Tesla Model 3 : l’écran tactile pourrait bientôt devenir un problème

 

L'écran tactile présent dans la Tesla Model 3 se pose comme un véritable tableau de bord. Le conducteur peut accéder à ses systèmes d'infodivertissement, mais également aux fonctionnalités essentielles du véhicule comme les essuie-glaces. Cependant, un accident de la route récent pourrait amener la justice à réfléchir sur le sujet.

model s tesla
Crédits : Tesla

Nous vous en parlions il y a quelques jours, un automobiliste allemand a été verbalisé et s'est fait suspendre son permis pour avoir utilisé l'écran tactile de sa Tesla Model 3 au volant. Le conducteur roulait sur l'autoroute sous une pluie battante lorsqu'il a pris la décision d'augmenter la vitesse de ses essuie-glaces via l'écran tactile du véhicule.

Malheureusement, ces quelques secondes d'inattention ont suffi à provoquer un accident, puisque la voiture a dévié de sa trajectoire et percuté quelques arbres avant de finir dans un fossé. Le conducteur a dû s'acquitter d'une amende de 200€ et d'une suspension de permis d'un mois.

Un temps d'exécution bien trop long

Pour les juges, l'écran tactile de la Tesla Model 3 doit être considéré comme “un appareil électronique” et son utilisation autorisée uniquement si “l'attention se porte brièvement sur l'écran sans causer de distraction”. Or, il s'avère que cette décision pourrait donner lieu à une future législation concernant l'utilisation d'un écran tactile pour accéder à des fonctionnalités essentielles en voiture.

En effet, pour le tribunal allemand qui a traité cette affaire, le temps nécessaire au déclenchement de certaines fonctionnalités via l'écran tactile de la Tesla Model 3 est beaucoup trop long. Il est vrai que naviguer dans plusieurs sous-menus n'est pas vraiment pratique et dangereux, surtout lorsqu'on cherche simplement à accélérer la vitesse des essuie-glaces.

À lire également : Tesla – l’Allemagne censure le marketing autour de l’Autopilot, jugé mensonger

Il y a bien un commodo, mais…

Le problème, c'est qu'il n'y a encore autre moyen pratique de procéder sur une Tesla Model 3 (hormis via les commandes vocales, qui peuvent également avoir des ratés). La cadence des essuie-glaces est automatisée et gérée par une IA, chargée d'adapter la vitesse selon le nombre de gouttes d'eau qui tombent sur le pare-brise. Seulement, et preuve est en avec cet accident, ce système peut avoir des ratés ou alors imposer une cadence qui n'est pas assez rapide aux yeux du conducteur.

Il y a certes un commodo présent dans la Tesla Model 3, mais il ne sert exclusivement qu'à démarrer les essuie-glaces. Non à régler leur vitesse. De fait, il est impératif de devoir passer par l'écran tactile pour procéder. Au regard des différents arguments présentés par la justice allemande, une loi pour régir les fonctionnalités autorisées sur un écran tactile à bord de nos voitures pourrait bien voir le jour prochainement.

À lire également : Tesla reste encore et toujours le numéro 1 des ventes de voitures électriques

Source : Autor und Sport



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !