Tesla : l’Allemagne censure le marketing autour de l’Autopilot, jugé mensonger

Tesla n’a plus le droit de vendre son système Autopilot et l’option Conduite entièrement autonome comme des systèmes de conduite autonome. Le tribunal de Munich a en effet décidé que le marketing du constructeur est trompeur pour le consommateur.

Tesla Autopilot
Crédits : Unsplash

En Allemagne, où Tesla est en train de construire une Gigafactory (près de Berlin), un tribunal a décidé de rappeler les équipes marketing du constructeur à l’ordre. Tesla doit immédiatement cesser de présenter l’Autopilot et la Conduite entièrement autonome comme des systèmes de conduite autonome. L’autorité allemande de la concurrence, la Wettbewerbszentrale, a en effet porté plainte contre Tesla pour pratiques anticoncurrentielles.

Tesla ne doit plus vendre son Autopilot comme un système de conduite autonome en Allemagne

Ce que l’autorité reproche au constructeur, c’est que cela conduit les certains clients Tesla à penser que leur véhicule est bien plus capable qu’il ne l’est en réalité et à lui faire trop confiance – ce qui peut déboucher sur des accidents. Par ailleurs, ce type de marketing conduit les consommateurs à penser que les systèmes de conduite autonome sont légaux en Allemagne, ce qui n’est évidemment pas le cas à ce stade.

Sans compter le fait que l’on est encore loin d’une conduite vraiment autonome : l’Autopilot est en effet à ce stade surtout une collection de fonctionnalités d’aide à la conduite comme le changement de files automatique. Ou le contrôle de vitesse adaptif. Il faut néanmoins à tout instant que le conducteur ait les mains sur le volant.

Ce qui n'empêche pas des centaines de personnes de se filmer en faisant « comme si » leur voiture pouvait réellement se conduire seule. La manière trompeuse de Tesla de qualifier ses systèmes de conduite assistée a ainsi provoqué l’apparition d’un néologisme: l’autonowashing (contraction d’autonome et de brain washing, ou lavage de cerveau).

Lire également : Tesla promet la conduite entièrement autonome d’ici la fin de l’année 2020

Tesla assure pourtant de son côté informer correctement ses clients sur le fait que ces fonctionnalités ne sont pas encore comparables à ce que permettrait une vraie conduite autonome. Tesla peut faire appel de la décision.

Source : The Next Web



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Tesla travaille sur une smartwatch, mais pourquoi ?

Tesla pourrait être impliqué dans le développement d’une montre connectée. Le nom de la marque automobile a été intégré dans un document soumis à la FCC par une entreprise norvégienne spécialisée dans les smartwatches. Le but de Tesla pourrait être…

Tesla Model 3 : l’écran tactile pourrait bientôt devenir un problème

L’écran tactile présent dans la Tesla Model 3 se pose comme un véritable tableau de bord. Le conducteur peut accéder à ses systèmes d’infodivertissement, mais également aux fonctionnalités essentielles du véhicule comme les essuie-glaces. Cependant, un accident de la route…

Prime à la conversion : le montant maximal baisse dès le 3 août

La prime à la conversion va connaître quelque changements dès le 3 août 2020. Alors que les Français ont pu profiter de 200 000 primes proposant des montants bien plus élevés qu’à l’accoutumée, il faudra se contenter des enveloppes habituelles…

La Peugeot 3008 électrique pourrait avoir 650 kilomètres d’autonomie

La Peugeot e-3008 sera la première voiture haut de gamme 100% électrique produite en France. A l’occasion de la présentation de ses résultats financiers, le patron de la marque a indiqué qu’elle pourrait atteindre les 650 kilomètres d’autonomie. L’autonomie, c’est…