Elon Musk se fait contredire par deux employés en public sur Twitter, il les licencie sur le champ

 

Elon Musk, qui se décrit comme un défenseur de la liberté d'expression, a annoncé avoir licencié un employé qui a corrigé une de ses affirmations sur le réseau social. Ce dernier avait publiquement réfuté l'explication du milliardaire concernant la lenteur des performances des applications dans de nombreux pays.

elon musk vendre actions tesla

Il y a quelques jours, Elon Musk s’est excusé au travers d’une série de tweets pour les mauvaises performances de l’application Android de Twitter, en particulier dans certains pays tels que l’Inde. Selon le milliardaire, ces lenteurs seraient causées par plus de 1 000 appels de procédure à distance “mal répartis” pour charger la page d’accueil, ce qui revient à dire que l'application doit contacter d'autres serveurs plusieurs fois et attendre une réponse pour chaque demande.

Cependant, Eric Frohnhoefer, un employé de l’entreprise, a cité son tweet en disant qu’il avait passé ces six dernières années à travailler sur Twitter pour Android, et que la déclaration de Musk était incorrecte. En effet, selon lui, Twitter ne fait en réalité aucun appel de procédure à distance, ou RPC. Elle ne réaliserait qu’environ « 20 requêtes en arrière-plan ».

Lire égalementTwitter : Elon Musk affirme que les caisses sont vides, la faillite n’est pas loin

Elon Musk n’apprécie pas être corrigé en public

Un autre employé, Ben Leib, a également corroboré les affirmations de son collègue. « En tant qu'ancien responsable technique de l'infrastructure des timelines chez Twitter, je peux affirmer en toute confiance que [Elon Musk] n'a aucune idée de ce dont il parle ».

Évidemment, ces corrections n’ont pas plu au milliardaire, qui a campé ses positions. « Le fait que vous ne réalisiez pas qu'il y a jusqu'à 1200 ‘microservices' appelés lorsque quelqu'un utilise l'application Twitter n'est pas génial ». Frohnhoefer a de nouveau exprimé son désaccord, en tweetant que le « nombre nécessaire pour générer la timeline de la maison est plus proche de 200 que de 1200 ».

Cela aurait évidemment pu s’arrêter là, mais le mal avait déjà été fait. Certains développeurs ont soutenu Frohnhoefer, mais d'autres ont déclaré qu'il aurait dû informer son patron « en privé » plutôt que de l’interpeller sur Twitter. « Peut-être qu'il devrait poser des questions en privé. Peut-être en utilisant Slack ou un e-mail », a simplement répondu Frohnhoefer.

« Plusieurs ingénieurs de Twitter m'ont dit que ~1200 RPCs indépendamment, ce qui correspond au nombre de microservices. L'ex-employé a tort. La même application aux États-Unis prend ~2 secondes pour se rafraîchir (trop long), mais ~20 secondes en Inde, à cause d'un mauvais batching/des communications verbeuses. Les données réellement utiles transférées sont faibles », affirme Elon Musk.

Elon Musk vire les deux employés qui l’ont interpellé sur Twitter

Après qu’un utilisateur de Twitter a demandé à Musk s'il voulait d’une telle personne avec « ce genre d'attitude » dans son équipe, le nouveau patron de Twitter, connu pour être très actif sur les médias sociaux, a rapidement répondu en disant : « Il est viré ». De son côté, Ben Leib, qui avait soutenu son collègue, a également annoncé avoir été licencié.

Cela va probablement servir de leçon pour les autres employés qui oseraient contredire Elon Musk en public. Twitter a été plongé dans le chaos depuis que Musk en a pris la direction à la fin du mois dernier. De nombreux travailleurs sont mécontents que le milliardaire ait licencié la moitié des plus de 7 000 employés de la société, y compris la plupart des cadres supérieurs, environ une semaine après son rachat pour 44 milliards de dollars.

Elon Musk veut améliorer les performances de l’application Android

Après ses échanges mouvementés avec ses anciens employés, Elon Musk a détaillé plusieurs changements à venir qui permettront à l’application Android d’être beaucoup plus fluide. Le milliardaire annonce vouloir supprimer une fonctionnalité de Twitter qui fournit des détails sur l'appareil à partir duquel un tweet a été envoyé. Selon lui, la ligne indiquant “Twitter pour iPhone” ou “Twitter pour Android” est un « gaspillage d'espace à l’écran ». Il a ajouté que « personne ne sait même » pourquoi cette fonctionnalité a été introduite en premier lieu.

Il prévoit également de supprimer les « microservices » utilisés par Twitter, qui permettent par exemple aux abonnés de créer des graphiques contenant des informations sur les personnes qu’ils suivent. D'ici quelques mois, on s'attend donc à de grands changements sur Twitter, pour le meilleur et pour le pire.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !