Test Xiaomi Mi 10T Lite 5G : une entrée de gamme qui ne convainc qu’à moitié

 
Home du Mi 10T Lite

Le Mi 10T Lite est le nouveau smartphone d’entrée de gamme de Xiaomi. Avec ce produit, la marque chinoise cherche à apporter sur un téléphone à 300 euros ce qui existe déjà sur les terminaux trois fois plus chers, comme un écran 120 Hz, la 5G ou la charge rapide. Pari réussi ?

Le Xiaomi Mi10 T Lite
Photo de comparatif-prix-xiaomi-10t-lite-5g

Comparatif prix Xiaomi 10T Lite 5G

Découvrez où acheter le 10T Lite 5G de Xiaomi au meilleur prix.

Ces prix ont été actualisés le 28/11/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

Xiaomi continue d’alimenter le marché avec des téléphones sur tous les segments de prix. Cette année 2020 a été chargée pour le fabricant, avec notamment le Mi 10 Pro et le Redmi Note 9. Avec le Mi 10T Lite, son nouveau produit, il vise les plus petites bourses en proposant un terminal à moins de 300 euros, mais qui ne veut pas être « cheap ». Il succède logiquement au Mi 9 lite, qui avait été une bonne surprise en 2019

A ce prix, il faut nécessairement faire des compromis. Pourtant, Xiaomi promet énormément de choses au niveau de la technique. La particularité première du terminal est d’être doté de la 5G, ce qui en fait l’un des produits compatibles le moins cher sur le marché actuellement. Mais il cache d’autres surprises intéressantes, comme un écran de qualité sur le papier, un capteur photo engageant, une batterie XXL ou un nouveau processeur qui promet une certaine puissance.

A ce prix-là, il est normal de se dire qu’il y a forcément un loup quelque part. C’est ce que nous allons essayer de déterminer dans ce test. Le Xiaomi Mi 10T Lite est-il le meilleur smartphone sur son segment ou cache-t-il de vilains défauts ?

Notre avis complet sur le Mi 10T Lite en vidéo

Prix et disponibilité

Le Xiaomi Mi 10T Lite est déjà disponible en pré-commande sur le site officiel du constructeur. Il sera vendu à partir du 26 octobre 2020.

Mi 10T Lite

Le terminal est disponible en deux versions. La moins chère embarque 64 Go de stockage et est commercialisée à 299 euros. La deuxième dispose de 128 Go de stockage et est vendue 329 euros. Ces deux modèles peuvent être achetés en bleu, gris ou or rose, et disposent de 6 Go de RAM.

Une fiche technique presque digne d’un haut de gamme

La fiche technique du Mi 10 T Lite se montre très engageante et pourrait presque passer pour celle d’un téléphone haut de gamme à quelques détails près. L’écran, tout d’abord, propose une définition en Full HD+, mais avec un taux de rafraîchissement de 120 Hz, une chose que l’on ne voit d’habitude que sur les smartphones beaucoup plus chers, à quelques exceptions près. Cependant, on remarque qu’il s’agit là d’un IPS LCD et non d’un AMOLED, comme c’était le cas sur le Mi 9 Lite, par exemple. Pas sûr que nous y gagnons au change.

 Xiaomi Mi 10T lite
Dimensions165,3 x 76,8 x 9 mm
Poids214 grammes
Ecran6.67 ”2400x1080 FHD +
IPS LCD
120Hz Display et Corning Gorilla 5
ChipsetQualcomm Snapdragon 750 5G (8nm)
OSAndroid 10, MUI 12
RAM6 Go
Stockage64 Go / 128Go
microSDOui
Capteur principal64 MP f/1.9
8 MP f/2.2 grand-angle
2 MP f/2.4 macro
2 MP f/2.4 depth
Capteur secondaire16 MP
Batterie4820 mAh
Charge rapide 33 watts
5GOui
BiométrieScanner d’empreinte sur la tranche
Résistance à l'eauNon

On remarque également une partie photo très intéressante, avec pas moins de quatre capteurs dont un de 64 mégapixels. La présence d’un module de charge rapide de 33 Watts est aussi une surprise intéressante sur le papier.

Xiaomi Mi 10T Lite

Concernant la puissance, nous remarquons la présence d’un processeur Qualcomm Snapdragon 750G. En théorie, il s’agit d’un SoC de milieu de gamme, mais qui a le mérite d’être compatible avec le réseau 5G. C’est la première fois que nous le testons chez PhonAndroid et nous nous attendons à des performances honorables, à défaut d’être incroyables.

Une fiche technique très correcte, donc, surtout pour un smartphone à ce tarif. Sur le papier, Xiaomi propose donc un excellent rapport qualité/prix. Est-ce le cas en pratique ?

Un design utilitaire plus qu’esthétique

Le Mi 10T Lite est une brique. Xiaomi n’a pas vraiment fait dans la dentelle dans son design, préférant l’aspect pratique à l’esthétique. Nous avons donc un terminal très lourd, puisqu’il fait tout de même 214 grammes. Cela commence à faire beaucoup, même pour un téléphone de presque 7 pouces. Il adopte des dimensions de 165,3 x 76,8 x 9 mm. Nous sommes donc sur un objet relativement épais et encombrant.

Le Mi10T Lite

L’une des particularités visuelles du Mi 10T Lite, c’est la présence d’un énorme module photo sur le capot arrière. Il ressort de quelques millimètres du châssis, le rendant encore plus épais à cet endroit. Néanmoins, étant placé au centre, il ne rend pas le terminal bancal lorsque celui-ci est posé sur le dos. Mais sa taille XXL contribue largement à cet aspect « brique » que renvoie le produit.

Le Mi10T Lite

Le capot, justement, est verre. Le module photo cité plus haut trouve sa place dans ce design et ne choque pas outre mesure malgré sa taille. Il est accompagné par un module flash placé discrètement à côté. Le capot arrière est légèrement bombé, ce qui donne au Mi 10T Lite un air pataud et renforce son aspect un peu brut de décoffrage. Il faut signaler que la matière utilisée ici attire les traces de doigts. Votre smartphone sera marqué par vos empreintes après chaque utilisation. De quoi agacer les plus maniaques. Il est vendu en trois couleurs, nous l’avons dit : bleu, or rose et gris. C’est cette dernière version que nous testons aujourd’hui.

Le Mi10T Lite
Les traces de doigt sont très visibles sur le capot

Le cadre est en plastique et de la même couleur que le capot. Sur la tranche droite nous trouvons le bouton de volume ainsi que le bouton d’allumage. Ce dernier sert également de capteur d’empreintes. Couplé avec la reconnaissance faciale, il fonctionne à la perfection. A la rédaction, nous avons toujours trouvé ce placement sur la tranche très pratique pour un capteur physique, beaucoup plus que sur le capot arrière ou sous l’écran. Le Mi 10T Lite ne fait pas exception à la règle. Le déverrouillage se fait ainsi très naturellement une fois le smartphone en main.

Le Mi10T Lite

Sur la tranche gauche, nous trouvons le capot SIM qui peut servir d’emplacement microSD, chose de plus en plus rare aujourd’hui. Sur la tanche inférieure trône le port USB Type-C ainsi qu’un port Jack. Nous n’avons pas pu tester les écouteurs fournis avec le téléphone, notre exemplaire de test en étant dépourvu.

Le Xiaomi Mi 10T Lite

L’écran du smartphone fait presque 7 pouces et propose des bords relativement épais. Si la dalle prend presque toute la façade, on notera juste la présence d’une petite bande noire sur la partie inférieure, mais rien de très notable. Le poinçon est lui situé au centre, tout en haut de l’affichage. Juste au-dessus de la dalle, nous trouvons un petit hautparleur très discret, pratiquement invisible si on n’y fait pas attention. Notons que l’écran n’est pas protégé par un film plastique, comme c’est le cas chez certains constructeurs.

Le Mi10T Lite

Pour la protection, une coque en plastique mou est néanmoins fournie dans la boîte. Si elle n’est pas vraiment esthétique, elle offrira une sécurité appréciable pour les utilisateurs les plus maladroits. C’est déjà ça.

Le Mi10T Lite

Globalement, le Mi 10T Lite sort du lot seulement grâce à son capteur photo rond qui le rend reconnaissable, mais reste très sage dans le reste de son design, voire triste avec notre coloris. Dans la vie de tous les jours, ses dimensions XXL et son poids lourd le desservent, rendant moins agréable sa manipulation. Il faudra avoir de grandes poches ou le mettre dans un sac. Peu pratique à la longue.

Un écran un peu faiblard

Le Mi 10T Lite est équipé d’une dalle IPS LCD de 6,67 pouces d’une définition de 2400 x 1080 pixels (ratio de 20 :9). On pourrait regretter le choix de l’IPS en lieu et place de l’AMOLED. Après tout, le Mi 9 Lite proposait cette technologie. Xiaomi semble avoir fait ce sacrifice pour proposer à faible coût une dalle dotée d’un taux de rafraîchissement de 120 Hz, ce qui est intéressant pour un smartphone de ce tarif, mais pas une première. Ce taux de rafraîchissement permet d’afficher plus d’images par seconde et donc d’avoir des mouvements plus fluides, ce qui est beaucoup plus agréable à l’œil. Cependant, cette option est plus gourmande en batterie. Pour ceux qui le souhaitent, il est possible de régler le taux de rafraîchissement à 60 Hz.

Screenchot du Mi10 T Lite
Il est possible de calibrer son écran dans les paramètres

Le ratio écran/façade est lui de 84%. Si cela reste correct, on est quand même loin des 90% des records du marché. Ici, c’est la barre inférieure qui est à blâmer, celle-ci empiétant quelque peu sur l’affichage. Mais rien de bien vraiment handicapant, ce ratio restant élevé pour un smartphone.

Le Mi10T Lite

A l’œil nu, l’écran paraît un peu fade. Nous l’avons analysé à l’aide d’une sonde afin de savoir ce qu’il vaut réellement. Il dispose d’un contraste mesuré à 1660 :1. Si cela est correct pour un écran IPS, la dalle souffre de la comparaison avec les smartphones à écran OLED du marché (contraste infini), qui ne sont pas forcément que des haut de gamme (le Mi 9 Lite, le OnePlus Nord et le Mi Note 10 en ont un, par exemple). La lisibilité lors des scènes sombres dans une vidéo ne peut donc être garantie en plein jour, mais rien de bien surprenant.

Le Mi10T Lite

Il y a également une certaine faiblesse au niveau du respect des couleurs, puisque le Delta E moyen est de 3,8. Cette moyenne reste très acceptable (moins de 3 étant parfait), mais on notera des rouges et des verts affichés peu respectueux des couleurs originales. A l’œil nu, elles donnent en effet l’impression d’être « délavées », les rouges vifs tirant sur l’orange. Rien de très grave, mais tout de même un peu dommage. La luminosité de 450 cd/m² laisse aussi à désirer. Si nous ne sommes pas dans le domaine du mauvais, on aurait aimé un écran meilleur à ce niveau, ne serait-ce que pour l’utilisation en plein soleil qui peut être compliquée. On notera une luminosité automatique un peu hasardeuse parfois, qui ne sait pas vraiment à quel niveau se caler quand la lumière ambiante est faible. Une option spéciale lumière du soleil est proposée, mais n’a pas grand effet.

Le Mi10T Lite

Enfin, le réel talon d’Achille de l’écran est sa température globale. Mesurée à 7600K, elle est très élevée par rapport à la norme vidéo de 6500K. Cela signifie que sur une page blanche, la dalle tire beaucoup vers le bleu, ce qui contribue à cette impression d’écran fade à l’œil nu. Il est toutefois possible de faire baisser cette température dans les paramètres. C’est déjà ça, même si ces options restent limitées.

En définitive, le Mi 10T Lite dispose d’un écran très moyen, mais pas non plus catastrophique. Si la présence du 120 Hz est appréciable, il se fait toutefois au détriment de beaucoup de choses, comme de la technologie OLED qui manque réellement. Si son absence sur un smartphone à 300 euros passe encore, on aurait tout de même aimé plus de soin apporté au calibrage de la dalle en compensation. Dommage.

Le Mi10T Lite

Concernant l’audio, le tableau n’est pas bien brillant non plus. Le téléphone dispose de deux haut-parleurs : un sur la tranche droite et un au-dessus de l’écran. Ce deuxième est moins puissant, ce qui déséquilibre le son. Ce son est étouffé lorsque le haut-parleur du bas est couvert par la paume de votre main, ce qui arrive souvent en visionnage de vidéo. Le deuxième, trop faible, ne peut réellement compenser. Pour le reste, on notera un son nasillard et légèrement désagréable et surtout un effet de boîte important : votre terminal vibrera dès que le volume sera un peu trop fort. Loin d’être un exemple à suivre.

Le Mi10T Lite

Des performances correctes, une utilisation poussive

Le Mi 10T Lite est propulsé par un processeur Snapdragon 750G. Ce SoC de milieu de gamme veut être la nouvelle référence du constructeur Qualcomm sur ce segment et a l’avantage d’être compatible 5G. Si le réseau n’est pas encore déployé en France pour le grand public, proposer un téléphone équipé peut être un argument de poids pour l’avenir. Le terminal est épaulé par 6 Go de RAM et notre modèle dispose d’un stockage de 128 Go. L’autre modèle embarque lui 64 Go de mémoire et la même quantité de RAM.

Screenchot du Mi10 T Lite

Après notre phase de test sur benchmark (du moins sur ceux qui ont voulu se lancer sur le terminal, les autres plantant au démarrage), nous avons constaté des performances honnêtes. Nous sommes ainsi au-dessus du Pixel 4a (Snapdragon 730G) dans la même gamme de prix, ainsi que du Poco X3, qui est lui équipé d’un Snapdragon 732G. Des résultats convaincants en termes de puissance pure, qui se traduit dans l’utilisation.

A lire aussi – Test du Google Pixel 4a : un milieu de gamme hyper convaincant

Sur une première version du test, nous avions constaté des soucis d’optimisation avec la surcouche MIUI 12. Lors de l’utilisation, notre modèle de test était en effet sujet à des saccades désagréables. Xiaomi nous a envoyé un nouvel exemplaire mis à jour. Sur ce smartphone, les problèmes constatés auparavant ont disparu. La surcouche est fluide et n’affiche aucun problème particulier dans l’utilisation. Nous avons donc mis à jour notre conclusion ainsi que la note. Le smartphone se montre également performant en jeu. Le titre le plus gourmand du PlayStore, Asphalt 9, propose ici des graphismes au minimum et un framerate de 30 FPS, mais aucun ralentissement. Idem pour les autres jeux, tout à fait utilisables avec les graphismes adaptés, comme PUBG qui tourne à 40 FPS de moyenne.

Le Mi10T Lite

La chauffe est quant à elle bien maîtrisée. Elle se diffuse correctement sur la totalité du châssis en plein travail et ne gêne absolument pas l’utilisateur. Du beau boulot de la part de Xiaomi sur ce point.

Une surcouche un peu veillotte

Le Mi 10T Lite embarque Android 10 avec la surcouche de Xiaomi MIUI 12. Celle-ci ne change pas drastiquement l’expérience, mais apporte des applications propriétaires classiques (Mi Music, Mi Calculatrice ou encore Mi Note) et surtout quelques changements par rapport à l’interface. Il est d’ailleurs possible de la personnaliser à l’envie via l’application Thèmes, qui permet de changer aussi bien les icones que l’habillage. Il faut cependant noter qu’elle est blindée de publicités, ce qui n’est pas très sérieux pour une application propriétaire fournie avec le téléphone.

Screenchot du Mi10 T Lite

On peut pointer du doigt son aspect un peu vieillot qui a du mal à convaincre en 2020. Visuellement, Xiaomi a en effet plusieurs années de retard et ne semble pas avoir évolué depuis un moment. Il y a des applications toujours utiles, comme l’outil de nettoyage de la mémoire, une galerie photos bien pensée, mais de gros manques se font sentir. Par exemple, la surcouche ne propose toujours pas de mode Always On Display ni de passage facile au mode silencieux. Pour cette dernière manipulation, il faut d’abord toucher à la molette du son pour faire apparaitre la barre de volume, puis appuyer sur mes trois petits points pour enfin y accéder. Un peu lourd, à force.

Screenchot du Mi10 T Lite

Tout n’est pas pourtant à jeter dans cette surcouche. Cette version 12 de MIUI sorti il y a maintenant six mois apporte tout de même son lot de nouveautés intéressantes. On peut par exemple saluer l’arrivée (enfin) du tiroir d’applications, qui peut s’activer ou non selon vos habitudes. Comme sur Android stock, il n’est donc plus nécessaire d’avoir toutes ses apps sur le bureau et de les classer dans des dossiers encombrants si vous ne les utilisez pas. Ce tiroir a en plus le mérite de classer automatiquement les logiciels installés. Il sera par exemple possible de sélectionner seulement les jeux pour trouver celui que vous cherchez.

Screenchot du Mi10 T Lite

L’accent a aussi été mis sur la vie privée, puisqu’il est maintenant possible de contrôler quelle application a accès à vos données et quand. Par exemple, lorsqu’un logiciel utilise la localisation, une petite icone s’affichera dans la barre d’état. Autre chose, le mode sombre a été revu, permettant de planifier des plages horaires où il est activé ou non. Pour les jeux, un HUB dédié se lance automatiquement et permet de gérer ses notifications et de voir l’utilisation du GPU. Une bonne idée, pour le coup.

Screenchot du Mi10 T Lite

Enfin, le multitâche est bien présent, permettant par exemple de diviser l’écran en deux pour avoir une application en haut et une en bas. C’est pratique, mais là encore, la manipulation est inutilement compliquée pour y arriver, puisqu’il faut lancer le gestionnaire d’application, puis trouver le petit bouton partage d’écran caché en haut à gauche pour le lancer.

A lire aussi – Test du Redmi Note 9 : Xiaomi serait-il en perte de vitesse ?

Dans les faits, MIUI 12 ajoute donc des choses intéressantes sur Android, mais rien que nous n’avons pas déjà vu ailleurs. On pointera du doigt le manque d’intuitivité de la surcouche qui fait toujours défaut, malgré ses nombreux ajouts. Le Mi 10T Lite n’est pas le plus agréable des smartphones sur ce segment, même s’il reste tout à fait utilisable. Les adeptes de Xiaomi trouveront facilement leurs marques, mais ce ne sera pas le cas de tout le monde.

Le Mi10T Lite

Un appareil photo inégal

Le Mi 10T Lite mise beaucoup sur son appareil photo. Au dos, nous avons ainsi un module contenant quatre capteurs. Le principal est un capteur de 64 mégapixels (f/1.9). On retrouve aussi un capteur grand angle de 8 mégapixels (f/2.2 avec un angle de 120 degrés), un capteur macro de 2 mégapixels (f/2.4) et un capteur de profondeur de 2 mégapixels (f/2.4). Sur le papier, Xiaomi propose donc une partie photo intéressante pour un smartphone de ce tarif.

Le Mi10T Lite

Dans les faits, cette partie se montre inégale. Lors de photos prises avec le capteur de 64 mégapixels, les résultats sont très satisfaisants, aussi bien dans la gestion des lumières que dans la précision des clichés. Nous ne sommes pas au niveau d’un Galaxy S20 ou d’un Huawei P40, bien entendu, mais bien en face d’un terminal qui prend de belles photos. On regrettera juste des noirs un peu noyés. En revanche, le mode nuit n’est pas vraiment convaincant, il faudra donc oublier d’utiliser votre appareil photo lorsque la lumière vient à manquer, dommage.

Photo du Mi 10T Lite
De haut en bas : photo de jour, photo de nuit sans mode nuit, photo de nuit avec mode nuit

Le grand angle de 120 degrés est lui intéressant et offre des clichés très étendus, malgré la déformation inévitable de l’image. Au contraire, le zoom numérique x10 ne fait lui pas de miracles, les clichés pris dans ces conditions étant bruités et inutilisables malgré un lissage logiciel. Inutile, donc.

Photo du Mi 10T Lite
De haut en bas : grand angle, appareil photo principal et zoom X10

Enfin, on notera des photos de près très réussies ainsi qu’une mise au point efficace. Voici quelques exemples de clichés pris avec le Mi 10T Lite :

Photo du Mi 10T Lite

Photo du Mi 10T Lite

Photo du Mi 10T Lite

Photo du Mi 10T Lite

Photo du Mi 10T Lite

Photo du Mi 10T Lite

Photo du Mi 10T Lite

Photo du Mi 10T Lite

Côté logiciel, Xiaomi fait le classique avec des modes que l’on retrouve un peu partout (panoramique, portrait, professionnel) ainsi que des modes gadgets (comme le clone qui permet d’afficher une personne en plusieurs endroits) qui ne serviront que très peu. Xiaomi oblige, tous les clichés pris par votre smartphone sont watermarkés, vous l’avez peut-être remarqué sur nos photos. Il est toutefois possible de désactiver la chose dans les options.

Screenchot du Mi10 T Lite

Une autonomie surprenante

S’il y a bien un segment sur lequel le Mi 10T Lite nous surprend, c’est celui de l’autonomie. Le smartphone est équipé d’une batterie de 4820 mAh, ce qui laisse présager le meilleur, même sur un écran avec un taux de rafraîchissement calé à 120 Hz. Sur ce point, il ne déçoit pas. Après une journée d’utilisation plutôt chargée (un peu de jeu, un peu de navigation, visionnage de vidéos ou encore appels) le smartphone affiche un pourcentage entre 50 % et 60 % à l’heure du coucher. Une très belle performance réalisée alors que le taux de rafraîchissement était de 120 Hz. En réduisant celui-ci à 60 Hz, nous avons gagné encore 10 % supplémentaire le soir. Cela signifie qu’il est possible de tenir deux jours pleins avec son Mi 10T Lite, voire 3 si vous ne l’utilisez que très peu. Une chose rare sur le marché actuellement.

Le Mi10T Lite

Le Mi 10T Lite propose la recharge rapide avec un chargeur d’une puissance de 33 watts. Lors de nos tests, nous avons réalimenté la batterie de 1 à 100 % en une heure et trois minutes. C’est bien, surtout que la batterie est d’une capacité relativement importante, atteignant presque les 5000 mAh. Là-dessus, c’est une réussite de la part de Xiaomi et son terminal arrivera à convaincre les utilisateurs pour qui la batterie est le premier critère d’achat.

Photo de comparatif-prix-xiaomi-10t-lite-5g

Comparatif prix Xiaomi 10T Lite 5G

Découvrez où acheter le 10T Lite 5G de Xiaomi au meilleur prix.

Ces prix ont été actualisés le 28/11/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.


Un smartphone correct, mais un peu bancal

Le Mi 10T Lite réussit à proposer un produit avec la 5G, un APN de 64 mégapixels, une charge rapide ainsi qu’une dalle 120 Hz pour un tarif gravitant autour des 300 euros, ce qui est une belle performance. Toutefois, les concessions faites sont grandes. On regrettera par exemple l’écran IPS très moyen ou encore un design qui laisse vraiment désirer. En résulte un produit un peu bancal qui conviendra à ceux qui veulent un smartphone avec une grande autonomie et capable de prendre de bonnes photos.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !
OnePlus N10 5G
Test OnePlus Nord N10 5G : le OnePlus de trop ?

En lançant la gamme Nord, OnePlus s’attaque à un marché plus « grand public ». Le premier appareil de la série nous avait particulièrement séduit il y a quelques mois. Nous avions donc hâte de mettre la main sur son petit frère,…

Test iPhone 12
Test Apple iPhone 12 : le digne héritier

Coincé entre l’iPhone 12 Mini et la gamme Pro, l’iPhone 12 pourrait-il créer la surprise en offrant au final le meilleur compromis ? Ou au contraire est-ce un modèle sans saveur particulière qui aura du mal à trouver sa place ? En…

Pixel 4a 5G
Test Pixel 4a 5G : le meilleur de Google à prix abordable

Avec le Pixel 4a 5G, Google propose un smartphone milieu de gamme qui reprend une bonne partie des atouts du nouveau flagship de la gamme, le Pixel 5, pour un prix moins élevé. Pas de coup de baguette magique, pour…

Google Pixel 5
Test Pixel 5 : l’autonomie en plus, la puissance en moins

Nous avons testé le Pixel 5, le nouveau fer-de-lance de Google qu’il convient désormais de placer dans la catégorie des appareils de milieu de gamme, aussi étrange que cela puisse paraître. Que vaut cette nouvelle version face au Pixel 4…