Test du Google Pixel 4a : un milieu de gamme hyper convaincant

Google Pixel 4a

Tout juste annoncé, tout juste testé. Google vient enfin d'officialiser son Pixel 4a, un smartphone compact, abordable et pourtant bien nanti. Nous avons eu l'occasion de le tester durant plusieurs jours et vous livrons toutes nos conclusions concernant celui qui s'annonce d'ores et déjà comme l'iPhone SE killer ! A moins que son véritable concurrent ne soit le OnePlus Nord ?

Google Pixel 4a

Avec ses Pixel 3a et Pixel 3a XL, Google a donné l’an passé le coup d’envoi à la commercialisation d’une version plus abordable de sa gamme de smartphones. C’est vrai qu’à plus de 850 €, on y réfléchissait à deux fois avant d’acquérir un Pixel 3, d’autant que l’appareil ne profitait pas vraiment des dernières innovations technologiques face à la concurrence, à l’exception de la partie photo. Il fallait donc que Google trouve une alternative à destination des bourses plus modestes, et c'est là que sont apparus les Pixel 3a et 3a XL. Si les deux appareils ne disposaient pas de tous les atouts de leurs grands frères, ils possédaient néanmoins une meilleure autonomie et s’affichaient surtout à un prix beaucoup plus doux.

Google Pixel 4a

En cet été 2020, Google récidive et sort donc un Pixel 4a, version allégée du Pixel 4 commercialisé en octobre dernier. En revanche, cette fois, point de modèle XL à l’horizon : les amateurs de smartphone de grande taille devront donc se rabattre sur le Pixel 3a XL sorti l’an passé ou sur un modèle concurrent.

Avec le Pixel 4a, Google joue donc son va-tout sur la compacité et un prix hyper agressif. Mais s’agit-il là de ses seuls atouts, ou l’appareil réserve-t-il d’autres bonnes surprises ? Qu’en est-il de la photo, un domaine dans lequel Google excelle ? Les performances du SoC sont-elles meilleures que celles du Pixel 3a, un point qui nous avait laissé de marbre ? Et que dire de l'autonomie de l'appareil ? Nous avons testé le Pixel 4a durant plusieurs jours et vous proposons ici notre avis complet sur le nouveau smartphone hyper abordable de Google.

Google Pixel 4a

Fiche technique du Google Pixel 4a

 Pixel 4a
Dimensions144 x 69,4 x 8,2 mm
Poids143 grammes
Ecran5,81" OLED
1080×2340 pixels, 443 ppi
ChipsetSnapdragon 730G (8 nm)
OSAndroid 10
RAM6 Go
Stockage128 Go
microSDNon
Capteur arrière12,2 MP, 1,4µm, f/1,7
Capteur avant8 MP, 1,12 μm, f/2,0
Batterie3140 mAh
5GNon
BiométrieScanner d’empreinte au dos
Résistance à l'eauNon

Prix et disponibilité

Le prix de 349 € du Pixel 4a en fait l’un des smartphones de milieu de gamme les plus abordables à l’heure actuelle. L’appareil n’est accessible que dans un seul coloris (noir) et une seule capacité de stockage (128 Go). Aucune variant n’est pour le moment envisagée.

Alors que le Pixel 3a est sorti en période printanière en 2019, le 4a est, cette année, commercialisé en décalé. Le smartphone a été annoncé le 3 août 2020, mais ne sera pas disponible tout de suite. Il faudra attendre le 10 septembre pour le précommander, les livraisons étant quant elles prévues à compter du 1er octobre. L'appareil pourra être acquis sur le Google Store (il va sans dire), mais aussi chez les e-commerçants que sont Boulanger et Fnac-Darty. Il est également possible de le trouver chez les opérateurs Orange, SFR et Bouygues.

Google Pixel 4a

Un design simple, compact et à l'épreuve des critiques

Quand on sort pour la première fois l’appareil de sa boîte, on est surpris par sa petite taille et son faible poids. Avec son écran de 5,83″ et ses 143 grammes sur la balance, le Pixel 4a est un smartphone qui séduira les amateurs de modèles vraiment compacts. Si son écran est légèrement plus grand que celui du Pixel 3a, lequel faisait 5,6″, l’appareil profite néanmoins d’une taille plus réduite : on passe d’une hauteur de 16,01 cm pour le Pixel 3a à 14,4 cm seulement dans le cas du Pixel 4a. Largeur et épaisseur sont quant à elles sensiblement les mêmes.

Google Pixel 4a

L’un des principaux changements de ce modèle se situe en façade : Google a opté pour un capteur à selfie placé dans une encoche. Une véritable petite « révolution » pour l’entreprise de Mountain View, puisque même les Pixel 4 et 4 XL bénéficiaient toujours d’une large bande noire destinée à accueillir le capteur photo et le haut-parleur (on se souvient néanmoins de la grosse encoche centrale du Pixel 3 XL). Cette fois, Google a décidé de placer le module photo dans un petit poinçon situé en haut à droite de l’appareil, tandis que le haut-parleur est placé sur la bordure de l’écran. Notez au passage que la petite astuce qui permettait au Pixel 3 XL de « cacher » l’encoche par une bande noire n’est pas disponible sur ce modèle.

Google Pixel 4a

Par conséquent, on y gagne en confort et en surface d’affichage. Ce qui explique pourquoi la taille d’écran est plus grande sur le Pixel 4a par rapport au 3a, alors que ses dimensions sont plus réduites. Certes, les puristes vont diront que le « trou » dans l’écran n’est pas l’idéal pour regarder un film ou une série. En réalité, rares sont les programmes qui sont réellement diffusés dans le ratio d’écran proposé par le Pixel 4a, ce qui fait des bandes noires sont généralement de mise à gauche comme à droite. Bandes noires qui recouvrent donc le poinçon et le rendent difficilement perceptible.

Google Pixel 4a

Sur le côté droit, on retrouve les mêmes boutons de mise sous tension et de réglage sonore que sur les Pixel 3a et 4. Seul le bouton d’allumage est d’une couleur différente par rapport au reste de l’appareil, ce qui permet de le repérer facilement dans la pénombre. Pour le reste, l’appareil est tout de noir vêtu. Les amateurs de liaison filaire approuveront la présence d’une prise Jack, située comme il se doit tout en haut du smartphone.

Google Pixel 4a

À l’arrière, on retrouve également un capteur d’empreinte, localisé comme sur le Pixel 3a sur la partie haute de l’appareil et à 1,5 cm de distance du capteur photo. Malgré sa petite taille, le capteur est parfaitement accessible et réagit au quart de tour. Certes, Google aurait pu définitivement s’affranchir de ce capteur dorsal et opté pour un système placé sous l’écran, comme le fait la concurrence. Mais cela aurait probablement entraîné une augmentation du prix de l’appareil, même si on trouve ce genre de technologie sur le OnePlus Nord, qui vaut seulement 50 euros de plus que le Pixel 4a.

Google Pixel 4a

Toujours à l’arrière, on note la présence d’un module photo placé dans un module carré de 1,7 cm de côté et aux bords arrondis. Encore un changement, puisque le capteur photo du Pixel 3a était simplement logé dans un petit espace circulaire. Ici, cette modification de design n’est pas sans rappeler le module du Pixel 4, à ceci près qu’il n’y a qu’un seul capteur photo.

En définitive, le Pixel 4a a vraiment tout pour conquérir le cœur de celles et ceux qui ont besoin d’un appareil discret, léger, qui range dans une petite poche, qui peut s’utiliser facilement à une main en marchant ou dans les transports en commun.

Google Pixel 4a

Une puissance et une autonomie équilibrées

Desservi par un Snapdragon 730G, le Pixel 4a délivre finalement une puissance de tir vraiment très satisfaisante pour un smartphone de milieu de gamme. Certes, d’aucuns reprocheront à Google d’avoir fait l’impasse sur un SoC encore plus puissant (toujours la catégorie des milieux de gamme), comme le Snapdragon 765G. C’est ce modèle qui équipe notamment les OnePlus Nord, Xiaomi Mi Note 10 Lite et Motorola Edge. Mais le prix du Pixel 4a aurait certainement été revu en conséquence.

Ce qui n’interdit pas au smartphone de Google de bénéficier de performances plus qu’honorables. A ce niveau, pas de réelles surprises, puisque nous avions déjà éprouvé les performances du 730G avec le Mi Note 10 de Xiaomi, par exemple.

Google Pixel 4a benchmarks

On bénéficie de 6 Go de RAM et de 128 Go d’espace de stockage. Comme le veut la tradition chez Google, et c’est plutôt dommage, il n’est pas possible d’étendre la capacité de stockage. Le seul slot disponible de l’appareil est destiné à accueillir la carte SIM, point barre. En revanche, on constate que l’espace de stockage a doublé par rapport au Pixel 3a sorti l’année dernière et que l’appareil a gagné au passage 2 Go de mémoire vive… Ce qui n’est déjà pas si mal, au final.

Google Pixel 4a

Et que dire de l’autonomie de l’appareil ? Si les Pixel 3 et 4 souffrent tous deux d’une très mauvaise réputation en termes d’autonomie, ce n’est pas le cas l’an passé des Pixel 3a et 3a XL. À croire que Google sait gérer l’autonomie des smartphones disposant d’un SoC de milieu de gamme, mais pas ceux équipés d’un processeur haut de gamme. On peut aussi tabler sur les ressources exigées par le logiciel photo : les Pixel 3 et 4 offrent de meilleurs clichés que le Pixel 3a, mais nécessitant davantage de traitement.

Google Pixel 4a

Quoi qu’il en soit, attention roulement de tambour… L’autonomie du Pixel 4a ne nous a franchement pas déçus encore une fois ! Comme nous le faisons pour tous les smartphones que nous testons, nous avons éprouvé la gestion de la batterie de 3140 mAh dans différentes conditions : 1 h/j de lecture vidéo en streaming, 1 h/j d’écoute musicale toujours en streaming, 1 h/j de jeu vidéo, 1 h/j d’utilisation du GPS, 1 h/j de téléphonie, et bien évidemment de la consultation Web à outrance, du chat sur WhatsApp et Facebook Messenger, etc. Petite précision : si le téléphone n’est pas sollicité durant la nuit (7 ou 8 heures environ), il reste cependant en mode veille et n’est pas totalement éteint. Et nous avons renouvelé l’expérience une seconde fois, afin de valider notre première phase de test.

Dans de telles conditions, le Pixel 4a tient quasiment deux jours d’affilée. Une belle performance quand on prend en considération la modeste capacité énergétique de la batterie de 3140 mAh. À titre de comparaison, le Pixel 4 XL tient quant à lui difficilement une journée et demie, tandis que le Pixel 4 peine à atteindre la journée complète.

Google Pixel 4a

Un bel affichage, une qualité audio un peu en retrait

Avec son écran OLED et sa densité de 443 ppp, le Pixel 4a profite d'une définition de 1080 x 2340 pixels, . L'image est claire et nette, les couleurs ne sont ni trop flashy ni trop ternes. Bref, l'écran du smartphone s'en sort très bien. Notez cependant que la luminosité de l'appareil en plein soleil n'est pas folle et qu'il conviendra de trouver un point d'ombre pour réellement distinguer ce qui se passe à l'écran.

Google Pixel 4a

Malgré la présence de deux petits haut-parleurs, la restitution audio est en deçà des espérances. Il faut vraiment pousser le volume à près de 50% pour réellement entendre les indications orales de Google Maps, par exemple. Mais gare à ne pas trop booster le niveau audio de l’appareil au risque de saturer l’appareil. C’est ce que nous avons constaté en streamant du contenu sur Deezer.

Autre point qui mérite d'être amélioré : la restitution des appels. Nous avons constaté à plusieurs reprises que, si l'interlocuteur nous percevait très distinctement (le micro n'est donc pas à remettre en cause), nous avions parfois du mal à “capter” la conversation durant quelques microsecondes. Rien de réellement gênant, mais on aurait quand même apprécié que Google se penche sur ce point, d'autant que c'est bien la première fois que nous constatons un tel souci sur un smartphone Google. On espère désormais qu'il s'agit davantage d'un problème logiciel que matériel et qu'une petite mise à jour OTA permettra de le résoudre avant sa commercialisation.

Google Pixel 4a

Photo & vidéo

Intéressons-nous maintenant à la partie photo de l’appareil. À l’arrière, on trouve un unique capteur de 12,2 MP (ouverture ƒ/1.7), tandis qu'à l’avant, c’est un module de 8 MP (ouverture de ƒ/2.0) qui vient capturer les selfies. L'équipement photo du Pixel 4a est donc des plus sommaires en nombre, à une époque où il n’est pas rare de trouver 3, 4 voire 5 capteurs dorsaux, et parfois 2 capteurs frontaux. En conséquence de quoi, impossible de faire des photos en ultra-grand-angle, en mode macro, ou de bénéficier d’un zoom optique. Le traitement se fait en numérique et le zoom ne monte pas au-delà du 7x.

Google Pixel 4a Photo

Malgré l'unique capteur arrière photo, le Pixel 4a est un smartphone qui en a sous le coude. La restitution des couleurs est franchement excellente, quelle que soient les conditions météorologiques. Nous avons cependant constaté que l'appareil avait parfois un peu de mal à faire ressortir les zones les plus sombres d'un cliché, comme le montre la photo ci-dessous (le bac à livres des bouquinistes sur la droite a du mal à ressortir).

Google Pixel 4a Photo

 

Google Pixel 4a Photo

En faible luminosité, l'appareil s'en sort plutôt très bien, là aussi. Autant le dire tout de suite : la qualité de rendu en basse lumière est finalement très proche de ce que l'on peut obtenir sur un Pixel classique !

Google Pixel 4a Photo

Google Pixel 4a Photo

Durant nos différentes phases de prise de vue, nous avons constaté une légère surchauffe provenant du dos de l’appareil : dès lors que chaque cliché bénéficie d’un petit traitement a posteriori, le processeur est davantage sollicité qu’avec un smartphone disposant de plusieurs capteurs (comme un S20 ou un P40, par exemple). Rien d’anormal à cela, mais le Snapdragon 730G montre ici ses limites.

Google Pixel 4a Photo

Côté captation, l’appareil est capable de filmer en 4K à 30 FPS, en 1080p à 120 FPS ou en 720p à 240 FPS via son capteur arrière. Le stabilisateur logiciel remplit correctement son office : même lors d'un petit travelling à main levée, l'image reste sans stable et ne subit pas d'à-coups, comme nous avons malheureusement pu le constater avec des smartphones pourtant haut de gamme et par conséquent nettement plus chers.

Google Pixel 4a Photo
Google Pixel 4a Photo

Google Pixel 4a Photo zoom x7
A gauche, une photo prise en x1. A droite, le même cliché en x7 à l'aide d'un stabilisateur.

Android 10 aux commandes en attendant la version 11

Ce n’est pas une surprise, c’est une version « pure » d’Android 10 que l’on trouve sur l’appareil, le système d’exploitation étant accompagné ici du fameux Pixel Launcher de Google. Et bien évidemment, il est possible de tester en avant-première la dernière bêta d’Android 11, avant que celle-ci ne soit totalement finalisée. Pour les besoins de notre test, nous avons procédé en deux temps : nous avons utilisé Android 10 les premiers jours, puis nous avons migré l’appareil vers la bêta d’Android 11 deux jours avant la publication de cet article. À ce sujet, n’hésitez pas à jeter un œil à notre petit tuto permettant de migrer vers Android 11.

Google Pixel 4a captures ecran

Conclusion

Google ayant arrêté la production des Pixel 3a et 3a XL début juillet, il était temps que le Pixel 4a pointe le bout de son nez. Rappelons qu’à leur sortie, le Pixel 3a valait 399 euros. Avec ce nouveau modèle, Google a donc réduit la facture de 50 euros, tout en offrant à son smartphone un SoC plus puissant, davantage de RAM et d’espace de stockage, ainsi qu'un affichage plus grand (merci le poinçon !). La qualité de la photo est toujours au rendez-vous, il n'y a absolument rien à redire à ce sujet. Bref, vous l'aurez compris, cette version allégée du Pixel 4 nous a vraiment séduits… Peut-être même davantage que sa grand sœur !

Google Pixel 4a


Notre verdict

Avec son Pixel 4a, Google frappe un grand coup dans le monde des smartphones de milieu de gamme. Commercialisé à un tarif hyper attractif, le Pixel 4a dispose d'un processeur et d'une autonomie très corrects, d'un capteur photo principal qui fait parfaitement bien son travail... Sans compter le design et la compacité de l'appareil, qui devraient ravir les amateurs de smartphones simples et agréable à utiliser. Quelques éléments viennent entâcher ce tableau idyllique, comme l'absence de capteur ultra-grand-angle ou la qualité des appels qui n'est pas toujours au rendez-vous (on espère que ce problème sera résolu lors d'une mise à jour du firmware) ou l'absence de charge rapide. Mais cela ne lui ôte en rien ses innombrables qualités. Un excellent choix pour qui souhaite un smartphone de faible encombrement, qui excelle en photo et qui s'affiche à moins de 350 €.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !
20200901_152428
Test du Galaxy Note 20 : pour l’innovation, il faudra repasser

Le Galaxy Note 20 reprend la formule établie par Samsung depuis maintenant presque dix ans. Le smartphone, qui est accompagné d’un modèle Ultra plus grand, cherche à offrir une alternative au Galaxy S20 sur le segment du haut de gamme….

Galaxy Note 20 Ultra 5G
Test du Samsung Galaxy Note 20 Ultra 5G : la qualité au prix fort

Le Galaxy Note 20 Ultra 5G est-il un smartphone ou une tablette ? C’est la question que l’on peut légitiment se poser en voyant ce smartphone aux dimensions si conséquentes. Et pourtant, étonnamment, l’appareil est très agréable à utiliser au…

Le Galaxy Z Fold 2
Test du Galaxy Z Fold 2 : cette fois, c’est la bonne !

Le Galaxy Z Fold 2 est la deuxième itération du smartphone à écran pliable de Samsung. La firme coréenne mise sur le marché de l’ultra haut de gamme avec un produit vendu 2020 euros en France. Pour ce tarif, ce…

test oneplus nord review
Test du OnePlus Nord : retour aux sources gagnant

Après avoir pris une orientation ultra-premium, OnePlus revient à ses origines et lance le OnePlus Nord. Derrière ce nom se cache un smartphone bien plus abordable mais tout aussi séduisant que ses frères. Après une première prise en main concluante, nous avons pu utiliser le Nord pendant quelques jours. Voici notre test complet.

asus rog phone 3 test prise en main 1
Test de l’Asus ROG Phone 3 : le retour du roi

Le ROG Phone 2 était déjà le smartphone gaming le plus abouti. Son successeur relève encore le niveau. Si le design du ROG Phone 3 est plus sage, la fiche technique, elle, oublie cette fausse modestie grâce à la plate-forme…

Moto Edge
Test Motorola Edge 5G : Motorola revient à son meilleur niveau

Le Motorola Edge est un smartphone qui se place sur le marché du milieu de gamme “plus”. Il cherche à se différencier de la concurrence grâce à son design tout en sobriété ainsi que grâce son écran (très) incurvé sur…