Sonos, le célèbre fabricant d’enceintes, traîne Google devant les tribunaux. Le constructeur accuse le géant de Mountain View lui avoir volé sa technologie audio et de l’avoir réutilisée pour son propre compte, au sein de ses enceintes Google Home.

Il aura fallu attendre un bon moment pour que les enceintes Sonos intègrent Google Assistant, notamment en France, mais ça y est : depuis juillet 2019, les enceintes Sonos sont compatibles Google Assistant. On pensait alors que les deux entreprises, rivales pendant un temps, filaient un parfait amour. Mais voilà que Sonos attaque Google en justice. L’affaire risque de faire parler d’elle dans les prochaines semaines et peut durer un bon moment avant d’être résolue. Car, si on la découvre seulement aujourd’hui, elle remonte en réalité à 2016.

A lire aussi : Sonos force des utilisateurs à oblitérer leur enceinte en parfait état pour profiter d’une réduction

Sonos considère que Google lui a volé sa technologie d’enceintes sans fil dès 2016

Petit retour quelques années en arrière. En 2013, Google approch Sonos afin d’intégrer Google Play Musique aux enceintes connectées de la célèbre marque audio. En conséquence de quoi, Sonos envoie des documents expliquant comment les enceintes sans fil sont reliées entre elles. Coup de tonnerre : lorsqu’en 2016, la première enceinte Google Home sort, Sonos y retrouve alors certains éléments de sa technologie. À l’époque, la société contact Google pour l’informer que sa Google Home violait ses brevets, mais les deux entreprises ne sont jamais parvenues à trouver un accord.

Depuis ses premières enceintes connectées, Sonos a largement perdu du terrain face aux mastodontes que sont Google et Amazon, qui commercialisent leurs produits à des tarifs largement inférieurs à ceux de Sonos. L’arrivée de ces deux concurrents sur le marché des enceintes connectées a visiblement beaucoup déplu à Sonos, qui voit rouge désormais. Patrick Spence, l’actuel PDG de Sonos, affirme : « Google a copié de manière flagrante et en connaissance notre technologie brevetée ».

Sonos a donc déposé une plainte devant une cour fédérale de Los Angeles et l’International Trade Commission. Et si Sonos a décidé de traîner Google en justice, la société aurait aussi dans sa ligne de mire Amazon et ses produits Echo. Si Sonos a décidé de se retourner dans un premier temps contre Google, c’est parce que l’entreprise ne peut mener bataille sur les deux fronts en même temps.

Amazon, qui n’est pas pour l’instant poursuivi, a immédiatement réagi en affirmant que la gamme d’appareils Echo et la technologie musicale multiroom ont été développées de manière indépendante par Amazon. Du côté de Google, on s’estime déçu. « Nous contestons ces allégations et les défendrons vigoureusement », déclare un porte-parole du géant de Mountain View.

Source : New York Times



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
HomePod : Apple est-il sur le point de jeter l’éponge ?

Le HomePod est en rupture de stock sur le site Apple américain, et semble avoir disparu d’autres déclinaisons de l’Apple Store dans le monde. Alors que des rumeurs sur un possible successeur reviennent sporadiquement depuis plusieurs mois, Apple pourrait changer…

Google Home : Ok Google, voici les meilleures commandes vocales

Google Home c’est avant tout Google Assistant, l’un des assistants vocaux les plus performants du marché. Or, même si il sait faire beaucoup de choses, connaître d’avance quelques commandes qui donneront des réponses satisfaisantes est très utile. Vous trouverez tout…