Test du Samsung Galaxy A8 (2018) : trop léger, trop cher

test samsung galaxy a8 design

Maj. le 12 novembre 2018 à 21 h 23 min

Le Samsung Galaxy A8 (2018) était sans doute le smartphone le plus attendu de la marque après ses modèles haut de gamme. Le coréen a opéré une vraie montée en gamme. Sur le papier, le Galaxy A8 (2018) est très séduisant. Mais il est aussi confronté à une concurrence féroce. Alors faut-il craquer pour le dernier né de Samsung ? Réponse dans notre test complet.

test samsung galaxy a8

Le Galaxy A8 (2018) est le petit nouveau de la gamme A. Samsung l’assure, il ne souhaite pas en faire le remplaçant des Galaxy A3 et A5 édition 2017. Il s’agit d’un produit à part, une milieu de gamme « supérieur » qui se frotte aux modèles haut de gamme les plus abordables. Les ingrédients d’un smartphone réussi semblent être réunis : design premium, écran 18,5:9, autonomie record, tout y est sur le papier.

Seule inquiétude : son prix. Le Galaxy A8 (2018) a été annoncé au tarif de 499 euros. Parmi les concurrents directs on trouve les excellents Honor View 10 et OnePlus 5T. Il est même possible pour quelques dizaines d’euros de plus de s’offrir le Galaxy S8. Alors que vaut ce Galaxy A8 (2018) ? Samsung a-t-il choisi un placement douteux ? Nous avons pu tester le dernier né du coréen pendant quelques jours, voici notre bilan.

Fiche technique

 Fiche technique Galaxy A8 2018
Prix±500 euros
Dimensions149.2 x 70.6 x 8.4 mm
Poids172 g
Ecran5,6 pouces AMOLED
Définition1080 x 2220pixels
PhotoArrière : 16 MP, f/1.7, phase detection autofocus, flash LED / Avant : 16 MP + 8 MP, f/1.9, 1080p
OSAndroid 7.1.1 (Nougat)
Mémoire interne32 Go / 64 Go
MicroSDOui jusqu'à 256 Go
SoCExynos 7885 Octa
RAM4 Go
ConnectivitéWi-Fi 802.11 a/g/b/n/ac (2,4 et 5 Ghz), Bluetooth 5.0 avec A2DP, EDR, LE
NFCOui
Capteur empreintes / Reconnaissance facialeOui/Non
Résistance à l'eauOui IP68
Batterie3000 mAh
Port de chargeUSB 2.0 Type-C
Recharge rapideOui
Recharge Qi sans filNon
ColorisNoir, gris orchidée, or, bleu

Design

Dès l’ouverture de la boîte, le Galaxy A8 (2018) impressionne. Nous avons reçu la version Or du smartphone, sublime. Nous pourrions nous imaginer que ce coloris est « bling-bling », il n’en est rien. Le Galaxy A8 (2018) est résolument élégant. La coque en verre entourant le chassis en métal lui donne un petit embonpoint appréciable. On a vraiment l’impression de tenir un smartphone de grande qualité.

test samsung galaxy a8 design dos

Les lignes arrondies et les finitions sont dignes d’un modèle haut de gamme. Samsung s’est clairement inspiré de son Galaxy S8 pour dessiner ce A8 à un détail près : le modèle milieu de gamme est plat alors que le S8 est incurvé. Certains le trouveront peut-être un peu épais. Nous avons plutôt apprécié cela, la prise en main n’en étant que plus confortable.

test samsung galaxy a8 prise en main

La prise en main justement est l’un des atouts majeurs de ce Galaxy A8(2018). Très compact, il tient bien en main. Son verre ne glisse absolument pas et marque assez peu les traces de doigts. En tout cas, sur notre version Or. Les modèles plus sombres marquent sont certainement plus salissants. L’écran, lui, marque beaucoup. Il est d’ailleurs très bien intégré à la face avant du smartphone même si les petites bandes noires tout autour nous montrent qu’il ne s’agit pas là d’un modèle haut de gamme.

test samsung galaxy a8 design ecran

A l’arrière, Samsung a parfaitement intégré le module photo qui ne dépasse pas de la coque. Le capteur photo et le lecteur d’empreintes sont disposés à la verticale dans un seul et même bloc en plein centre. Le lecteur d’empreintes se retrouve ainsi dans une position idéale pour le déverrouillage. Reste qu’il est encore trop petit et qu’il faut s’y reprendre parfois à plusieurs fois pour déverrouiller le smartphone. Samsung a encore un petit effort à faire de ce côté.

test samsung galaxy a8 lecteur empreintes

A l’avant on trouve donc le très réussi écran Super AMOLED au format 18,5:9. Les coins arrondis épousent ceux de la coque comme sur le Galaxy S8. Au dessus et en dessous on trouve deux grosses bandes noires. Si la supérieure est justifiée par la présence du double capteur photo avant et autres capteurs de luminosité, la bande inférieure nous semble bien inutile : pas de logo, pas de lecteur d’empreintes. Samsung aurait pu en profiter pour étendre l’écran. A moins que le module USB-C et la prise jack situés sur la tranche inférieure l’en empêchent.

test samsung galaxy a8 audio

Sur la bordure droite Samsung a intégré le bouton ON/OFF et le haut-parleur. Ce positionnement original est très efficace. Pour un usage multimédia c’est même idéal puisque nous n’obstruons jamais la sortie audio avec nos doigts. Lors de sessions de jeux ou lorsque l’on regarde des vidéos en format paysage, l’expérience est particulièrement immersive. Si l’on oriente le smartphone de telle sorte que le haut-parleur se situe en haut, l’expérienc est vraiment agréable. Enfin, sur la tranche gauche Samsung a intégré les touches de volume et un slot pour carte SIM et microSD. Sur la tranche supérieur un autre slot pour une deuxième carte SIM.

test samsung galaxy a8 design

Du côté du design le Galaxy A8 (2018) est une franche réussite. Il a tout d’un smartphone haut de gamme. Rien d’étonnant toutefois pour le coréen qui se doit de suivre la montée en gamme opérée par la plupart de ses concurrents. Honor, Huawei et d’autres ont lancé des smartphones dans la même tranche de prix avec des designs remarquables. Samsung, leader du marché, se doit d’être à la hauteur de ce côté.

Ecran

Samsung est réputé pour son savoir-faire en matière d’écrans. Pas question d’endosser le rôle du cordonnier le plus mal chaussé. Le coréen a choisi d’intégrer le meilleur de ses technologies dans ses smartphones. Le Galaxy A8 (2018) est donc équipé d’un écran Super AMOLED. A l’instar du Galaxy S8, il intègre une dalle au format 18,5:9 avec une diagonale de 5,6 pouces. Pas de QHD pour ce modèle milieu de gamme mais du Full HD+ soit une définition de 2160 x 1080 pixels.

test samsung galaxy a8 screen

S’il est très réussi, l’écran du Galaxy A8 (2018) n’est pas comparable à celui du Galaxy S8 ou du Note 8. D’abord parce que des bordures noires entourent l’écran, signe qu’il ne s’agit pas là d’un modèle haut de gamme. Ce n’est pas dérangeant au quotidien mais cela témoigne d’un niveau de détails moins élevé. Néanmoins, il faut bien le dire, l’écran du Galaxy A8 (2018) est une petite merveille.

test samsung galaxy a8 ecran

Dès le premier allumage, l’écran nous flatte la rétine. Les couleurs sont vives, les noirs profonds, le tout dans un parfait équilibre dont Samsung a le secret. Certains estimeront peut-être que les contrastes ne sont pas tout à fait fidèles à la réalité. Qu’à cela ne tienne, il est possible de régler tout ceci dans les paramètres d’affichage. Seul petit reproche : les angles de vision sont mal gérés. Lorsque l’on regarde l’écran de biais on observe pas mal de reflets.

test samsung galaxy a8 ecran reflets

Le format 18,5:9 permet de profiter au mieux du smartphone pour un usage multimédia. Jouer et regarder des vidéos avec le Galaxy A8 (2018) est un vrai plaisir. Il s’agit sans doute du meilleur écran dans cette gamme de smartphones.

Performances

Samsung a intégré un processeur maison à son Galaxy A8 (2018). L’Exynos 7885 est couplé à 4 Go de RAM et 32 ou 64 Go de RAM (extensible jusqu’à 256 Go via microSD). Avec une telle configuration le Galaxy A8 (2018) se montre fluide et agréable à utiliser au quotidien. Les 4 Go de RAM permettent de bien gérer le multitâche, aucun lag ou ralentissement n’est à déplorer. Les benchmarks ont d’ailleurs confirmé nos impressions. Même les utilisateurs les plus exigeants seront satisfaits, à condition de ne pas faire partie des joueurs.

test samsung galaxy a8 benchmarks

En effet, le Galaxy A8 (2018) montre ses limites sur le gaming. Si les jeux standards sont plutôt bien supportés, ce n’est pas le cas des jeux les plus gourmands graphiquement. Le GPU a du mal à suivre et on observe assez souvent des lags, des ralentissements voire des crashs. On sent clairement que l’ensemble processeur, GPU et RAM a du mal à supporter les jeux gourmands où les animations sont rapides. Pour une expérience de jeux sans ralentissements, il vaut mieux régler les graphismes sur « moyen ».

Pour le reste, nous n’avons rien à reprocher au Galaxy A8 (2018). Il est un compagnon à la hauteur des espérances au quotidien. Notons également qu’il ne chauffe absolument pas même lorsqu’il est poussé dans ses derniers retranchements.

Interface

Le Galaxy A8 (2018) intègre…Android 7.1.2 Nougat. Pas d’Android Oreo pour le dernier né de Samsung. En soi ce n’est pas dramatique, la surcouche Samsung Experience étant particulièrement séduisante. Néanmoins, en termes d’image, il est inadmissible que Samsung n’ait pas intégré la dernière version d’Android. D’autres constructeurs ont lancé des smartphones plus abordables avec Oreo. Que le numéro 1 du smartphone ne fasse pas l’effort est une vraie déception.

test samsung galaxy a8 interface accueil

Pour le reste, Samsung Experience est toujours aussi séduisant. Il était temps que Samsung se débarasse de l’horrible Touchwizz. Ici, les menus sont plus clairs, plus intuitifs et une fonction de recherche permet d’accéder directement aux paramètres souhaités. Le thème blanc et les effets de transparence ont vraiment donné un joli coup de fouet à la surcouche de Samsung disponible depuis le Galaxy S8. Nous sommes ravis de retrouver cette interface sur la gamme A.

Samsung Experience propose de nombreuses options de personnalisation : thèmes, disposition des touches de navigation etc. Pour protéger vos informations personnelles, la fonction « Dossier sécurisé » est bien pensée. Vous pourrez y loger tous les contenus que vous voulez garder pour vous dans le cas ou vous prêteriez votre smartphone par exemple. Les applications qui y sont répertoriées nécessiteront un mot de passe ou un déverrouillage via lecteur d’empreinte ou… reconnaissance faciale.

test samsung galaxy a8 interface

Oui, la reconnaissance faciale est bien disponible sur le Galaxy A8 (2018). Il s’agit d’une fonction logicielle qui se sert de l’appareil photo avant. Samsung précise que c’est un système moins sécurisé que le lecteur d’empreintes. Au delà de cela, la reconnaissance faciale est peu efficace à l’usage. Nous avons vite abandonné ce système de déverrouillage lors de notre test. Contrairement à la reconnaissance du OnePlus 5T ou du Honor View 10, celle du du A8 est lente et fonctionne une fois sur dix. Il faut bien placer le smartphone en face de son visage, les bonnets, écharpes ou lunettes empêchent tout déverrouillage. Ne cherchez pas de scanner d’iris non plus, Samsung réserve cette fonctionnalité à ses modèles haut de gamme.

Si Samsung Experience est très agréable à utiliser, on regrette encore et toujours les nombreuses applications préinstallées par Samsung. Si le coréen a fait un effort depuis le Galaxy S8, il figure toujours parmi les constructeurs qui intègrent le plus de doublons avec les services de Google. Bixby par exemple en fait partie. L’assistant de Samsung, disponible en français, se limite à proposer un fil d’actualité. Google Assistant fait déjà cela et bien plus encore.

L’interface du Galaxy 18 (2018) est donc très agréable mais nous en attendons plus du numéro 1 mondial. Les bloatwares occupent la mémoire du smartphone pour rien, et l’absence d’Android 8.0 Oreo fait vraiment tâche. C’est dommage.

Réseau et GPS

Le Samsung Galaxy A8 (2018) est compatible 4G et supporte toutes les bandes de fréquences françaises. Comme souvent chez Samsung, l’accroche est rapide et les communications sont de qualité. Les interlocuteurs entendent peu de bruits parasites, le son de la voix est clair. Le A8 (2018) dispose d’un gros atout : il est possible d’utiliser simultanément deux cartes SIM sans sacrifier le port microSD. Nous avons donc pu tester le smartphone sur les réseaux Orange (Sosh) et Bouygues Telecom (B&You). Chez les deux opérateurs la qualité est bien au rendez-vous tant pour les communications que les usages en data (surf, vidéos Youtube, Netflix, réseaux sociaux etc.).

Le GPS n’est pas aussi irréprochable. Si l’accroche est rapide, le Galaxy A8 (2018) a du mal à orienter notre position. En voiture, le positionnement se fait rapidement, mais pour un guidage en mode piéton le pointeur bleu a tendance à s’affoler. On se retrouve rapidement à tourner sur soi-même voire emprunter un mauvais chemin sur quelques mètres. Plutôt ennuyeux.

Appareil photo

Avec son Galaxy A8 (2018), Samsung fait une proposition originale du côté de la photo. Contrairement à la majorité des nouveaux smartphones, le coréen a fait le choix d’un double capteur photo à l’avant de 16 + 8 mégapixels et d’un seul à l’arrière de 16 mégapixels avec une ouverture f/1.7. Dans l’ensemble le Galaxy A8 (2018) est bon sans être exceptionnel.

test samsung galaxy a8 appareil photo

Dans des conditions de bonne luminosité, le capteur photo principal permet de prendre de jolis clichés. Les photos sont nettes, le rendu des couleurs fidèle à la réalité, et le niveau de détails est élevé. Notons également que le mode bokeh est réussi. Malheureusement, lorsque les conditions de luminosité ne sont pas optimales, les choses se gâtent.

test samsung galaxy a8 photo 1
test samsung galaxy a8 photo 3

test samsung galaxy a8 photo 2

test samsung galaxy a8 photo 4

test samsung galaxy a8 photo 5

test samsung galaxy a8 photo 11

Par temps gris ou dans des environnements sombres, les détails sont beaucoup moins nombreux. La grande ouverture n’apporte pas grand chose. Pire encore, on a l’impression que le capteur « force » un peu pour faire entrer un maximum de lumière. Conséquences : les clichés sont brûlés, flous et les couleurs sont très différentes de la réalité. Oubliez donc les photos de soirée avec vos amis.

test samsung galaxy a8 photo 7

test samsung galaxy a8 photo 8

test samsung galaxy a8 photo 9

test samsung galaxy a8 photo 10

test samsung galaxy a8 photo 12

test samsung galaxy a8 photo 11

test samsung galaxy a8 photo 13

test samsung galaxy a8 photo 14

test samsung galaxy a8 photo 15

test samsung galaxy a8 photo 16

test samsung galaxy a8 photo 17

test samsung galaxy a8 photo 18
test samsung galaxy a8 photo 19

test samsung galaxy a8 photo 20

A l’avant le double capteur photo permet de sublimer les selfies. Comme le Honor 9 Lite, le Galaxy A8 (2018) peut prendre des portraits avec effets de flou. On peut modifier l’intensité de l’effet après avoir pris la photo. Il est également possible de choisir de n’utiliser qu’un capteur et d’ainsi modifier la profondeur de champ. Nous n’avons pas un grand angle mais c’est plutôt appréciable. La qualité en elle-même n’est pas époustouflante mais elle est bien au dessus de ce que propose la concurrence. Finalement, Samsung montre sa supériorité avec son capteur avant.

test samsung galaxy a8 photo bokeh

Du côté des fonctionnalités, Samsung propose moins de modes de prise de vue que certains concurrents comme Honor ou Huawei. Mais le coréen proposé la fonction Bixby Vision. Il s’agit d’une intelligence artificielle qui reconnait les images prises avec l’appareil photo. Contrairement à un Honor View 10 qui utilise cette IA pour optimiser la qualité des clichés, Bixby Vision permet de retrouver l’objet pris en photo sur le web ou directement sur un site marchand. Du côté de la vidéo, le Galaxy A8 (2018) permet de filmer en 4K ou en Full HD avec stabilisation. Plutôt pas mal mais moins bien que certains modèles concurrents vendus au même prix.

Autonomie

La gamme Galaxy A est réputée pour son autonomie. Le Galaxy A5 (2016 et 2017) figure parmi les meilleurs du marché. Bonne nouvelle, le Galaxy A8 (2018) hérite de cet atout. Avec sa batterie de 3000 mAh et une bonne optimisation, le smartphone de Samsung a une autonomie record. Il fait mieux que le OnePlus 5T, inégalé jusqu’à maintenant.

test samsung galaxy a8 autonomie

Ainsi, pour une utilisation intensive (avec du jeu et des vidéos) comptez facilement une journée et demie d’autonomie. Pour un usage standard vous pouvez allègrement atteindre les deux jours. C’est assez rare pour le souligner. En cas d’urgence, des fonctionnalités d’économie d’énergie ont été intégrées. De quoi gagner quelques heures si vous vous faites surprendre.

Pour couronner le tout, le Galaxy A8 (2018) dispose d’un chargeur Adaptive Fast Charging (recharge rapide). Lors de notre test, le Galaxy A8 (2018) gagnait en moyenne 40% d’autonomie en 30 minutes. C’est l’équivalent d’une journée complète d’autonomie pour un utilisateur standard. En environ 1h15/1h30 on peut recharger complètement la batterie. Ce n’est pas la recharge la plus rapide du marché (la technologie Dash Charge de OnePlus reste une référence) mais elle est tout de même très efficace.

Si Samsung a changé quelques éléments sur son Galaxy A8 (2018) par rapport à l’ancienne gamme, une excellente autonomie est toujours au rendez-vous. Et on adore !

Prix et disponibilité du Samsung Galaxy A8

Le Samsung Galaxy A8 (2018) est dores et déjà disponible au prix de 499 euros en France. Bonne nouvelle, jusqu’au 31 Mars 2018 Samsung propose une ODR (offre de remboursement) de 70 euros. Finalement, le tarif du Galaxy A8 (2018) est de 429 euros. Si le smartphone ne manque pas de qualités, son prix est un peu élevé en comparaison avec ce que propose la concurrence. A 499 euros on trouve par exemple le Honor View 10 et le OnePlus 5T qui sont bien plus premium à bien des égards.

Reste que ces modèles ne sont pas distribués dans les boutiques opérateurs contrairement au smartphone de Samsung. Avec des formules mobile + forfait, le Galaxy A8 (2018) n’a pas vraiment de concurrent. Et c’est bien là la force du coréen.

>> Acheter le Samsung Galaxy A8 <<

Notre avis sur le samsung Galaxy A8

Le Galaxy A8 (2018) est un excellent smartphone à bien des égards. Son design est digne des modèles haut de gamme, son autonomie est hallucinante et son écran est digne de Samsung. Reste que quelques défauts viennent gâcher la fête : l'appareil photo aurait pu être meilleur, tout comme les performances. Et l'absence d'Android 8.0 Oreo est inadamissible pour un smartphone lancé début 2018 par le numéro 1 mondial. Ajoutons à cela un prix trop élevé. A 429 euros, le Galaxy A8 doit faire face à une concurrence féroce : le Honor View 10 ou le OnePlus 5T sont de meilleures alternatives. Le Galaxy A8 serait vraiment intéressant aux alentours de 350 euros. Nous vous conseillons donc d'attendre quelques mois si vous souhaitez absolument ce modèle.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du Xiaomi Mi 8 Pro : transparent comme une Game Boy, et c’est tout

Avec son Xiaomi Mi 8 Pro, le constructeur mise sur la nostalgie en proposant une version transparente de son smartphone. C’est aussi le premier smartphone de la marque équipé d’un lecteur d’empreintes sous l’écran. Pour le reste, c’est un Xiaomi Mi 8. Suffisant pour concurrencer le OnePlus 6T ? Réponse dans notre test complet !

Test du Razer Phone 2 : moi, moche et méchant

Razer lance le Razer Phone 2, le successeur du premier smartphone doté d’un écran 120Hz. Razer dit avoir corrigé les défauts du premier opus. Nous avons utilisé le Razer Phone 2 pendant quelques jours. Verdict dans notre test complet.

Test de l’Asus ROG Phone : le vrai smartphone gaming, c’est lui !

Né d’un poisson d’avril en 2016, l’Asus ROG Phone débarque sur le marché français. Le constructeur a conçu le smartphone gaming de l’extrême. Tout ou presque sur le papier est réuni pour proposer la meilleure expérience de jeu sur smartphone. Mais qu’en est-il en réalité ? Réponse dans notre test complet !

Test du Oppo RX17 Pro : le presque OnePlus 6T

Après un Oppo Find X accueilli en demi-teinte, le Oppo RX17 Pro s’attaque au marché des smartphones haut de gamme à moins de 600 euros. Il affiche beaucoup de similitudes avec le OnePlus 6T, mais est-il à son niveau ? Nous avons pu utiliser le Oppo RX17 Pro pendant plusieurs jours. Découvrez notre test complet !