Test The Witcher 3 Next-Gen : Geralt revient au meilleur de sa forme sur PS5 et Xbox Series X

 
the witcher next gen

The Witcher 3 Next Gen est enfin disponible ! Accessible gratuitement sur PS5, Xbox Series X et PC (mais aussi sur PS4, Xbox One et Switch), cette version exploite la puissance des consoles actuelles et les dernières technologies graphiques sur PC. Ce patch majeur est-il réussi ou sans interêt ?

the witcher next gen

Plus besoin de présenter The Witcher 3. Tout comme The Legend of Zelda : Breath of The Wild ou plus récemment Elden Ring, le RPG du studio CD Projekt RED fait partie de ces titres qui ont révolutionné le jeu en monde ouvert. A sa sortie en mai 2015, le jeu s'est rapidement imposé comme la nouvelle référence du genre.

The Witcher 3 a marqué sa différence grâce à son univers riche et détaillé, des graphismes de haute volée (grâce au moteur propriétaire RED Engine), une histoire passionnante marquée par la guerre, la misère et la peur, le tout porté par des personnages complexes. De plus, le jeu a évité de tomber dans les écueils du monde ouvert en proposant des quêtes annexes extrêmement bien écrites, de véritables petites histoires au sein de la grande.

Deux ans après la sortie mouvementée de Cyperpunk 2077 et de multiples reports, la version next-gen de The Witcher 3 débarque enfin sur PS5, Xbox Series X et PC ce mercredi 14 décembre 2022. Précisons qu'il s'agit d'une mise à jour totalement gratuite pour les possesseurs du jeu original. Elle est aussi disponible sur PS4, Xbox One et Switch, mais avec des nouveautés graphiques limitées. Alors, sommes-nous devant un retour réussi du sorceleur ?

Un contenu gargantuesque… sans véritables nouveautés

Avant d'aborder la partie technique de cette mise à jour, attardons-nous d'abord sur le contenu de cette édition ultime de The Witcher 3. Tout d'abord, sachez que cette version comprend tous les DLC (skins d'armures et d'armes, missions annexes et packs de cartes pour le Gwent) sortis sur le 3e volet de la série. Par ailleurs, les deux grandes extensions du titre, à savoir Heart of Stone et Blood and Wine, sont incluses.

Le seul contenu “in game” inédit consiste en une quête qui permet de gagner une armure et des armes inspirées de la série Netflix avec Henry Cavill… Et c'est tout. Autant dire que si vous cherchez du nouveau contenu à la pelle, il faudra passer votre chemin. Non, les ajouts majeurs se situent sans surprise du côté de la technique.

the witcher next gen netflix
L'armure portée par Henry Cavill dans la série Netflix fait partie des nouveautés de cette MAJ

The Witcher 3 à l'ère du Ray Tracing et de la 4K

Avec cette mise à jour next-gen, CD Projetk RED tient avant tout à proposer aux joueurs la version définitive de The Witcher 3. C'est évidemment sur PS5 et Xbox Series X/S que l'évolution est la plus marquante. Au revoir donc la définition 1080P et 30 FPS des versions PS4 et Xbox One, et bonjour à la 4K et au Ray Tracing. Comme de nombreux jeux, le titre propose deux modes d'affichage différents :

  • mode Ray Tracing : 4K native, 30 FPS et Ray Tracing activé
  • mode Performance : 4K dynamique et 60 FPS

Encore une fois, le choix dépendra de vos préférences, même si nous vous conseillons vivement d'opter pour le mode Performance. Après des centaines d'heures passées à explorer le Continent en 30 FPS sur PS4 et Xbox One, profiter des environnements de The Witcher 3 dans un 60 FPS stable est un plaisir de chaque instant. Sur PC, le nouveau mode graphique est lui inclus dans les paramètres, cohabitant avec “l'ancien” The Witcher 3.

the witcher next gen
L'entrée de Novigrad en mode Performance

Des ombres impressionnantes en Ray-Tracing… et des reflets timides

Les apports du Ray Tracing ont du mal à compenser la limite des 30 FPS à nos yeux, mais ce mode offre tout de même des reflets et des effets de lumières réellement convaincants. La différence est d'ailleurs flagrante entre les deux modes, comme vous pouvez le constater sur les captures disponibles ci-dessous.

the witcher next gen
En mode RayTracing (en haut), la cheminée projette des ombres supplémentaires.

En intérieur notamment, la lumière du soleil se diffuse de manière bien plus naturelle, tandis que les chandeliers, torches et cheminées génèrent des ombres supplémentaires et crédibles. En extérieur, les apports du Ray Tracing sont moins perceptibles, sauf à proximité d'un point d'eau où certains éléments du décor se reflètent. Mais encore une fois, il s'agit d'un détail auquel on ne prête pas forcément attention en jouant.

the witcher next gen
En mode RayTracing (en haut), la végétation est plus dense et détaillée.

Quoi qu'il en soit, les deux modes sauront contenter les aficionados de la qualité comme de la fluidité. D'autant que d'un point de vue global, le jeu profite de nouvelles textures 4K de tout beauté. Le ciel et l'eau ont été retravaillés pour offrir un rendu plus réaliste, tandis que la végétation est bien plus dense et détaillée. Et grâce à une distance d'affichage nettement plus grande, les joueurs peuvent fixer l'horizon sans avoir peur de voir des éléments apparaître subitement à l'écran. En outre, les villes et villages jouissent d'une plus grande densité de la foule. Novigrad grouille de vie !

the witcher next gen
Les textures du ciel ont été nettement améliorées (PS4 en haut, PS5 en bas)

Enfin, les modèles 3D gagnent en finesse et en détails, que ce soit les monstres, les armes et armures sans oublier les habitations. Néanmoins, on ressent encore le poids des années sur quelques aspects, comme sur certains effets météorologiques (le brouillard par exemple), la raideur des animations des personnages et des expressions faciales datées. Mais une fois encore, ces écueils sont loin d'effacer la direction artistique et l'ambiance toujours exceptionnelle du titre.

the witcher next gen
Les extérieurs sont magnifiques en mode Ray Tracing

Des améliorations de gameplay bienvenues

Avec cette mise à jour, CD Projekt RED s'est également attaché à dépoussiérer le gameplay vieillissant du titre. Attention, ne vous attendez pas à une révolution. Le studio s'est contenté d'offrir quelques améliorations de Quality of Life (Qualité de vie dans la langue de Molière). Concernant les affrontements par exemple, l'expérience reste fondamentalement la même et consistera toujours à jongler entre esquives, utilisation des signes et attaques à l'épée pour venir à bout des ses ennemis.

Les combats gagnent en souplesse avec la possibilité de lancer rapidement vos signes. Jusqu'alors, il était nécessaire de passer par la fameuse roue des signes pour changer de sort. Pendant ce temps, le jeu était mis en pause. Ce mécanisme avait la fâcheuse tendance de casser le rythme des rixes. Désormais, en appuyant sur la gâchette droite, vous pouvez déclencher l'un des cinq sorts disponibles en appuyant sur la touche correspondante (ex : R2 + X pour lancer Aard).

the witcher next gen

Autant le dire tout de suite, on s'emmêle les pinceaux au début, mais une fois les différentes combinaisons en tête, les combats se veulent bien plus dynamiques. Notez que comme toutes les nouvelles options intégrées avec cette MAJ, elle reste facultative et rien ne vous empêche de conserver l'ancienne roue de sélection. 

Le caméra profite aussi d'une refonte bienvenue. Les joueurs peuvent désormais opter pour une nouvelle vue à l'épaule, en combat comme en exploration. On ressent immédiatement l'influence de titres récents comme God of War Ragnarok ou The Last of Us. L'idée est ici d'offrir une expérience plus moderne et plus cinématographique. Mais encore une fois, vous pouvez librement revenir à l'ancienne version si ça vous chante.

the witcher next gen

Les joueurs disposent d'options supplémentaires pour personnaliser l'ATH, comme la possibilité de masquer dynamiquement la mini-carte et les objectifs hors combat. Il est également possible d'appliquer plusieurs filtres sur la carte. Pratique si vous ne supportez pas l'avalanche de points d'interrogations sur la map. Il faut dire qu'il y en a beaucoup !

Autre bon point, le jeu prend en charge la cross-progression. En d'autres termes, les joueurs peuvent transférer leurs sauvegardes PS4/Xbox One sur PS5/Xbox Series X (attention, les plateformes doivent faire partie du même écosystème). Il faudra pour cela relier votre compte GOG avec votre compte PSN/Xbox depuis l'onglet Récompenses sur le menu principal. Enfin et cela concernera uniquement les joueurs PS5, les gâchettes adaptatives et le retour haptique de la DualSense sont aussi de la partie.

the witcher next gen

Une mise à jour solide, sans être révolutionnaire

Avec cette mise à jour next-gen, CD Projekt RED proposent aux joueurs de (re)découvrir The Witcher 3 dans les meilleures conditions. Graphiquement tout d'abord, le jeu bénéficie d'un lifting bienvenu grâce à l'apport de la 4K, du Ray Tracing et des 60 FPS sur consoles. De plus, le studio polonais en a profité pour améliorer certains systèmes et offrir plus de souplesse, que ce soit dans les combats ou bien dans l'ATH et l'interface.

En outre et grâce aux SSD des nouvelles consoles, les temps de chargement ont fondu comme neige au soleil. Les voyages rapides sont “vraiment” rapides et on peut désormais passer de Skellige à Novigrad sans devoir poser un RTT.

Néanmoins, tout n'est pas rose au pays du sorceleur. Certains défauts présents dans le titre d'origine sont encore présents (on pense aux animations un peu raides). En outre, les joueurs PC rencontrent de nombreux bugs graphiques et des problèmes de performances. Et sur console, la situation n'est guère mieux. Lors de notre 1ère heure de jeu sur PS5, nous avons eu le droit à trois crashs, dont un qui a abouti à une suppression des sauvegardes. On espère donc qu'une mise à jour viendra corriger… cette mise à jour.


Note finale du test : The Witcher 3 Next-Gen

Cette mise à jour next-gen de The Witcher s'impose comme une refonte bienvenue du jeu culte de CD Projekt RED. En plus d'offrir des retouches appréciables du gameplay, de l'interface et de la caméra, cette version permet aux joueurs consoles de découvrir le jeu sous son meilleur jour. Le mode Performance et ses 60 FPS stables apportent un confort optimal, tandis que le Mode Ray Tracing (limité à 30 FPS malheureusement) fait le job avec des ombres impressionnantes.

Toutefois, cette mise à jour est loin de révolutionner la roue et certaines textures, modèles et animations faciales portent le poids des sept années écoulées depuis la sortie. En outre, il faut composer avec de nombreux bugs signalés par les joueurs au lancement. Malgré ces quelques écueils, il faut tirer notre chapeau à CD Projekt RED pour cette version next-gen, qui a le mérite de donner un sacré coup de jeune à l'un des jeux les plus importants de ces dix dernières années.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !