Google change le fonctionnement des enceintes Nest après une plainte de Sonos

 

Google vient de changer le fonctionnement de ses enceintes Nest. Après la victoire juridique écrasante de Sonos, qui l'accuse de violation de brevets, le groupe américain a été contraint de supprimer une série de fonctionnalités sur ses produits.

Google Nest Audio

Début 2020, Sonos, célèbre marque d'enceintes considérée comme la pionnière dans le domaine de l'audio multiroom sans fil, a déposé une plainte contre Google aux États-Unis. Devant la Commission du commerce international, Sonos a estimé que la firme de Mountain View lui a volé sa technologie.

D'après Sonos, Google s'est emparé de sa technologie d'enceintes sans-fil en dépit des brevets déposés. L'entreprise affirme avoir échangé avec le géant de la Silicon Valley peu avant le lancement du premier Google Home en 2016. C'est à ce moment là que Google aurait mis la main sur les technologies brevetées par Sonos. Pourtant, les deux entreprises ont collaboré ensemble en 2019 en intégrant Google Assistant aux enceintes Sonos.

Google supprime des fonctionnalités volées à Sonos de ses enceintes Nest

Après des années de poursuites, la Commission du commerce international a finalement donné raison à Sonos. Les autorités estiment que Google viole un total de 5 brevets. De nombreux produits Google s'appuient apparemment sur une technologie initialement imaginée par Sonos, dont les enceintes intelligentes Nest, les smartphones Pixel ou encore les Chromecast.

Aux dires de Sonos, les brevets enfreints évoquent “des fonctionnalités audio domestique extrêmement populaires, y compris la configuration du contrôle des systèmes audio domestiques, la synchronisation de plusieurs haut-parleurs, le contrôle indépendant du volume de différents haut-parleurs et l'appareillage stéréo des haut-parleurs”.

Dans son jugement, la Commission du commerce international donne 60 jours à Google pour ôter ces fonctionnalités de ses produits. En cas de refus, le géant américain ne pourra plus vendre les produits concernés sur le marché américain. Pour contourner les sanctions, Google doit “dégrader ou éliminer certaines caractéristiques des produits”, précise Sonos.

Pour éviter une interdiction pure et dure, Google vient de changer le fonctionnement de ses enceintes Nest. “En raison d'une récente décision juridique, nous apportons quelques modifications à la façon dont vous configurez vos appareils et la fonctionnalité Speaker Group fonctionnera à l'avenir”, explique Google sur son site web.

Tout d'abord, une petite partie des personnes qui achètent une enceinte Nest devront terminer la configuration en installant une application dédiée, « Device Utility » (DUA). Cette application permettra aussi aux accessoires d'installer des mises à jour. Google précise que l'app ne doit être utilisée qu'une seule fois.

Lire aussi : L’écran du Google Nest Hub première génération est victime d’affreux burn-in

Surtout, Google fait l'impasse sur la fonctionnalité permettant de contrôler le volume de tous les haut-parleurs d'un groupe d'un seul clic. “Pour régler le volume de vos groupes de haut-parleurs, vous devrez ajuster chaque haut-parleur individuellement au lieu d'utiliser le contrôleur de volume de groupe. Vous ne pourrez plus non plus modifier le volume de votre groupe de haut-parleurs à l'aide du bouton de volume physique de votre téléphone”, met en garde Google. Du reste, les groupes d'enceintes devraient continuer à fonctionner correctement, sauf si plusieurs haut-parleurs proviennent de marques tierces.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !