Windows 10 1909 : la mise à jour de novembre 2019 est enfin disponible, comment la télécharger dès maintenant

 

Le déploiement de Windows 10 1909 correspondant à la mise à jour de novembre 2019 a enfin démarré après plusieurs mois de test. Contrairement aux précédentes mises à jour majeures arrivées en automne, Microsoft s'est focalisé cette fois-ci sur l'amélioration des performances et de la stabilité du système, quoi que quelques fonctionnalités viennent s'ajouter au tableau des nouveautés de cette mise à jour.

Windows 10 : Microsoft lance le déploiement de la mise à jour 1909

Comme promis le mois dernier, Microsoft vient de lancer le déploiement de Windows 10 1909 ou 19H2. La firme change de stratégie et propose cette nouvelle édition sous la forme d'une mise à jour facultative. Plutôt que de bombarder les utilisateurs d'une tonne de nouvelles fonctionnalités, la mise à jour Windows 10 de novembre 2019 est axée sur l'amélioration des performances, de la stabilité et de la qualité globale du système, avec quelques nouveautés fonctionnelles pour accompagner l'ensemble.

Windows 10 1909 : un gros patch en attendant la mise à jour majeure de 2020

La mise à jour 1909 de Windows 10 est disponible dès maintenant pour les utilisateurs qui souhaitent l'installer. Microsoft précise qu'il s'agit d'une mise à jour optionnelle qui ne sera pas installée automatiquement. Vous devez donc vous rendre dans Paramètres >  Mise à jour et sécurité > Windows Update. Dans la section « Mise à jour facultative », vous devriez voir une option pour télécharger « La Mise à jour de fonctionnalités Windows 10 (version 1909) ». Cliquez sur le bouton Télécharger et installer maintenant, comme vous pouvez le voir sur la capture d'écran en fin d'article.

Cette mise à jour restera optionnelle jusqu'à la fin du support de la version que vous utilisez actuellement. En clair, si vous disposez encore de Windows 10 1803 qui correspond à la version d'avril 2018, la mise à jour 1909 sera automatiquement installée sur votre machine puisque cette version est arrivée en fin de vie le 12 novembre 2019. Enfin, hormis l'amélioration des performances et de la stabilité, Microsoft a annoncé quelques petites nouveautés au niveau des fonctionnalités.

Cette version introduit la possibilité d'utiliser les assistants vocaux tiers comme Alexa depuis l'écran de verrouillage. Vous pouvez également ajouter de nouveaux événements au calendrier Windows depuis la barre de tâches. Il suffit d'appuyer sur l'icône des dates et heures et de sélectionner une date précise. Une option se déploie juste en bas avec la possibilité de programmer un événement dans votre agenda. Enfin, la barre de recherche de l'explorateur de fichiers Windows repose désormais sur Windows Search. Autrement dit, vos contenus OneDrive en ligne seront désormais indexés dans les résultats de recherche.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
fz
Microsoft annonce Office 2021 pour Windows et Mac dès cette année

Microsoft a annoncé que sa nouvelle suite Office 2021 LTSC arriverait bien cette année sur Windows et Mac. Ainsi, les utilisateurs ne souhaitant pas passer au format à abonnement pourront bénéficier des dernières innovations de la suite logicielle. La beta…

quick share samsung windows 10 pc
Windows 10 : Samsung va proposer son alternative à AirDrop sur PC

Samsung s’apprête à proposer Quick Share, son alternative à AirDrop, sur Windows 10. Cette application permettra de transférer rapidement et facilement un fichier d’un smartphone Android conçu par Samsung à un ordinateur tournant sous Windows 10. L’application sera bientôt disponible au téléchargement sur le Microsoft…

microsoft defender faille
Windows Defender : une faille de sécurité passe inaperçue pendant 12 ans

Les chercheurs en sécurité informatique de SentinelOne ont découvert une faille de sécurité critique dans Microsoft Defender, anciennement Windows Defender. Cette vulnérabilité était présente depuis près de 12 ans, et elle permettait à un attaquant d’exécuter du code malveillant à…