Waze : la police de New York demande à Google de ne plus afficher les contrôles

Le NYPD (New York Police Departement) a demandé à Waze, l’application de navigation GPS rachetée par Google, de ne plus afficher la géolocalisation des contrôles policiers. D’après les forces de police, cette fonctionnalité est tout simplement irresponsable. Google n’a pas tardé à répondre à la requête des autorités…par la négative.

waze

« La police de New York a appris que l’application Waze Mobile permet actuellement au public de signaler les points de contrôle policiers et de cartographier ces lieux » explique le NYPD dans une lettre adressée à Google, qui a racheté Waze en 2014, et relayée par StreetsBlog. « Nous demandons à Google de supprimer immédiatement cette fonction de l’application Waze » continue la missive.

Waze : Google refuse d’accéder à la demande de la police et continue d’afficher les contrôles

Waze permet en effet à ses utilisateurs de savoir quand il y a une opération de opération de police et à quel endroit. Pour ça, il suffit qu’un autre usager ait informé l’application de la présence d’un contrôle.Waze fonctionne en effet sur le mode collaboratif.

« Les personnes qui affichent les emplacements des points de contrôle de police peuvent être accusées de tentative intentionnelle d'empêcher et / ou de compromettre l’application des lois en matière pénale et routière » assure même la police new-yorkaise. « La publication de telles informations est irresponsable et permet aux conducteurs en état d’ébriété d’échapper aux points de contrôle » regrettent les autorités. Pour le NYPD, Waze met les conducteurs, leurs passagers et le grand public en danger.

Lire aussi : Google Maps permet de signaler radars et accidents, comme sur Waze

Contacté par nos confrères de The Verge, Google a assuré que « la sécurité est une priorité absolue » mais « nous pensons que le fait d’informer les conducteurs des contrôles de vitesse leur permet d’être plus prudents et de prendre des décisions plus réfléchies lorsqu’ils sont sur la route ».

En France, les applications GPS comme Waze n’ont pas le droit d’afficher l’emplacement précis des radars mobiles mais peuvent indiquer les « zones dangereuses »où les radars sont susceptibles d’apparaître. Elles ont par contre le droit d’afficher les contrôles de police. L’interdiction d’afficher les contrôles policiers a en effet été retirée du projet de loi d’orientation des mobilités (LOM) parfois appelée loi « transports ». Que pensez-vous de la demande de la police et de la réponse de Google ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla : Chromium devient le navigateur des voitures électriques

Lentement mais surement Chromium s’établit comme le noyau universel des navigateurs web. Bientôt, les voitures électriques de Tesla vont entrer dans les rangs. Le navigateur installé sur l’ordinateur de bord est en effet l’un des points les plus négligés de…

Tesla : pourquoi Elon Musk risque de devoir fermer son compte Twitter

Des actionnaires Tesla veulent forcer Elon Musk à fermer son compte Twitter. D’après une plainte, ses tweets ont un impact négatif sur le cours en bourse de l’entreprise. En postant des informations erronées sur Twitter, Musk a aussi violé l’accord passé avec…

Tesla Model Y : première image teaser du SUV électrique

La Tesla Model Y, le nouveau SUV électrique de la marque, se dévoile dans une première photo teaser. Attendu pour le 14 mars 2019, le véhicule s’annonce très semblable à la Tesla Model 3. Découvrez les dernières informations disponibles sur le nouveau modèle de…

Pourquoi Tesla augmente le prix de ses voitures électriques

Tesla vient d’annoncer une hausse générale du prix de ses voitures électriques partout dans le monde. La firme d’Elon Musk renonce en effet à son projet du tout en ligne. En conséquence, le constructeur fermera moins de boutiques physiques que prévu, ce qui…

Amazon prépare ses propres voitures électriques et autonomes

Amazon qui est déjà présent dans beaucoup de secteurs jette son dévolu sur le marché des voitures électriques et autonomes. Le géant du web vient de débaucher un haut dirigeant du groupe General Motors, l’un des trois plus grands constructeurs…