Huawei a vendu la filiale Honor, c’est officiel

 

Huawei vient d’annoncer la vente de sa filiale Honor. Acculé par les sanctions américaines, le groupe chinois s’est résigné à se séparer de la marque de smartphones milieu de gamme. Honor est désormais la propriété d’un consortium chinois composé de quarante entreprises. Indépendant de sa maison mère, Honor échappe aux restrictions du gouvernement des Etats-Unis. 

huawei vend honor

Après des semaines de rumeurs, Huawei a finalement annoncé la cession de la marque Honor. « Huawei a décidé de vendre tous ses actifs commerciaux Honor à Shenzhen Zhixin New Information Technology » déclare la firme chinoise dans un communiqué publié sur son site web ce 17 novembre 2020. Aux dernières nouvelles, Honor aurait été vendu pour la somme de 12,8 milliards d’euros.

Honor est désormais détenu par un consortium récemment créé par 40 entreprises chinoises. On y trouve des distributeurs, des firmes spécialisé dans la vente en ligne ou de nombreuses entreprises cotées en bourse. « Une fois la vente réalisée, Huawei ne détiendra aucune action ni ne participera à aucune activité de gestion commerciale ou de prise de décision dans la nouvelle société Honor » détaille Huawei.

Sur le même sujet : Huawei est en train de lancer une marque de voitures électriques audacieuse

Huawei libère Honor des sanctions américaines

Cette transaction vise essentiellement à libérer Honor des sanctions américaines à l’encontre de son ancienne maison mère. Sur liste noire depuis l’entrée en vigueur du décret Trump, Huawei n’est plus en mesure de commercer avec firmes utilisant des technologies d’origine américaine. In fine, le groupe ne peut plus collaborer avec TSMC. La production de chipsets Kirin est au point mort.

« Cette décision a été prise par la chaîne industrielle de Honor pour assurer sa propre survie » souligne Huawei. Affranchi de Huawei, Honor est à nouveau en mesure de collaborer avec des firmes s’appuyant sur des technologies venant des Etats-Unis. En théorie, Honor doit pouvoir acheter des puces pour smartphones conçues par Qualcomm ou gravées par TSMC. Mieux, Honor pourrait soumettre une demande afin de récupérer sa licence Android auprès de Google. De facto, la firme serait autorisée à intégrer les applications et services de Google, dont le Play Store, à ses smartphones. C’est évidemment à confirmer.

« Cette acquisition est un investissement dicté par le marché . C’est la meilleure solution pour protéger les intérêts des consommateurs, des vendeurs, des fournisseurs, des partenaires et des employés de Honor » précise Shenzhen Zhixin New Information Technology dans son communiqué de presse. Suite à cette annonce, on s’attend légitimement à ce que le catalogue de produits Honor se retrouve transformé. Jusqu’ici, les smartphones et autres appareils estampillés Honor s’appuyaient presque intégralement sur des technologies mises au point par sa maison mère. Sans l’appui de Huawei, comment va évoluer la marque chinoise ? En attendant plus d’informations, n’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires ci-dessous.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
test honor 20 date sortie
Huawei aurait vendu Honor pour 12,8 milliards d’euros

Huawei aurait revendu Honor pour la somme de 12,8 milliards d’euros. Acculé par les sanctions américaines, le groupe chinois aurait cédé sa filiale à un consortium notamment composé de Digital China. De cette manière, Honor serait en mesure d’échapper aux restrictions imposées…

huawei
Huawei confirmerait bientôt la vente de sa filiale Honor

Huawei se serait déjà débarrassé d’Honor. Il y a quelques jours, le groupe chinois aurait vendu sa filiale à une entreprise de joint-venture détenue par l’Etat chinois. Huawei annoncerait officiellement la nouvelle dans les semaines à venir.  Citant des sources en provenance de Chine,…

honor rachat huawei
Huawei voudrait revendre une partie de sa filiale Honor

Huawei envisagerait bien de revendre une partie de sa filiale Honor. Sous pression, le groupe chinois serait récemment entré en contact avec plusieurs acheteurs potentiels, dont Xiaomi et TCL.  Il y a quelques jours, le célèbre analyste Ming-Chi Kuo affirmait…