Twitter : 73% de fake news en moins depuis l’exclusion de Donald Trump

 

Twitter s'est finalement résolu à bannir Donald Trump. Cette décision a eu un impact significatif sur la quantité de fausses informations qui polluent la plateforme. Depuis l'éviction du président sortant, le nombre de fake news partagées sur le réseau social a en effet baissé de 73% , rapporte une étude. 

twitter fake news trump

Début janvier, Twitter a momentanément bloqué le compte de Donald Trump après les émeutes du Capitole. Le réseau social de Jack Dorsey a rapidement été imité par les autres plateformes utilisées par le locataire de la Maison Blanche pour communiquer, dont Facebook, YouTube, TikTok ou encore Snapchat.

Craignant que le milliardaire n'attise la violence de ses partisans, Twitter a finalement bannit indéfiniment Donald Trump. “Nous avons pris la décision de suspendre ce compte afin de limiter les risques d’incitations à la violence” annonçait la plateforme le 9 janvier 2021, dans la foulée de sa décision.

Les fake news se raréfient sur Twitter depuis le départ forcé de Trump

D'après une étude de Zignal Labs, relayée par nos confrères du Washington Post, l'exclusion de Donald Trump s'est accompagnée d'une forte baisse des fake news partagées sur Twitter. Entre le 9 et le 15 janvier, Zignal Labs a remarqué une baisse de 73% des tweets évoquant une fraude électorale lors des élections américaines. Chauffés par Donald Trump, de nombreux militants accusent Joe Biden et les démocrates d'avoir falsifié le résultat des élections. Ces assertions infondées sont à l'origine de l'attaque du Capitole.

Sur le même sujet : Facebook a perdu 33,6 milliards de dollars en bourse depuis l’exclusion de Donald Trump

L'étude a aussi enregistré une baisse de 67 à 99 % des fausses informations liées à des termes connexes comme “votes illégaux”, “fraude électorale” ou encore “élection volée”, une des expressions favorites du candidat républicain. Sans Donald Trump pour mettre de l'huile sur le feu, les militants se sont apparement calmés. Pour expliquer cet effondrement des fake news, Zignal Labs pointe aussi du doigt la suspension de nombreux comptes liées à la mouvance QAnon. Au cours des dernières semaines, Twitter a fait le ménage sur la plateforme. De facto, le nombre de tweets utilisant des termes associés au mouvement a baissé de 15%.

Source : Washington Post



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !