Twitter devient un grand n’importe quoi avec la certification payante, tout le monde se moque d’Elon Musk

Twitter est actuellement le théâtre de ce qui est certainement l’un des plus grands spectacles comiques de l’histoire des réseaux sociaux. Alors que la certification payante vient tout juste d’être déployée auprès des utilisateurs, quelques petits malins en ont bien entendu profité pour se faire passer pour de grandes marques… et poster n’importe quoi. Petit florilège des tweets les plus incroyables de ces dernières heures.

twitter rachat elon musk
Crédits : Pixabay

Vous ne comprenez plus rien à Twitter ? C’est normal. L’arrivée d’Elon Musk au pouvoir a, c’est le moins que l’on puisse, mis un énorme bazar dans le fonctionnement du réseau social. Si l’on peut arguer que ce dernier était déjà loin d’être parfait sur plusieurs aspects, le milliardaire a indéniablement semé une énorme pagaille depuis son rachat. Nous n’en sommes plus à un fiasco près, mais le plus gigantesque est sans doute celui de la certification payante.

Petit rappel des faits : quelques heures à peine après être devenu le nouveau patron de Twitter, Elon Musk annonce qu’il faudra désormais payer 8 dollars par mois pour arborer la fameuse pastille bleue à côté de son pseudo, preuve ultime qu’il s’agit du compte officiel de la personne ou de l’organisation concernée. Enfin… jusqu’à maintenant. En effet, si n’importe qui peut payer cette vérification, n’importe qui peut, de facto, usurper l’identité de quelqu’un d’autre.

Sur le même sujet — Twitter : Elon Musk envisage de rendre la plateforme complètement payante, quelle surprise

Twitter sombre dans le chaos (mais c’est drôle)

Sans (aucune) surprise, les utilisateurs s’en sont bien évidemment donné à cœur joie une fois la fonctionnalité disponible. Puisqu’il suffit de payer huit dollars pour se faire passer pour un compte important, pourquoi ne pas le faire ? C’est exactement ce que se sont dit quelques plaisantins. Sur un compte désormais supprimé imitant celui de Nintendo, on a ainsi pu voir une image de Mario dans une position, disons, impolie.

On a aussi vu un certain George W. Bush, qui a fait part de sa « nostalgie », du temps où il était encore président.

Les plaisanteries du genre se sont multipliées au cours des dernières heures, jusqu’au lancement d’un tout nouveau produit : le sticker « vérifié », vendu à… 8 dollars, bien entendu. Pour cette modique, vous pouvez vérifier à peu près tout et n’importe quoi. Subtil, n’est-ce pas ?

D’autres, encore, ont découvert avec horreur la contrepartie de cette nouvelle formule Twitter Blue. C’est notamment le cas de la chanteuse Doja Cat, qui s’est amusée à changer son pseudo en « christmas » (Noël en anglais), avant de se rendre compte qu’elle ne peut désormais plus le changer depuis qu’elle a souscrit à l’abonnement payant.

Autant de désordre qui permet de rappeler que cette fonctionnalité pourrait bien s’avérer plus dangereuse que prévu. Désormais, tout le monde s’attend à un exode massif des annonceurs de la plateforme.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !