Waze : la police de New York demande à Google de ne plus afficher les contrôles

Le NYPD (New York Police Departement) a demandé à Waze, l’application de navigation GPS rachetée par Google, de ne plus afficher la géolocalisation des contrôles policiers. D’après les forces de police, cette fonctionnalité est tout simplement irresponsable. Google n’a pas tardé à répondre à la requête des autorités…par la négative.

waze

« La police de New York a appris que l’application Waze Mobile permet actuellement au public de signaler les points de contrôle policiers et de cartographier ces lieux » explique le NYPD dans une lettre adressée à Google, qui a racheté Waze en 2014, et relayée par StreetsBlog. « Nous demandons à Google de supprimer immédiatement cette fonction de l’application Waze » continue la missive.

Waze : Google refuse d’accéder à la demande de la police et continue d’afficher les contrôles

Waze permet en effet à ses utilisateurs de savoir quand il y a une opération de opération de police et à quel endroit. Pour ça, il suffit qu’un autre usager ait informé l’application de la présence d’un contrôle.Waze fonctionne en effet sur le mode collaboratif.

« Les personnes qui affichent les emplacements des points de contrôle de police peuvent être accusées de tentative intentionnelle d'empêcher et / ou de compromettre l’application des lois en matière pénale et routière » assure même la police new-yorkaise. « La publication de telles informations est irresponsable et permet aux conducteurs en état d’ébriété d’échapper aux points de contrôle » regrettent les autorités. Pour le NYPD, Waze met les conducteurs, leurs passagers et le grand public en danger.

Lire aussi : Google Maps permet de signaler radars et accidents, comme sur Waze

Contacté par nos confrères de The Verge, Google a assuré que « la sécurité est une priorité absolue » mais « nous pensons que le fait d’informer les conducteurs des contrôles de vitesse leur permet d’être plus prudents et de prendre des décisions plus réfléchies lorsqu’ils sont sur la route ».

En France, les applications GPS comme Waze n’ont pas le droit d’afficher l’emplacement précis des radars mobiles mais peuvent indiquer les « zones dangereuses »où les radars sont susceptibles d’apparaître. Elles ont par contre le droit d’afficher les contrôles de police. L’interdiction d’afficher les contrôles policiers a en effet été retirée du projet de loi d’orientation des mobilités (LOM) parfois appelée loi « transports ». Que pensez-vous de la demande de la police et de la réponse de Google ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
La Formule 1 promet d’être 100% écolo d’ici 2030

Si la F1 n’a pas bonne presse en matière de respect de l’environnement, voilà pourtant un bon moment qu’elle tente de diminuer la consommation et le niveau de pollution de ses véhicules. Elle s’est d’ailleurs fixé pour objectif de réduire…

Tesla : Autopilot, Smart Summon… l’Europe veut assouplir les règles

Les réglementations européennes contraignent Tesla à brider certaines fonctionnalités de l’Autopilot en Europe. Sous la pression du constructeur et de certaines associations,  l’UE va bientôt étudier une proposition visant à assouplir ses limitations. Tesla compte parvenir à la conduite 100%…

Tesla Model Y : la production serait avancée au premier semestre 2020

Au cours de la présentation de son nouveau SUV électrique Model Y, Tesla avait indiqué que les commandes seraient honorées à partir de fin 2020, voire même début 2021 pour l’Europe. Cependant, une source anonyme a dévoilé l’information selon laquelle l’entreprise accélère…

Model 3 : Tesla dévoile son crash test officiel en vidéo

Tesla vient de mettre en ligne une vidéo présentant les crash tests de la Model 3 réalisés dans son laboratoire dédié en Californie. Afin de s’assurer de la sécurité de ses voitures électriques, le constructeur automobile réalise en effet de nombreuses simulations en interne avant…

Audi arrête de rêver et suspend son projet de voiture volante

À l’occasion du salon international de l’automobile de Genève de 2018, Audi avait présenté un étonnant concept à mi-chemin entre une voiture électrique autonome et un drone, en association avec Italdesign et Airbus. Le constructeur automobile annonce maintenant se retirer du…

Tesla : le prix de l’Autopilot augmentera le 1er novembre

Tesla augmente (encore) le prix de l’Autopilot. Le tarif de l’option conduite entièrement autonome va en effet augmenter de 1000 $ à partir du 1er novembre 2019. Cette nouvelle augmentation est due à la mise à jour V10 du logiciel…