Linky : un compteur explose en pleine nuit sans raison, un incendie se déclare

 

Un compteur Linky situé dans une maison du village de Pleumeur-Bodou dans les Côtes-d’Armor a explosé en pleine nuit, effrayant les voisins. La détonation était si forte qu’ils ont pensé qu’il s’agissait d’une voiture stationnée dans la rue.

Compteur Linky

Mercredi 21 juillet, un compteur Linky a pris feu en Bretagne. Souvent jugé trop intrusif, cet épisode ne va pas aider le boîtier d’Enedis à se faire apprécier des propriétaires. En effet, le compteur Linky est récemment devenu payant et coûte 130 euros. Dès 2022, les utilisateurs verront donc leur facture d'électricité annuelle augmenter d'une dizaine d'euros.

Etienne Hurtel et son épouse étaient tranquillement en train de regarder la télévision quand l’explosion a eu lieu, privant au passage toute la rue d’électricité. « C’était tellement fort que j’ai cru que la voiture de mon voisin d’en face avait explosé », a déclaré Étienne. Selon un de ses voisins, « une épaisse fumée toxique » s’échappait d’un bâtiment à l’extérieur, dans lequel le compteur Linky venait de se désintégrer. Pourtant, on se souvient que l’ANFR avait prouvé qu’il était sans danger pour la santé.

Un incendie s’est déclaré après l’explosion du compteur Linky

Le voisinage d’Étienne a dû faire appel aux pompiers, puisqu’un incendie s’est déclaré aux alentours du compteur. « Ils sont censés être ignifugés, mais là on a bien vu que ce n'était pas le cas, ce n'est pas rassurant », a déclaré un voisin. Un autre a même immédiatement contacté Enedis pour changer l’emplacement du boîtier et le mettre à l’extérieur. « S'il avait été placé dans la maison ou que quelqu'un passait dans la rue, il y aurait eu un blessé », déplore Étienne.

Selon les pompiers, le compteur ne peut pas prendre feu. D’après leur enquête, l’incendie n’était pas d’origine électrique, le compteur a alors été mis hors de cause. Heureusement, personne n’a été blessé lors de cet incident, et un technicien Enedis a rapidement été dépêché pour rétablir le courant qui avait été coupé dans une rue.

Ce n’est pas la première fois que les Bretons sont victimes des compteurs Linky, puisque nous avions vu le mois dernier que de faux démarcheurs se faisaient passer pour Enedis. Ces derniers proposaient d’intervenir physiquement pour « mettre à jour » le compteur, mais en profitaient pour commettre des vols.

Source : Ouest-France



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !