Tesla Model S et X : une mise à jour a-t-elle réduit la capacité des batteries ?

Certaines Tesla Model S et X vendues il y a plusieurs années ont reçu une mise à jour logicielle qui a réduit l’autonomie des véhicules de plusieurs dizaines de kilomètres. Un client de Tesla a porté plainte et veut monter une action collective contre le constructeur automobile.

tesla model x

Le propriétaire d’un véhicule Tesla a porté plainte contre le constructeur automobile. Il l’accuse d’avoir volontairement réduit la capacité de la batterie d’anciens modèles de voitures via une mise à jour logicielle, rapporte Reuters. Selon lui, Tesla aurait effectué cela afin d’éviter une opération de rappels qui aurait été coûteuse, certains acheteurs se plaignant de batteries défectueuses.

Tesla : une mise à jour qui réduit l’autonomie ?

La plainte a été déposée le 7 août 2019 auprès du tribunal fédéral de Caroline du Sud. Elle pourrait même se transformer en action collective (class action) si suffisamment de clients de Tesla se joignent au dossier. D’après le plaignant, il y a potentiellement des milliers de modèles de Tesla S et X vendus il y a plusieurs années qui peuvent être concernés. Dans son cas, il s’agit d’une Model S 85 de 2014. On parle d’une perte d’autonomie soudaine d’environ 64 kilomètres après un update.

Lire aussi : Tesla : nouvelle plainte suite à un accident mortel sous Autopilot

Tesla a réagi à cette attaque en justice. Il ne dément pas qu’une mise à jour a pu réduire l’autonomie de certains véhicules, mais ne voit pas cela comme un problème. « Un très faible pourcentage de propriétaires d’anciens véhicules Model S et X a peut-être constaté une légère réduction de l’autonomie et de la recharge maximale de la batterie à la suite d’une mise à jour logicielle conçue pour améliorer la longévité de la batterie », explique un porte-parole, qui évoque aussi une mesure de sécurité.

Un argument qui ne passe pas pour le plaignant. « Sous prétexte de ‘sécurité’ et d’augmentation de la ‘longévité’ des batteries des véhicules, Tesla a manipulé son logiciel de manière frauduleuse dans le but d’éviter ses devoirs et obligations légales envers les clients, consistant à réparer ou remplacer les batteries que Tesla savait défectueuses », peut-on lire dans le dossier de plainte. Il est aussi reproché au fabriquant de ne pas avoir informé ses clients de ces défauts.

Source : Reuters

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Model 3 : Tesla dévoile son crash test officiel en vidéo

Tesla vient de mettre en ligne une vidéo présentant les crash tests de la Model 3 réalisés dans son laboratoire dédié en Californie. Afin de s’assurer de la sécurité de ses voitures électriques, le constructeur automobile réalise en effet de nombreuses simulations en interne avant…

Audi arrête de rêver et suspend son projet de voiture volante

À l’occasion du salon international de l’automobile de Genève de 2018, Audi avait présenté un étonnant concept à mi-chemin entre une voiture électrique autonome et un drone, en association avec Italdesign et Airbus. Le constructeur automobile annonce maintenant se retirer du…

Tesla : le prix de l’Autopilot augmentera le 1er novembre

Tesla augmente (encore) le prix de l’Autopilot. Le tarif de l’option conduite entièrement autonome va en effet augmenter de 1000 $ à partir du 1er novembre 2019. Cette nouvelle augmentation est due à la mise à jour V10 du logiciel…

Tesla chute en bourse malgré des livraisons record

Tesla a annoncé avoir livré 97 000 voitures électriques au troisième trimestre de 2019, soit 2000 unités de plus qu’au trimestre précédent. L’entreprise réalise son meilleur score en termes de livraisons mais cela n’a pas empêché son action de dégringoler…