que la firme écoulera 220 millions d’exemplaires au cours de l’année prochaine.

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !