Test du Samsung Galaxy S5

Maj. le 30 juillet 2020 à 10 h 10 min

Comme chaque année, le nouveau modèle de la gamme Galaxy S cristallise toutes les attentes. C’est encore une fois le cas avec ce Galaxy S5 qui après des mois de rumeurs est enfin disponible. La concurrence est de plus en plus féroce, mais Samsung veut encore affirmer sa position de leader de la téléphonie et des smartphones avec ce nouveau modèle haut de gamme attendue au tournant.

Nous allons voir dans ce test du Galaxy S5 si Samsung a les arguments pour convaincre, mais aussi montrer qu’il n’a pas perdu la main face a une concurrence toujours plus présente !

samsung-galaxy-s5-test-une

Tout comme le Galaxy S4 l’année dernière, ce S5 a des concurrents de poids en la présence du HTC One M8 et du Sony Xperia Z2 qui ne compte pas laisser Samsung seul sur le segment du haut de gamme. Mais le constructeur coréen semble sûr de ses atouts, dévoilant son téléphone en grande pompe lors du MWC 2014 de Barcelone et le présentant comme le nec plus ultra ce que l’on est en droit d’attendre sur un smartphone haut de gamme. Nous allons voir dans ce test si les promesses sont tenues.

Samsung Galaxy S5 : introduction

Comme on peut s’y attendre, les caractéristiques techniques du Samsung Galaxy S5 sont extrêmement solides. On retrouve un processeur Snapdragon 801, 2 Go de RAM, un écran Full HD avec une technologie Super AMOLED ou encore un capteur de 16 mégapixels. Le Galaxy S5 est un téléphone très bien armé, tout comme ses concurrents haut de gamme. La différence se jouera donc au-delà d’une simple fiche technique qui a de quoi contenter n’importe quel utilisateur.

  • Écran : Super AMOLED 5,1 pouces avec résolution Full HD de 1920 x 1080 pixels (432 ppp)
  • Processeur : quad-core Qualcomm Snapdragon 801 cadencé à 2,5 GHz
  • Puce graphique (GPU) : Adreno 330
  • RAM : 2 Go
  • Stockage : 16 ou 32 Go de mémoire interne, extensible via MicroSD jusqu’à 128 Go
  • Appareil photo : ISOCELL de 16 mégapixels, enregistrement vidéo FUll HD et 4K à 30 FPS
  • Capteur frontal : 2,1 mégapixels
  • Batterie : 2800 mAh
  • Connectivité : WiFi 802.11 a/b/g/n/ac, Bluetooth 4.0 LE, 3G, 4G (catégoerie 4 jusqu’à 150 Mb/s), NFC, port micro-USB 3.0 (MHL 2.0).
  • Dimensions : 142 x 72,5 x 8,1 mm
  • Poids : 145 grammes
  • OS : Android 4.4.2 + interface Samsung TouchWiz
  • Coloris : noir, blanc, bleu électrique et doré
  • Certifié IP67 (étanche)

Dans la partie suivante de notre test , nous allons nous intéresser à l’écran Super AMOLED Full HD et aux benchmarks de l’appareil. La boite du Galaxy S5 comprend le minimum d’accessoires. Ainsi, on retrouve le guide démarrage rapide, les écouteurs intra-auriculaires Samsung ainsi que des embouts supplémentaires pour les adapter à la taille de vos oreilles. La prise murale est bien sûr de la partie pour accompagner un câble de rechargement USB 2.0. On regrette ce dernier choix de la part de Samsung dans la mesure ou le connecteur du S5 est USB 3.0. La compatibilité est assurée, mais on aurait apprécié retrouver le câble USB 3.0 comme cela est pourtant le cas sur la Galaxy NotePRO 12.2 par exemple. Samsung cherche ici à faire des économies, dommage pour un produit haut de gamme. Les accessoires sont blancs, tout comme la version du téléphone que nous avons testée.

Vue d’ensemble et finitions

Une fois en main, le Galaxy S5 est assez grand. Avec son écran 5,1 pouces, il s’inscrit dans cette tendance des grands écrans, quitte à rendre l’utilisation à une seule main parfois compliquée selon les manipulations. En parlant du gabarit, on remarque des bordures d’écran qui auraient pu être plus fines, comme cela est le cas sur le LG G2 par exemple.

samsung-galaxy-s5-test-en-main

Au-dessus de l’écran, on retrouve la caméra frontale et les différents capteurs et sous l’écran le bouton d’accueil physique que Samsung a fait le choix de garder. De chaque côté, deux boutons tactiles sont toujours là. La touche retour à droite, et la touche « multitâche » qui viens remplacer le bouton paramètres, comme le préconise maintenant Google pour Android. Ceux qui attendaient les boutons sur l’écran chez Samsung vont devoir patienter, quand d’autres seront ravies de retrouver ses trois boutons.

samsung-galaxy-s5-test-selfie
samsung-galaxy-s5-test-boutons

L’ensemble de la coque du Galaxy S5 est en plastique, que ce soit autour de l’écran, à l’arrière ou sur les côtés ou l’on retrouve un liseré gris. Le dos du téléphone est fabriqué dans un plastique texturé « soft touch » agréable qui ne marque pas du tout les traces de doigts, un bon point. Les petits points sur la coque lui confèrent un meilleur touché que le Galaxy S4. La prise en main est bonne et les doigts ne glissent pas sur le dos de l’appareil lorsqu’on le tient.

samsung-galaxy-s5-test-dos
samsung-galaxy-s5-test-dos2

Au dos on retrouve le capteur photo de 16 mégapixels et juste en dessous le flash LED et le cardiofréquencemètre sur lequel nous reviendrons plus tard dans ce test. Enfin, deux traits laissent passer le son du haut-parleur sur la partie basse du téléphone. Pas de haut-parleurs frontaux comme sur le HTC One M8. Un bon point est que la coque est amovible, laissant la possibilité de changer la batterie, mais aussi d’insérer la carte SIM et une carte microSD pour étendre la mémoire. Samsung ne fait donc pas dans le monobloc comme ces concurrents.

samsung-galaxy-s5-test-tranche
samsung-galaxy-s5-test-usb

La partie supérieure du téléphone abrite la prise casque 3,5 mm et le port infrarouge qui servira pour la fonction télécommande du Galaxy S5. Sur la tranche inférieure, un cache qui abrite la prise USB 3.0 permettant un rechargement et des transferts plus rapides. Comme vous pouvez le voir, elle est divisée en deux, afin de garder la compatibilité avec l’USB 2.0. C’est d’ailleurs un câble USB qui est fourni par Samsung, ce qui est regrettable. Le cache permet au Samsung Galaxy S5 d’être parfaitement étanche (certifié IP67).

samsung-galaxy-s5-test-port-usb

samsung-galaxy-s5-test-power

samsung-galaxy-s5-test-volume

Sur la tranche gauche se trouve le bouton de contrôle du volume et sur la tranche droite le bouton On/Off ainsi que l’encoche qui permet de retirer la coque du Galaxy S5.

samsung-galaxy-s5-test-jack

samsung-galaxy-s5-test-volume-loin

Si le design est une affaire de goût, on peut dire que ce Galaxy S5 ne fait pas autant d’effet que le HTC One M8 ou le Sony Xperia Z2 au premier regard, bien que les finitions restent très bonnes. On attendait vraiment un changement de la part de Samsung de ce côté-là qui n’est pas au niveau de la concurrence en cette année 2014 où l’on est en droit d’attendre des matières plus nobles pour un téléphone vendu plus de 650 euros à son lancement.

Samsung continue sur sa lignée en équipant son Galaxy S5 d’un écran Super AMOLED. Avec une diagonale de 5,1 pouces pour une résolution Full HD 1080p, nous arrivons à 432 ppp, soit une légère baisse par rapport à ce que propose le Galaxy S4 ou le HTC One M8 (441 ppp), une différence imperceptible à l’oeil humain. Samsung continue de proposer sa technologie AMOLED pendant que la concurrence mise sur le LCD avec technologie IPS.

samsung-galaxy-s5-test-ecran

Galaxy S5 vs HTC One M8 vs LG G2

Afin de jauger la qualité de l’écran du S5 et mieux nous rendre compte des différences, nous avons comparé le Galaxy S5 au HTC One M8 ainsi qu’au LG G2. Ces deux derniers ont justement des écrans LCD IPS. Les trois écrans sont réglés au niveau maximum de luminosité. De gauche à droite : le HTC One M8, le Galaxy S5 et le LG G2.

Comme nous le disions dans notre test du M8, l’écran du téléphone HTC est vraiment magnifique avec une grande justesse des couleurs et une luminosité au top. Pour ce qui est de la luminosité, l’écran du S5 s’en sort très bien, même si les blancs tirent très légèrement vers le bleu/gris (pas flagrant sur la photo je vous l’accorde).

En revanche, les noirs sont vraiment infinis contrairement à ces deux concurrents. Cela est permis par l’extinction totale des diodes qui composent l’écran AMOLED, là où elles sont allumées en permanence sur la technologie LCD. Comme vous pouvez le voir sur la photo, on a simplement l’impression que l’écran du S5 est éteint. Au niveau de la justesse des couleurs, le Galaxy S5 n’a pas à rougir face à ses concurrents, même si on préfère le rendu du G2 et du One M8 sur certaines couleurs.

Le Galaxy S5 propose plusieurs modes d’écran : Adapt Display (par défaut), Standard, dynamique, professionnel et cinéma. Ce dernier mode est celui qui offre le rendu le plus naturel des couleurs, qui se montrent moins vives. L’écran du Samsung Galaxy S5 est donc très bon, avec un meilleur contraste que ses concurrents et une excellente luminosité, que ce soit en mode automatique ou manuel. Les couleurs restent bonnes, bien qu’un petit cran en dessous du M8 en terme de justesse, à notre avis.

Benchmarks et performances

Avec un processeur Snapdragon 801 cadencé à 2,5 GHz et 2 Go de RAM, on ne peut s’attendre qu’à d’excellentes performances. Que vous croyiez ou non aux benchmarks, en voici une série pour situer le nouveau téléphone de Samsung par rapport à la concurrence et aux modèles précédents. Ainsi, le score AnTuTu est de 35656 points, ce qui le place largement au-dessus du Galaxy S4 avec son processeur Snapdragon 600, et juste au-dessus du Galaxy Note 3 équipé de la version 800 du processeur de Qualcomm. La logique est donc respectée.

Le HTC One M8 fait 34716 au même test, avec le même processeur cadencé à une fréquence plus faible de 2,3 GHz. Preuve que les chiffres ne font pas tout, le S5 fait 23259 sur Quadrant quand le M8 fait 23575 au même benchmark.

Au niveau graphique, c’est encore le GPU Adreno 330 qui est présent, offrant des performances largement suffisantes pour faire tourner tous les jeux Android à fond. Sur 3D Mark, le score Ice Storm Unlimited est de 18240 points contre 20590 pour le One M8. Là encore, tout est question d’optimisation logicielle et les composants ne font pas tout. En Ultra High Quality sur Epic Citadel, nous sommes à peu près à 53 images par seconde pour une résolution Full HD, ce qui est très bon.

Les autres tests sur GFX Bench, Sunspider ou Pi montre encore d’excellents résultats qui placent le S5 au plus haut. SI vous voulez trouver de petites différences avec la concurrence cela est toujours possible, mais les trois terminaux haut de gamme de ce début d’année étant tous équipés avec le même processeur, les différences sont à mettre sur le compte de la fréquence des SoC et de l’optimisation logicielle. Dans les faits, le Galaxy S5 vous contentera dans tous les usages et se montre extrêmement performant.

Samsung continue de faire évoluer son interface TouchWiz sous tous les aspects. Cela se vérifie d’abord au niveau visuel avec un nouveau design « flat » caractérisé par des icônes rondes avec un effet 2D.

La nouvelle interface Samsung TouchWiz

Plus d’aération et de sobriété dans la présentation par rapport à la version précédente, bien que TouchWiz ne soit pas encore l’interface Android la plus épurée. L’autre chose que l’on remarque est la grande exhaustivité des logiciels proposés par Samsung. On voit ça tout de suite !

On commence avec l’écran de verrouillage qui vous donne l’heure, la date, le temps, propose un raccourci vers l’appareil photo en bas à droite (qui tombe sous le pouce) et vous affiche les notifications pour vos derniers messages reçus.

Bureau, notifications et paramètres

Une fois sur le bureau, les icônes paraissent plus grandes et l’ensemble plus aéré. Un appui long sur un espace vide de l’écran affiche trois options permettant de changer le fond d’écran, ajouter des widgets et accéder aux paramètres de l’écran d’accueil. Le panneau des applications laisse entrevoir la richesse des services proposés par le constructeur coréen.

Le panneau des notifications est relooké par rapport à l’ancienne version de TouchWiz. Il affiche donc des icônes rondes vers les différents raccourcis, deux boutons inamovibles juste en dessous que sont S Finder pour faire des recherches par mots clés dans le téléphone et Connexion rapide pour se connecter à d’autres produits, par Bluetooth par exemple. Lorsque vous branchez des écouteurs, une nouvelle barre apparaît juste au-dessus des notifications, affichant des icônes de raccourcis vers les applications musiques, vidéos, etc.

Vous pouvez afficher les icônes raccourcies dans leur totalité et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elles sont très nombreuses ! Vous pouvez évidemment choisir de les afficher ou non et de les organiser par ordre d’importance selon l’utilisation que vous en faites.

Une fois dans les paramètres, vous allez peut-être perdre vos marques. En effet, TouchWiz délaisse l’affichage classique des paramètres Android au profit de grandes icônes sur une même page. Il faudra donc faire défiler de haut en bas pour trouver ce que vous cherchez. Cela n’est pas des plus pratiques quand on n’a pas l’habitude. Heureusement, Samsung laisse le choix entre deux autres types de présentation, un sous force listes et l’autre sous forme d’onglets, plus simple à parcourir et mieux organisé que le flux principal proposé par défaut.

Multitâche et Multi-fenêtres

Sur le Galaxy S5, le bouton réglage situé à gauche du bouton home a laissé sa place au bouton multitâche. Un simple appui sur ce dernier vous affiche l’ensemble des applications qui sont en cours d’exécution. Le tout est très graphique avec le nom de l’application, son icône et un visuel. Cela peut à la fois vous permettre de fermer celles que vous n’utilisez plus, ou d’y retourner rapidement. C’est également l’occasion de constater que sur les 2 Go de RAM, seulement 1,81 Go sont disponibles et que le système en consomme déjà une grande partie.

L’option « fenêtres multiples » est également présente. Vous devez l’activer dans les options. Une fois que cela est fait, il vous suffira de rester appuyé sur la touche retour pour faire apparaître ou disparaitre le volet sur le côté gauche de l’écran. Tout comme sur le Note 3, cela s’avère très pratique pour copier des contenus d’une application vers l’autre ou simplement lancer une recherche tout en gardant à l’oeil ce que vous étiez en train de faire. En revanche pas de stylet comme sur la gamme Note, ce qui rend l’utilisation un peu moins intuitive. Samsung reconduit ses bonnes idées d’un téléphone à l’autre et on ne va pas s’en plaindre.

My Magazine

My Magazine est toujours de la partie. Par défaut, il constitue une fenêtre à part entière sur la gauche du bureau. Si vous ne connaissez pas My Magazine, il s’agit d’un lecteur de flux capable d’afficher les actualités de différentes sources, des magazines en passant par vos sites préférés ainsi que les réseaux sociaux. L’interface est très soignée et on reconnaît la pâte Flipboard qui gère ce service. Contrairement à HTC BlinkFeed, il est impossible de personnaliser totalement les sources en y ajoutant des flux RSS, ce qui est dommage. Si vous ne vous servez pas de My Magazine, vous pouvez toujours le désactiver. Pour savoir comment faire, rendez-vous dans notre top des trucs et astuces pour le Galaxy S5.

S-Voice

Le service de commande vocal S Voice est toujours là. Pour l’activer, il faut appuyer deux fois sur la touche d’accueil. Cela a pour conséquence une moins bonne réactivité du bouton lorsque vous n’appuyez qu’une fois dessus, votre S5 laissant un léger temps de latence avant de voir si vous allez appuyer une seconde fois pour lancer S Voice. Si vous n’utilisez pas du tout cette application, nous vous conseillons de la désactiver en allant dans les options. Comme pour My Magazine, on vous explique comment faire dans nos astuces pour le S5 (voir lien juste au-dessus).

Mode Ultra économie d’énergie

Une des grandes nouveautés du smartphone est le mode « Ultra économie d’énergie ». Ce dernier vient s’ajouter en plus du mode d’économie d’énergie classique. Il est cependant beaucoup plus radical dans la mesure ou il fera passer votre S5 en noir et blanc et ne proposera que quelques applications pour une utilisation basique du téléphone. Le but est de pouvoir continuer à utiliser le téléphone pendant longtemps alors que ce dernier n’a plus beaucoup de batterie. Samsung annonce pouvoir faire tenir le S5 24h supplémentaires grâce à ce mode lorsque votre téléphone n’a plus que 10 % de batterie. Nous reviendrons plus en détail sur ce mode dans la partie autonomie à la fin du test.

Une des nouveautés les plus mises en avant par Samsung sur ce S5 est le lecteur d'empreintes digitales. Beaucoup s’y sont essayés et cela est rarement une réussite.

Lecteur d'empreintes digitales

Sur le Galaxy S5, le lecteur d'empreintes est situé sur le bouton d’accueil. Une fois que vous avez activé cette option dans les paramètres, il vous faudra passer le doigt que vous voulez 8 fois de suite sur le capteur afin de bien enregistrer l'empreinte. Un mot de passe classique vous est ensuite demandé en cas d’échecs répétés d’identification avec les empreintes.

Et cela arrive malheureusement assez souvent. Vous pouvez configurer jusqu’à trois empreintes différentes, mais le faire sur le pouce paraît le plus logique lorsqu’on tient le téléphone à une main. Mais il faudra passer votre doigt de haut en bas et pas de gauche à droite sous peine de ne pas être reconnu. La vitesse a également son importance, il ne faut pas le faire trop rapidement ou trop lentement.

Vous l’aurez compris, le capteur est assez sensible et ne sert qu’à déverrouiller le téléphone, activer le mode privé (voir plus bas) et faire des achats sur PayPal. Si cette fonction n’est pas indispensable pour vous, vous aurez vite fait de désactiver le lecteur qui est encore loin d’être indispensable.

La Sécurité sur le Galaxy S5

Le mode privé est très intéressant dans la mesure ou il permet de restreindre l’accès à certains contenus sur votre téléphone. Pour cela il suffit de l’activer dans les réglages. Lorsque vous vous trouverez sur les applications Galerie, vidéo, musique, enregistreur vocal et mes fichiers, le menu option vous permettra de protéger les contenus que vous aurez sélectionnés par un code, un dessin, ou grâce au lecteur d'empreintes digitales. Simple et efficace, on apprécie.

Vous pouvez également crypter les données de votre S5. Ainsi, les paramètres en passant par les applications que vous avez téléchargées ou encore vos comptes seront passés au crible afin de les protéger. Le cryptage dure environ une heure et il est conseillé de brancher le téléphone à le faire afin de ne pas interrompre le processus. Le tout sera protégé par un code que vous devrez rentrer à chaque démarrage du téléphone.

S Health et Cardiofréquencemètre

Samsung s’intéresse à votre style de vie et à votre activité physique. On retrouve donc l’application S Health qui vient à la fois justifier la présence du cardiofréquencemètre au dos de l’appareil, mais aussi la vente de ses autres produits que sont la Gear Fit et la Gear 2. L’application en elle même vous permet d’enregistrer vos activités physiques, que cela soit de la marche de la course ou encore du vélo. Un suivi de votre progression, mais également de ce que vous mangez peut être enregistré sur S Health.

Mais alors à quoi sert ce capteur de fréquence cardiaque situé à côté du flash au dos de l’appareil ? Il permet de prendre votre pouls et mesurer votre rythme cardiaque afin de compléter les statistiques et mieux mesurer le suivi de votre forme physique. Pour être plus clair, il ne sert pas à grand-chose. Si un tel outil se justifie totalement sur une montre sportive par exemple, on voit mal sa réelle utilité sur le téléphone en lui même. Si vous voulez le tester, il faudra garder votre doigt appuyé à l’arrière du téléphone lorsque l’application S Health vous le demandera.

Opération à une main et boîte à outils

L’écran du Galaxy S5 est grand et Samsung en est parfaitement conscient. Pour ceux qui n’ont pas de grandes mains ou qui ne supportent pas de devoir jongler avec le téléphone pour atteindre l’autre bout de l’écran, il y a le mode « opération à une main ». Une fois activé, vous aurez simplement à faire un mouvement rapide de va-et-vient du bord de l’écran vers le centre. Cela fonctionne des deux côtés de l’écran pour les gauchers et les droitiers.

L’écran se mettra alors dans un format plus petit (environ 4,3 pouces), laissant apparaître de larges bordures noires. C’est très moche, mais très efficace, vous pouvez vraiment utiliser le S5 confortablement à une main grâce à ce mode. Samsung exploite tout de même l’espace des bandes noires en affichant vos derniers contacts ou des raccourcis vers certaines applications lorsque vous appuyez sur les touches situées en haut de l’écran. Vous pouvez à tout moment repasser en mode plein écran.

Toujours dans une logique de praticité et d’utilisation à une main, vous avez l’option boite à outils. Une fois activée, cette dernière se présente sous la forme d’un bouton que vous pouvez placer où vous voulez sous l’écran (de préférence sous votre pouce). Une fois que vous appuyez sur cette boite flottante, elle se déroulera vers le bas pour laisser apparaître 5 applications de votre choix. Encore une fois, c’est très pratique et on apprécie de retrouver cette option.

Détecteur de pleurs de bébé

Vous allez également pouvoir transformer votre Galaxy S5 en Babyphone ! Voilà une fonctionnalité qui ne sera pas utilisée par tout le monde, mais qui a le mérite d’exister. Vous pourrez placer le téléphone près de votre enfant pendant qu’il dort et vous pourrez être alerté lorsque des pleurs sont détectés. Samsung ne prend aucun risque en mettant toute une page sur pourquoi il ne faut pas laisser son enfant seul ou l’abandonner. Une application qui a sa place sur le téléphone selon vous ?

Smart Booster, pour télécharger toujours plus vite !

Une option intéressante du S5 est « Smart Booster ». Elle va en fait vous permettre de télécharger des fichiers volumineux plus rapidement en utilisant simultanément le WiFi et les données mobiles afin de compléter un téléchargement en un temps record. Les deux connexions doivent être activées et cette option ne conserve pas les applications du Google Play ou encore du Samsung Apps.

D’autres applications et fonctionnalités intelligentes sont présentes sur le S5, mais existaient déjà sur les téléphones précédents de la marque. C’est par exemple le cas de Air View qui permet d’afficher un aperçu miniature lorsque vous placez le doigt au-dessus d’une image ou encore sur la ligne de temps d’une vidéo. Smart Stay est également de la partie et détecte lorsque vous regardez ou non l’écran afin de le laisser allumer en conséquence.

L’application musique ne révolutionne pas son interface, mais se montre toujours aussi sobre et efficace. Les pochettes d’albums sont bien gérées, vous pouvez trier vos musiques selon différents critères et on retrouve toujours le coin musique qui est un mode aléatoire basé sur les « émotions » que vous choisirez sur la grille qui vous est proposée.

L’application vidéo est composée de deux onglets. Le premier comprend vos vidéos personnels, que ce soit des films que vous avez ajoutés sur le téléphone ou des vidéos prises directement par avec votre appareil photo. Un aperçu animé des vidéos est affiché dès que vous arrivez sur l’application. L’onglet « appareils » affiche les contenus vidéos des autres terminaux avec lesquels vous êtes connectés.

La lecture de tous les types de fichiers est prise en compte et même les vidéos les plus lourdes sont décodées sans aucun problème grâce au puissant processeur Snapdragon 801. Rappelons que le Galaxy S5 est capable de filmer en 4K et donc de lire ce type de fichiers. Nous reviendrons sur cette fonctionnalité dans la partie concernant le test de l’appareil photo.

Son et qualité Audio

Comme pour le Galaxy S4, Samsung a choisi de mettre ses haut-parleurs à l’arrière de l’appareil avec deux fentes pour laisser passer le son. Comme vous pouvez vous en douter, cela ne donne pas le meilleur des résultats, surtout lorsque le volume est poussé à fond. Nous sommes loin des haut-parleurs frontaux du One Max ou encore de ceux du HTC One M8. Privilégiez donc les écouteurs, casques et autres enceintes externes si vous êtes exigeant avec la partie sonore.

La partie photo du Galaxy S5 est assurée par un capteur de 16 mégapixels. À titre de comparaison, le Galaxy S4 est équipé de 13 mégapixels, le Xperia Z1 et Z2 de 20,7 mégapixels et le One M8 de 4 mégapixels avec sa technologie UltraPixel. Le nombre de pixels ne fait pas tout, mais nous allons voir si le dernier smartphone de Samsung assure au niveau photo, comme cela a toujours été le cas pour les modèles précédents.

L’application photo

On commence avec l’application photo qui foisonne d’options. Pas toujours évident de s’y retrouver, il faudra être patient pour découvrir et exploiter les différentes options au mieux pour les plus exigeants d’entre vous. Du HDR en passant par les Rafales, le flash, le retardateur ou encore la taille des photos et vidéos. La balance des blancs ainsi que les tags de localisation sont également de la partie. Une application très riche donc qui devrait contenter ceux qui aiment mettre les mains sous le capot.

Les effets photo en temps réel sont toujours présents, mais directement dans les réglages au même titre que le reste. Ne les cherchez donc pas en dehors comme cela était le cas sur les téléphones Samsung précédents. Au niveau des raccourcis à côté des réglages complets, on retrouve le HDR (ton riche), la nouvelle option « mise au point sélective » et le raccourci vers la caméra frontale.

Les modes photo installés ne sont pas aussi nombreux qu’avant. Ainsi, on retrouve les modes automatique, beauté, Cliché et plus, Panorama, Visite virtuelle et Dual Camera. Si vous en voulez plus, il faudra les télécharger sur le Samsung Apps.

Galaxy S5 vs HTC One M8

Nous avons décidé de tester la qualité des photos du Galaxy S5 en les comparant systématiquement avec le cliché équivalent pris avec le HTC One M8. Un bon moyen de comparer le capteur ISOCELL de 16 mégapixels avec l’UltraPixel de 4 mégapixels.

Photo de jour en mode automatique

La première série de photos a été réalisée de jour en mode automatique pour les deux appareils. Comme vous pouvez le voir, les deux s’en sortent très bien. On constate tout de même des photos avec un rendu plus naturel et lumineux pour le Galaxy S5. On pense notamment au ciel bleu qui fait moins « aplat de couleur » que le One M8 et la photo de la cathédrale prise en plein soleil, mais dont la partie ombragée est beaucoup plus sombre sur le téléphone de HTC que sur le S5.

Ainsi, le Galaxy S5 semble mieux gérer les fortes luminosités avec un rendu plus homogène et détaillé que le capteur du M8 qui dans certaines conditions n’arrive pas à suivre, comme cela est le cas sur la photo suivante qui est clairement surexposée (en mode automatique toujours) par rapport au S5.

En contre-jour, aucun des deux capteurs ne fait de miracle. En revanche, sur la photo de la maquette, les couleurs et les détails sont meilleurs avec le Galaxy S5 qui gère beaucoup mieux les zones d’ombre et de lumière sur une même photo.

Lorsque l’on zoome au maximum, les deux capteurs montrent leurs faiblesses avec une image qui pixelise. Cependant, le S5 s’en sort mieux avec un texte plus lisible que sur la photo prise par son concurrent.

Panorama

Le mode panorama est efficace, à condition qu’il n’y ait pas de sujets qui bougent trop au moment de le réaliser. J’ai par exemple tenté d’en faire un alors qu’un cycliste passait, il s’est retrouvé en deux morceaux à deux endroits différents du panorama. Pour les paysages, cela fonctionne très bien.

Mode HDR

Testons maintenant le mode HDR sur les deux appareils. Pour mieux comparer, voici une première photo de la scène en mode automatique. Les deux clichés sont bons avec une zone très lumineuse et une zone de droite dans l’ombre. Une fois le mode HDR activé, le rendu est plus homogène et la zone d’ombre n’est plus visible sur les deux photos. On constate cependant une luminosité trop importante sur le M8 qui brûle le côté gauche de la photo au point de faire disparaître une partie du sol.

Mise au point sélective

La mise au point sélective ou « Selective Focus » est une des nouveautés du Galaxy S5. Pour en profiter, il faut penser à activer l’option et placer son sujet au minimum à 50 centimètres de l’appareil. Nous avons décidé de le comparer au mode uFocus du HTC One M8 qui s’applique quand à lui après avoir pris la photo.

Pour ce qui est de la mise au point sur la tour au premier plan, on remarque une démarcation plus nette sur le Galaxy S5, mais un effet de flou plus prononcé sur l’arrière-plan pour le HTC One M8.

En revanche, lorsque la mise au point est faite sur l’arrière-plan, le M8 floute clairement le premier plan, ce qui n’est pas le cas du S5.

Photo de nuit

Les photos de nuit sont clairement le point faible du  capteur du Galaxy S5. La mise au point est plus hasardeuse et on voit apparaitre du bruit un peu partout sur les clichés. Sur la photo comparative dans des conditions de faible luminosité, le capteur du HTC One M8 s’en sort beaucoup mieux et capte le moindre rayon de lumière.

Les photos prises avec le Galaxy S5 sont donc très bonnes et le vrai point faible du capteur reste les photos en basse lumière, domaine où le One M8 s’en sort beaucoup mieux. Mais pour le reste, le téléphone de Samsung s’en sort globalement mieux que le M8.

Vidéo Full HD et 4K

Le Galaxy S5 est capable de filmer en 4K, soit quatre fois la définition Full HD. Le résultat est bon, mais gardez à l’esprit que le poids des vidéos va également avec, de quoi remplir très rapidement le téléphone.

 Dans la mesure où la différence est difficilement perceptible (sauf si vous avez une TV 4K chez vous pour y regarder les vidéos) et que certaines options comme le mode HDR, les effets vidéo ou encore le Dual Camera ne sont plus disponibles, nous vous conseillons de rester en Full HD.

Le S5 est équipé d’une batterie de 2800 mAh, soit 200 mAh de plus que le HTC One M8. Dans des conditions de test en sollicitant beaucoup le téléphone, le Galaxy S5 a tenu un peu plus ‘une journée. Une bonne partie de la journée, il était en WiFi et la luminosité de l’écran en mode automatique. La lecture vidéo HD en streaming pendant 45 minutes ainsi que l’écoute de musique sur le haut-parleur étaient de la partie.

Vous pouvez donc compter sur une journée et demie à deux jours si vous n’avez pas un usage intensif du téléphone. Si vous êtes toute la journée en 4G et que vous regardez des vidéos dans les transports, il faudra en revanche le recharger tous les soirs. Le Gaaxy S5 a une meilleure autonomie que le Galaxy S4, mais aussi que le HTC One M8.

L’Utra power saving mode

Comme nous le disions dans la partie logicielle, ce mode d’économie d’énergie extrême permet selon Samsung de tenir 24h de plus lorsque la batterie est à 10 %. Nous n’avons pas essayé ce mode pendant une journée complète, mais seulement quelques heures. Il se montre en effet très efficace, mais au prix de gros sacrifices.

Ainsi, l’écran du téléphone passera en noir et blanc, le WiFi et le Bluetooth sont coupés, la luminosité est limitée et le rafraichissement de l’écran tombe à 30 MHz contre 60 MHz normalement. Vous vous retrouvez donc avec une brique qui vous permet tout de même de surfer en 3G, appeler et envoyer des textos. Cela peut dépanner dans des situations parfois compliquées où on aimerait avoir de la batterie !

Le Samsung Galaxy S5 est déjà disponible à la vente avec pour environ 660 euros au moment ou j’écris ces lignes. Il est proposé en 4 coloris différents : noir, blanc, bleu et or. Il y en a donc pour tous les gouts et cela n’est pas sans rappeler les propositions colorées de l’iPhone 5C d’Apple. Encore une fois, les couleurs concernent surtout ceux qui ont l’intention de mettre une coque transparente ou pas de protection du tout, ce qui est assez rare sur un produit de cette valeur.

Prix et date de sortie du Galaxy S5

Le prix du Galaxy S5 est élevé, mais c’est également le cas de ses concurrents directs que sont le HTC One M8 et le Sony Xperia Z2. Pour ce prix, vous aurez un téléphone haut de gamme avec un minimum d’accessoires, on regrette la présence du câble USB 2.0 alors que le connecteur USB 3.0 démarque le S5 de ses concurrents.

samsung-galaxy-s5-test-zoom


Samsung Galaxy S5

Le Samsung Galaxy S5 est un excellent smartphone qui compte parmi les meilleurs du moment. Meilleur que le S4 dans tous les domaines. Nous sommes en présence d'une belle évolution, certainement pas d'une révolution. Fort d'une fiche technique au top, d'un écran de qualité, d'une autonomie au rendez-vous et d'une interface logicielle complète, le nouveau smartphone du coréen à tout pour plaire ou presque.

En effet, sa plus grosse lacune est certainement son design. En 2014, nous nous attendions à du changement de ce côté pour Samsung qui s'est depuis largement fait dépasser par la concurrence qui propose du verre et de l'aluminium. Si l'aspect éthétique est une histoire de goût, on est tout de même en droit d'en attendre plus de ce côté pour un téléphone haut de gamme vendu à ce prix.

Design

Ecran

Interface

Performances

Appareil photo

Autonomie

Note finale

Très solide dans tous les domaines, les quelques défauts du Galaxy S5 que sont le design et les photos en basse lumière ne l'empêche pas de tenir tête au HTC One M8, en attendant notre test du Sony Xperia Z2. Un très bon téléphone qui en impose et une valeur sûre malgré la forte concurrence. Un bout de plastique aux qualités indéniables. De quoi vous convaincre ?
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !
Test du Google Pixel 4a : un milieu de gamme hyper convaincant

Tout juste annoncé, tout juste testé. Google vient enfin d’officialiser son Pixel 4a, un smartphone compact, abordable et pourtant bien nanti. Nous avons eu l’occasion de le tester durant plusieurs jours et vous livrons toutes nos conclusions concernant celui qui…

Test du OnePlus Nord : retour aux sources gagnant

Après avoir pris une orientation ultra-premium, OnePlus revient à ses origines et lance le OnePlus Nord. Derrière ce nom se cache un smartphone bien plus abordable mais tout aussi séduisant que ses frères. Après une première prise en main concluante, nous avons pu utiliser le Nord pendant quelques jours. Voici notre test complet.

Test de l’Asus ROG Phone 3 : le retour du roi

Le ROG Phone 2 était déjà le smartphone gaming le plus abouti. Son successeur relève encore le niveau. Si le design du ROG Phone 3 est plus sage, la fiche technique, elle, oublie cette fausse modestie grâce à la plate-forme…

Test Motorola Edge 5G : Motorola revient à son meilleur niveau

Le Motorola Edge est un smartphone qui se place sur le marché du milieu de gamme « plus ». Il cherche à se différencier de la concurrence grâce à son design tout en sobriété ainsi que grâce son écran (très) incurvé sur…

Test Sony Xperia 1 II : la vraie bonne surprise de l’été

Le Sony Xperia 1 II est, à n’en pas douter, un excellent smartphone qui n’a pas à rougir de la concurrence de Samsung, Xiaomi, Oppo ou Huawei. Doté d’un écran hors du commun, d’une excellente plate-forme technique et d’une prise…

Test du Redmi Note 9 : Xiaomi serait-il en perte de vitesse ?

La gamme Redmi Note de Xiaomi a toujours été considérée comme la référence du rapport qualité-prix dans le segment de marché autour des 200 euros. Le Redmi Note 9, vendu au même prix que ses prédécesseurs, en est la dernière…

Test du Xiaomi Black Shark 3 : un bon smartphone gaming à prix abordable

Black Shark, filiale de Xiaomi spécialisée dans le gaming lance deux nouveaux smartphones. Si le Black Shark 3 Pro vise un public aisé, le Black Shark 3 s’adresse aux joueurs au budget plus contenu. Que vaut ce nouveau smartphone gaming à moins de 600 euros ? Réponse dans notre test complet !

Test du Nubia Red Magic 5G : à quelques marches du podium

Équipe d’un Snapdragon 865 et offrant jusqu’à 256 Go de stockage et 12 Go de RAM, le Nubia Red Magic 5G s’annonce d’ores et déjà comme l’un des smartphones les plus puissants du moment. Avec son design et ses accessoires…

Test du Realme X50 Pro 5G : aux frontières du Real

Après une première incursion sur le marché français avec des modèles d’entrée de gamme, Realme lance le X50 Pro un modèle premium vendu seulement 599,90 euros. À la lecture de sa fiche technique, on s’attend à trouver le meilleur rapport qualité-prix du marché. Mais qu’en est-il réellement ? Nous l’avons testé pendant plusieurs jours.

Test du Xiaomi Mi 10 Pro 5G : le diable est dans les détails

Xiaomi commercialise le Mi 10 pro depuis le 7 avril 2020. Proposé à 1000 euros, il est le premier smartphone grand public de la marque à atteindre ce niveau de prix. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours.

Test OnePlus 8 : les yeux plus gros que le ventre

Dans un contexte assez particulier OnePlus a annoncé les OnePlus 8 et OnePlus 8 Pro. Cette année, le numéro 4 du marché des smartphones premium (en France) s’attaque à Apple, Samsung et Huawei. Le défi est-il relevé ? Premiers éléments de réponse dans notre test complet du OnePlus 8.

Test du OnePlus 7 Pro : OnePlus atteint les sommets

OnePlus lance le OnePlus 7 Pro, un smartphone truffé de technologies dernier cri. La marque qui monte souhaite rivaliser avec les ténors du marché ultra-premium que sont Samsung ou Apple. Objectif atteint ? Nous l’avons testé.

Test du Galaxy S20 Ultra : un mastodonte toutes catégories

Fraîchement reçu à la rédaction, le S20 Ultra n’a pas fait l’unanimité. Certains l’ont adoré parce que « ça doit être génial de regarder Netflix sur un tel écran », ou « de prendre des photos avec un tel capteur », quand d’autres ont…