Une université américaine accuse Google d’avoir volé une partie du code d’Android

 

La Purdue Research Foundation (PRF), qui fait partie de l'université américaine de Purdue, vient d'intenter une action en justice contre Google. Elle assure qu'une partie du code d'Android, l'OS phare de Google, viole l'un des brevets de Purdue. Une plainte a déposé officiellement devant un tribunal fédéral du Texas.

google action justice
Crédits : Unsplash

La Purdue Research Foundation (PRF), cellule de recherche de l'université américaine de Purdue (Indiana), vient d'intenter une action en justice contre Google. D'après elle, un ingénieur de Google s'est servi d'un brevet du PRF pour composer une partie du code d'Android. Une plainte officielle a été déposée auprès d'un tribunal fédéral du Texas.

La PRF demande le versement de redevances (de manière rétroactive) pour l'utilisation de son brevet, en plus de dommages et intérêts. Comme le rapporte la structure, ce brevet porte sur un système capable de détecter les bugs de la gestion de l'énergie. L'université de Purdue attribue l'invention de cette technologie à l'un de ses professeurs, Y. Charlie Hu.

Selon cette action en justice, Google a découvert les recherches du professeure en question sur le sujet en 2012. La firme de Mountain View les aurait intégré dans une partie du code dans Android Lint. Il s'agit d'un outil qui permet d'analyser les fichiers sources d'un projet Android pour trouver d'éventuels bugs en termes de sécurité, de performances, de facilité d'utilisation, d'accessibilité ou d'internationalisation.

À lire également : Oracle réclame 9,3 milliards à Google pour l’utilisation des API Java dans Android

Google visé encore une fois par une plainte pour violation de brevets

Cet outil existe dans Android Studio et constitue une partie importante du développement d'applications Android. Concernant le vol supposé, l'université de Purdue affirme qu'un article contenant les recherches du professeur s'est retrouvé sur un forum Android en 2012. L'institution assure avoir envoyé un avis de violation à Google en août 2020.

En outre, l'université rajoute que Google a enfreint d'autres brevets de Purdue. Selon les représentants de l'établissement, ils ont passé des semaines à organiser une réunion avec les dirigeants de Google, en vain. “La plainte contre Google a été déposée après une enquête préalable d'un an qui a révélé la violation délibérée par Google de plusieurs brevets de PRF. PRF a tenté pendant des semaines d'organiser une réunion avec Google, mais lorsque Google a refusé des conditions raisonnables pour une réunion, Purdue n'a eu d'autres choix que d'engager des poursuites”, peut-on lire dans la déclaration de l'université.

Depuis le dépôt de la plainte, le porte-parole de Google José Castaneda a promis que la société allait se “défendre vigoureusement”. Pour rappel, Google a récemment perdu son bras de fer judiciaire contre Sonos, pour une violation de brevet concernant les Google Home. Après cette décision de justice, Google a été contraint de changer le fonctionnement de ces enceintes Nest.

Source : Android Headlines



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !