WhatsApp : le malware Skygofree espionne vos messages depuis 2014

 

WhatsApp fait face à une menace terrifiante. Découvert par Kaspersky, le malware Skygofree est capable d'espionner les messages échangés sur l'application, d'enregistrer les appels, de surveiller les déplacements de l'utilisateur et d'activer le microphone à tout moment. Créé par une entreprise italienne, le maliciel circulerait en toute discrétion depuis 2014.

whatsapp skygofree malware

Alors que WhatsApp cherche à lutter contre les fake news et le spam, une nouvelle menace bien plus grave vient d'être découverte pour la fameuse application de messagerie. Les chercheurs de Kaspersky révèlent l'existence d'un malware intitulé Skygofree, capable de dérober les messages WhatsApp d'un smartphone Android. Pour ce faire, le maliciel trompe une fonctionnalité d'accessibilité d'Android. Skygofree prouve donc que le chiffrement des messages WhatsApp n'est pas un gage de sécurité. Ce malware est encore plus redoutable que la faille découverte le 10 janvier 2018, qui permettait de surveiller les conversations de groupe sur WhatsApp.

WhatsApp : Skygofree peut enregistrer vos appels et activer le micro du smartphone

Les enregistrements d'appel, les événements du calendrier et les endroits sauvegardés peuvent aussi être récupérés. Le logiciel malveillant peut également activer le microphone automatiquement lorsque le smartphone entre dans un lieu spécifique. Ce maliciel se propage sur les sites web mobiles et contamine les smartphones des visiteurs. Une fois le smartphone infecté, il reste actif en permanence et s'ajoute à la liste des « applications protégées » du smartphone. De fait, ce redoutable malware peut continuer à utiliser le smartphone pour espionner les alentours même quand l'écran est verrouillé.

Selon l'analyste Alexey Firsh de Kaspersky, ce malware très sophistiqué est extrêmement difficile à identifier et à bloquer. Les développeurs de Skygofree l'ont créé pour pouvoir espionner les cibles sans éveiller les soupçons. Repéré sur des sites web italiens, le malware Skygofree aurait été développé par l'entreprise italienne Negg, spécialisée dans le développement d'outils d'espionnage. Comble de l'ironie : Negg compte les autorités italiennes parmi sa clientèle. Le plus effrayant est que Skygofree vient d'être découvert, mais existerait apparemment depuis 2014…



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
android google failles
Android : Google corrige 33 failles de sécurité en novembre 2020

Google vient de lancer le déploiement du patch de sécurité Android du mois de novembre 2020. Avec ce nouveau correctif, la firme de Mountain View corrige un total de 33 failles de sécurité identifiées dans le code de son OS…