test moto g7 plus ecran

Maj. le 22 février 2019 à 9 h 32 min

Le Moto G7 Plus fait partie de la nouvelle gamme G7 présentée par Motorola début février 2019. Dans cette gamme composée de quatre modèles (G7, G7 Play, G7 Play et G7 Plus), le Moto G7 Plus est le modèle le plus abouti. Nous l’avons utilisé pendant quelques jours. Voici notre test complet.

test motorola moto g7 plus

Motorola fête ses cinquante ans, et pour l’occasion la marque lance une nouvelle gamme G plus complète que jamais. Les nouveaux Moto G7, G7 Play, G7 Power et G7 Plus ont donc la lourde tâche de faire revenir Motorola dans le game. Le géant américain a connu des années compliquées malgré d’excellents produits (notamment la gamme G), la faute notamment à une communication peu claire depuis le rachat par Lenovo.

En 2019, Motorola va justement soigner sa stratégie marketing et miser principalement sur le digital. La marque vise la génération de trentenaires ayant connu les années de gloire de Motorola (et notamment le célèbre StarTAC). Pour toucher sa cible sur les réseaux sociaux, Motorola déclinera le hashtag #lesvraissavent.

En attendant d’apprécier l’humour de Motorola sur Twitter, nous avons eu l’occasion de découvrir la nouvelle gamme G7. Le Moto G7 vise le bon rapport qualité-prix pour les petits budgets, le G7 Play est plus axé multimédia, le G7 Power se concentre sur l’autonomie. Le Moto G7 Plus est le plus complet de tous. Motorola dit n’avoir fait aucune concession pour proposer la meilleure expérience possible au meilleur prix. Nous avons eu la chance d’utiliser le Moto G7 Plus pendant plusieurs jours. Motorola tient-il ses promesses ? Réponse dans notre test complet.

test moto g7 plus prix

Prix et date de sortie du Moto G7 Plus

Le Moto G7 Plus sera disponible entre mi-février et début mars 2019 au prix de 329 euros. À ce tarif, le petit dernier de Motorola est confronté à une concurrence féroce : Honor et Xiaomi par exemple proposent des modèles particulièrement intéressants dans ce segment de prix. Mais le Moto G7 Plus à de nombreux arguments à faire valoir.

Fiche technique

 Fiche technique du Moto G7 Plus
Dimensions157 x 75,3 x 8,3 mm
Poids176g
EcranLCD LTPS de 6,2 pouces
Format 19:9 (encoche goutte d'eau) Max Vision
DéfinitionFHD+ (2280 x 1080 pixels)
Photo / vidéoArrière : 16 MP (f/1,7 - photosite 1,22 µm) + 5 MP
Avant : 12 MP (photosite 1,25 µm)
OSAndroid 9.0 Pie (version pure) avec quelques petites fonctions Moto
Mémoire interne64 Go
MicroSDOui
ConnectivitéWi‑Fi 802.11a/b/g/n/ac, Bluetooth 5.0
NFCoui
SoCSnapdragon 636 cadencé 1,8 GHz + puce graphique Adreno 509
RAM 4 GB
Capteur d'empreintesOui
Reconnaissance facialeOui
Résistance à l'eauRésistance aux éclaboussures
Batterie3000 mAh
Port de chargeUSB-C
Recharge rapideoui, ultra-rapide TurboPower
Recharge Qi sans filnon
ColorisIndigo Foncé, Viva Red
Prix329€

Design : pas de doute, c’est un Motorola

Motorola fait partie de ces marques capables d’insuffler tout leur ADN à un produit. Le Moto G7 Plus en est le parfait exemple. Dès le premier coup d’oeil, on reconnaît la patte du constructeur. Le G7 Plus ressemble beaucoup au G6 lancé début 2018. Motorola a néanmoins retravaillé certains aspects critiqués par les utilisateurs, à commencer par les bordures entourant l’écran. Le constructeur a adopté l’encoche en forme de goutte d’eau et réduit la taille des bordures. Le menton affublé du nom « Motorola » est lui aussi très fin.

test moto g7 plus design

Motorola oblige, les lignes du G7 Plus sont arrondies. Des coins, en passant par le module photo et la forme de la coque, tout est courbé sur ce smartphone. Cela lui confère un aspect général très élégant et chaleureux. Le dos en verre 2,5D respire le haut de gamme alors que le module photo détonne par son originalité. Imposant et rond, on ne voit que lui au dos du smartphone. Juste en dessous, le lecteur d’empreintes affublé du logo de la marque paraît minuscule.

test moto g7 plus date sortie

Motorola a fait des choix techniques très intéressants, notamment l’intégration du port jack 3.5mm et du port USB-C (les deux sont placés sur la bordure inférieure). Un port microSD est également de la partie, en plus de deux ports nano-SIM (sur la bordure supérieure).

test moto g7 plus fiche technique

Sur la tranche droite, Motorola a intégré les touches on/off et de volume. Le bouton d’alimentation est légèrement strié ce qui permet de ne pas le confondre avec les boutons de volume.

Notons la présence de haut-parleurs stéréo. Le premier est situé sur la tranche inférieure, le second est intelligemment placé sur l’arête au-dessus de l’encoche. Son intégration est bluffante pour un smartphone à ce prix.

test moto g7 plus design menton

Dans l’ensemble, la prise en main est bonne. La coque en verre est légèrement glissante et marque les traces doigts. Motorola fournit dans la boîte une coque souple transparente qui fait très bien son office. Mais pour plus de style, nous conseillons soit de la retirer (le verre est certifié Corning Gorilla Glass) soit de la remplacer par une coque plus haut de gamme. Précisons également que le Moto G7 Plus résiste aux éclaboussures grâce à un revêtement nano P2i (hydrophobe).

On doit bien le dire, Motorola a toujours su jouer sur l’originalité. Le Moto G7 Plus est identifiable parmi cent smartphones. Particulièrement élégant, le Moto G7 Plus brille par ses finitions exemplaires, dignes d’un haut de gamme. Une vraie réussite.

Un bon écran, sans plus

Le Moto G7 Plus est équipé d’un écran LCD LTPS de 6,2 pouces au format 19:9, baptisé Max Vision. Cela se traduit par la présence d’une petite encoche « goutte d’eau ». Elle présente deux avantages : elle est esthétiquement plus élégante, et l’espace disponible pour afficher les icônes de notifications est plus important. L’écran est d’ailleurs particulièrement bien intégré à l’ensemble du design. Les bordures latérales sont très fines, l’espace au-dessus de l’encoche et le menton (plutôt fin) sont symétriques. Les coins arrondis épousent la forme du smartphone.

test moto g7 plus ecran

Malheureusement, la qualité d’affichage n’est pas aussi irréprochable que l’intégration de la dalle. Si la définition Full HD+ (2270 x 1080 pixels) est bienvenue, les couleurs tirent trop vers le bleu. C’est une tendance répandue sur les smartphones à ce prix. Il est possible d’équilibrer ce défaut dans les paramètres d’affichage. La luminosité maximale est bonne sans être exceptionnelle. Des modèles concurrents font mieux de ce côté. En résumé, l’écran du Moto G7 Plus est bon, mais n’impressionne pas.

test moto g7 plus ecran encoche

Des performances acceptables

Pour commercialiser son Moto G7 Plus à moins de 350 euros, Motorola a dû rogner sur certaines caractéristiques. Les performances en font partie puisque le G7 Plus embarque un processeur Snapdragon 636, plutôt moyen. Cela ne veut pas dire que les performances sont mauvaises. Comme sur la plupart des smartphones à ce prix, il ne faut pas s’attendre à des miracles. Les benchmarks en témoignent.

test moto g7 plus benchmarks

Néanmoins, au quotidien, le Moto G7 Plus est suffisamment performant pour répondre aux besoins de 99% des utilisateurs. Les 4 GB de RAM assurent une bonne gestion du multitâche, les 64 Go de stockage (extensibles jusqu’à 512 Go via microSD) sont confortables.

Comme ses concurrents, le Moto G7 Plus montre ses limites en jeu. Pour le « light gaming » (jeux légers et ludiques), le smartphone est à la hauteur des attentes. Pour jouer à des licences plus exigeantes en ressources (graphiques notamment), le Moto G7 Plus manque de pêche. Les amateurs de jeu devront choisir entre qualité graphique et animations fluides (le choix est vite fait).

Sur PUBG Mobile par exemple (jeu particulièrement mal optimisé), la configuration graphique par défaut est réglée sur « moyen » à 30 images par seconde. L’expérience de jeu est fluide (avec quelques rares ralentissements), mais la qualité graphique n’est pas optimale. Pousser le curseur sur la configuration graphique maximale aura pour effet de dégrader la fluidité à tel point que le jeu est injouable. Rien de surprenant à cela, les modèles concurrents ont les mêmes qualités et les mêmes défauts. Le Moto G7 Plus a toutefois un atout supplémentaire : son logiciel.

Android pur, et quelques fonctions bienvenues

Motorola ne change pas sa formule gagnante. Le Moto G7 Plus embarque une version pure d’Android 9.0 Pie (mise à jour de sécurité de décembre 2018), accompagnée de quelques fonctionnalités made in Motorola. La marque est donc à l’opposé de ses concurrents Honor ou Xiaomi qui intègrent des logiciels bien plus lourds.

test moto g7 plus logiciel

Ce choix a ses avantages : l’interface est fluide, réactive et le suivi des mises à jour est exemplaire. Revers de la médaille, les options de personnalisation et les fonctionnalités sont plus rares. Reste que le Play Store regorge d’applications permettant de transformer complètement l’interface d’un smartphone, même s’il tourne sous une version pure d’Android.

Motorola a ajouté quelques fonctionnalités regroupées dans une application sobrement baptisée « Moto ». Via cette appli, il est possible de configurer des gestes pour améliorer la navigation sur le smartphone. On peut par exemple effacer les boutons de navigation et les remplacer par une barre, à la manière d’un iPhone. Un swipe à gauche remplace le bouton « retour », un glissement vers le haut fait apparaître le multitâche, un appui simple permet de revenir à la page d’accueil, un appui long déclenche Google Assistant. En glissant la barre virtuelle vers la droite, on fait défiler les applications précédemment ouvertes. D’autres gestes améliorent encore l’expérience au quotidien : on peut secouer le Moto G7 Plus pour allumer la torche, le retourner pour activer le mode « Ne pas déranger » ou encore le lever pour le déverrouiller.

test moto g7 plus fonctions moto

L’application « Moto » permet également de personnaliser l’utilisation de l’écran. Il est possible par exemple de faire apparaître les notifications sur l’écran éteint, à la manière de l’Always-on Display de Samsung. Cette fonction existait déjà sur les précédents smartphones de Motorola, mais c’est toujours aussi efficace.

Moto Voice est la dernière fonction intégrée par Motorola. Elle permet au Moto G7 Plus de lire les SMS à haute voix. Précisons également que le lecteur d’empreintes est complété par un système de reconnaissance faciale. Il utilise le capteur frontal et non un système sécurisé comme Face ID. Il est très rapide, mais la sécurité reste moins efficace que le lecteur d’empreintes.

Bonne autonomie, recharge ultra rapide

Avec sa batterie de 3000 mAh, le Moto G7 Plus n’est pas le mieux fourni dans ce segment de prix. L’Asus Zenfone Max Pro M2 par exemple embarque une batterie de 5000 mAh. Ce choix s’explique par la nouvelle stratégie de Motorola. La marque a étendu sa gamme à quatre modèles (contre deux en 2018). Le Moto G7 Power est le modèle promettant une autonomie record grâce à une batterie de 5000 mAh. Motorola a dû faire des sacrifices sur d’autres critères pour le maintenir à un prix correct.

test moto g7 plus autonomie

Le Moto G7 Plus se classe donc dans la moyenne haute sans toutefois impressionner. Comptez une bonne journée d’utilisation, pas plus. Motorola a préféré axer son travail sur la recharge rapide. La marque inclut dans la boîte un chargeur USB-C de 27W compatible avec la recharge rapide, baptisée TurboPower.

Si l’autonomie du Moto G7 Plus est plutôt moyenne, le système de recharge rapide est impressionnant. En 30 minutes, le smartphone gagne 75 à 80% de batterie, soit l’équivalent d’une journée de travail. Si l’on a oublié de recharger le smartphone pendant la nuit, il est toujours possible de le faire le matin pendant le petit-déjeuner.

Plus surprenant encore, il faut moins d’une heure au Moto G7 Plus pour se recharger complètement (52 minutes exactement lors de notre test). C’est, de loin, le système de recharge rapide le plus efficace dans cette gamme de prix. Notons que le smartphone est compatible Power Delivery, standard de charge permettant de connecter un autre chargeur que celui fourni par la marque. Nous avons testé une recharge avec le chargeur du Google Pixel 3 XL, avec la même efficacité.

Une qualité audio incomparable

Le Moto G7 Plus est équipé de deux haut-parleurs stéréo. C’est suffisamment rare sur un produit de cette gamme pour le signaler, d’autant que le son délivré est certifié Dolby Audio. Sans surprise, la qualité de son est nettement supérieure à ce que proposent les concurrents. Le son est bien plus puissant et immersif notamment pour regarder des vidéos et jouer.

test moto g7 plus audio

L’écoute de musique est moins qualitative. Jusqu’à 50% du volume maximal, le son est équilibré, avec des basses discrètes (comme sur tous les smartphones ou presque). Les aigus et les médiums sont bien maîtrisés. Au-delà de 50%, on perçoit une distorsion qui se fera plus intense à volume plus élevé. Les aigus sont particulièrement criards dans ce contexte. Motorola aurait eu tout intérêt à limiter la puissance au profit de l’équilibre.

Avec des écouteurs, ces défauts sont corrigés. Notons qu’il est possible de connecter des casques via le port jack ou en Bluetooth, le Moto G7 Plus étant compatible Bluetooth 5.0.

Si l’on chipote un peu sur la qualité de son des haut-parleurs à plein volume, le Moto G7 Plus reste la référence de l’audio dans cette gamme de prix. Aucun concurrent ne fait mieux à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Un excellent appareil photo, capricieux la nuit

Lors de la présentation du Moto G7 Plus, Motorola a insisté sur ce point : un gros travail a été fait pour améliorer la qualité photo. Le G7 Plus intègre donc un double module composé d’un capteur photo de 16 mégapixels (photosite de 1,22 µm) avec un objectif f/1,7, et d’un capteur de 5 mégapixels servant à gérer la profondeur de champ. Le processeur Snapdragon 636 permet à Motorola de mentionner la présence d’une intelligence artificielle capable d’optimiser les réglages lors de la prise de vue. Mais pas seulement. Motorola a profité de cette avancée technique pour inaugurer de nouveaux modes très intéressants.

test moto g7 plus appareil photo

Le premier est baptisé « composition intelligente » : il permet à l’utilisateur de respecter la fameuse règle des tiers lorsqu’il prend une photo. Le mode « détection des sourires » permet lui de déclencher l’appareil photo automatiquement lorsqu’un sujet sourit. Le smartphone peut reconnaître jusqu’à cinq personnes différentes. Le mode « cinémagraphe » est sans doute le plus original de tous. Il permet de capturer des images animées et de choisir la zone du cliché qui sera animé. Par exemple, le haut du corps peut être animé alors que le bas est immobile. Vraiment fun.

Au-delà de ces fonctions, l’appareil photo du Moto G7 Plus se révèle redoutablement efficace même si l’on peut reprocher une légère lenteur lors du déclenchement. De jour, les clichés sont d’une grande qualité avec des couleurs fidèles à la réalité et un excellent piqué. Les contrastes sont eux aussi maîtrisés. Bravo Motorola ! Le constructeur a réussi à se hisser à un niveau d’excellence indispensable pour pouvoir rivaliser avec ses concurrents. On pense notamment à Honor et Nokia, très bon sur le terrain de la photo.

IMG_20190209_140312322
IMG_20190209_140247460_HDR
IMG_20190209_140406015_HDR
IMG_20190209_142600430_HDR
IMG_20190209_140530443
IMG_20190209_140228531_HDR
IMG_20190209_140138893_HDR
IMG_20190209_140400406_HDR
IMG_20190209_161731125_HDR
IMG_20190209_164144868_HDR
IMG_20190209_140240539_HDR
IMG_20190209_140344283
IMG_20190209_162039463_HDR
IMG_20190209_163510845_HDR

Photo de nuit et mode portrait

De nuit, le Moto G7 Plus n’égale pas les meilleurs de sa catégorie. Les résultats sont plutôt inégaux. Pour prendre une photo de nuit l’utilisateur doit prendre son temps et bien stabiliser le smartphone. Les clichés capturés à la volée sont flous et bruités. Encore une fois, le déclenchement est trop lent pour bien fixer l’image. Pourtant le smartphone dispose d’une stabilisation optique (OIS), mais Motorola ne semble pas l’avoir bien maîtrisée pour les photos de nuit. Autre défaut notable sur les clichés de nuit : le Moto G7 Plus a tendance à surexposer les sources de lumière.

IMG_20190210_010921074
IMG_20190212_182541064
IMG_20190212_183625982

Le mode portrait, lui, est excellent. Les contours sont précis et le floue d’arrière-plan maîtrisé. Malgré la présence d’un double capteur (avec un second capteur dédié à la gestion de la profondeur de champ), on observe un traitement logiciel assez long. Après avoir shooté un portrait, il faut attendre deux secondes pour obtenir le résultat final. C’est un phénomène que l’on observe aussi sur les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL. Mais les résultats sont là, et c’est bien là l’essentiel.

IMG_20190212_163346737_PORTRAIT

Selfie

Le capteur frontal de 12 mégapixels (photosite de 1,25µm) nous a laissés dubitatifs. Il est loin d’atteindre le niveau d’excellence du double capteur principal. Si le piqué est bon, la gestion des couleurs est très moyenne. Le Moto G7 Plus surexpose beaucoup trop et éclaircit le cliché. L’ensemble paraît terne et peu détaillé.

IMG_20190212_163217929

On regrette également l’absence de mode autoportrait, alors que l’intelligence artificielle aurait permis un traitement numérique de l’image. Les concurrents ont recours à cette pratique, souvent avec des résultats de qualité. Dommage.

Vidéo

En vidéo, le Moto G7 Plus remplit le contrat. Il peut filmer en 4K à 60fps. Attention, la stabilisation optique est impossible avec ce format d’image. C’est également le cas en 1080p à 60 fps. Il faudra se limiter au 1080p à 30 fps pour profiter de cette stabilisation. Notons qu’un mode ralenti en 1080p à 120 fps est également disponible. Dans l’ensemble, la qualité est bien au rendez-vous et la stabilisation est exemplaire. Pour un smartphone à ce prix, c’est excellent.

Notre avis sur le Motorola Moto G7 Plus

Nous avons toujours salué le travail de Motorola avec sa gamme G, et les consommateurs ont toujours répondu présents. Avec le G7 Plus, le constructeur propose à n'en pas douter le modèle le plus complet de l'histoire de la gamme. Élégant, original, performant, endurant et surtout doté d'un excellent appareil photo, le Moto G7 Plus atteint presque l'équilibre parfait. Le bilan est légèrement terni par la qualité moyenne des photos de nuit et des selfies, ainsi que par un écran manquant de contraste et de luminosité. Mais ce sont des petits défauts que l'on pardonne volontiers, surtout pour ce prix. Le Moto G7 Plus est proposé à 329 euros. À ce tarif, il est l'une des meilleures propositions sur le marché du milieu de gamme.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du OnePlus 7T Pro : une mise à jour qui coûte cher

OnePlus a dévoilé le OnePlus 7T Pro ainsi que les derniers détails sur le 7T lors d’une conférence à Londres. Nous avons eu la chance d’utiliser la version Pro plusieurs jours avant son annonce officielle. Découvrez notre test complet en avant-première.

Test du Samsung Galaxy Fold : le futur, c’est maintenant !

Dévoilé pour la première fois en février 2019, le Galaxy Fold arrive enfin sur le marché. Le premier smartphone pliable au monde est passé entre nos mains pendant quelques jours. Découvrez notre test complet du smartphone du futur !

Test OnePlus 7T : un peu plus près des étoiles

Comme chaque année, OnePlus décline son smartphone en version « T ». En 2019, le constructeur propose deux modèles (7T et 7T Pro) qui promettent de belles améliorations. Suffisamment pour aller titiller les ténors du marché ? Nous avons testé le 7T en avant-première.

Test de l’Asus ROG Phone 2 : le smartphone gaming ultime

Dévoilé en Chine à l’été 2019, le ROG Phone 2 est officiel en Europe et en France. Lancé en deux versions, nous avons pu le tester en avant-première. Découvrez nos impressions sur le dernier smartphone gaming d’Asus.

Test du Samsung Galaxy A80 : tu me vois, tu me vois plus

Le Galaxy A80 est un ovni dans la gamme Galaxy A de Samsung. Son capteur rotatif monté sur slider fait toute son originalité. Mais il dispose d’autres atouts. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours. Découvrez notre verdict.

Test du Black Shark 2 : le smartphone gaming presque irréprochable

Avec son Black Shark 2, Black Shark souhaite titiller Asus et Razer, les références du marché des smartphones gaming. Bourré de technologie, il a l’avantage d’être plus abordable que ses concurrents. Mais est-il plus intéressant ? Réponse dans notre test complet.

OnePlus 7 Pro : notre avis après un mois de test

En 2019, OnePlus souhaite rivaliser avec les meilleurs du marché grâce au OnePlus 7 Pro. Nous l’avons testé au quotidien pendant plus d’un mois. Découvrez toutes nos impressions.

Test du Honor 20 : du neuf avec du View

Honor a dévoilé sa nouvelle gamme Honor 20. Nous avons utilisé en avant-première le plus abordable des deux modèles présentés. Découvrez notre test complet du Honor 20.

Test de l’Oppo Reno : comme un requin dans l’eau

Avec le Reno, Oppo s’attaque au milieu de gamme. Ecran OLED sans encoche, design réussi et performances correctes : le Reno d’Oppo serait-il le modèle parfait ? Réponse dans notre test !

Test du Sony Xperia 1 : un cinéma dans votre poche

Avec le Xperia 1, Sony propose une expérience multimédia unique sur le marché. Grâce à un écran au format 21:9 (le même qu’au cinéma) il souhaite rester au plus près des créateurs de vidéos. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours et il a plus d’un atout dans son sac.

Test du Realme 3 Pro : la nouvelle référence des smartphones à 200 euros

Realme débarque en France avec un premier modèle baptisé Realme 3 Pro. La nouvelle marque chinoise attaque le marché par le bas avec un modèle à 199 euros. Comme ses concurrents, le constructeur mise sur un excellent rapport qualité-prix. Nous avons testé le Realme 3 Pro pendant quelques jours. Découvrez nos impressions.