Tesla : un conducteur perd son permis après avoir réglé ses essuie-glaces

 

Le propriétaire d'une Tesla Model 3 a perdu son permis après avoir utilisé l'écran tactile de la voiture lorsqu'il était volant. Le conducteur allemand roulait sur l'autoroute sous une pluie battante lorsqu'il prend la décision de se servir de l'écran tactile pour augmenter la vitesse des essuie-glaces. Résultat, une sortie de route, plusieurs arbres percutés et une suspension de permis.

tesla model 3
Crédits : Tesla

Les mésaventures des propriétaires de véhicules Tesla continuent de plus belle. Après l'histoire de la Tesla Model X neuve qui perd un pneu au bout d'une semaine, nos confrères du site allemand Autor Motor und Sport nous rapportent un autre cas de malchance. Cette fois-ci, l'affaire prend place outre-Rhin. Le propriétaire d'une Tesla Model 3 roulait sous une pluie battante sur l'autoroute.

Afin d'y voir davantage, le conducteur décide d'augmenter la vitesse de ses essuie-glaces directement via l'écran tactile de la berline électrique, et non via les commandes au volant. Malheureusement pour lui, ces quelques secondes passées à fixer l'écran suffisent à le faire sortir de la route, percutant au passage plusieurs arbres avant de terminer sa course sur le bas-côté.

Les policiers sont rapidement arrivés sur place. Après avoir constaté que le conducteur n'était pas blessé, les forces de l'ordre lui ont dressé une amende de 200 € et une suspension de permis d'un mois. En effet, pour le Tribunal constitutionnel fédéral de Karlsruhe (ndrl : équivalent du Conseil Constitutionnel français), la sanction des policiers est justifiée, puisque l'écran tactile d'une voiture demeure un appareil électronique dont l'usage est interdit au volant. 

À lire également : Tesla – l’Allemagne censure le marketing autour de l’Autopilot, jugé mensonger

Une adaptation de la législation réclamée

Selon les juges, le conducteur de la Tesla Model 3 était dans l'impossibilité de se concentrer pleinement sur la route. En outre, les magistrats pointent du doigt la complexité de l'écran embarqué de la Tesla, dont la navigation est bien trop compliquée. Il est vrai que depuis quelque temps, de nombreux sites spécialisés et associations de défense des automobilistes appellent à une adaptation de la législation, concernant notamment les écrans tactiles.

De plus en plus de constructeurs automobiles préfèrent remplacer les traditionnels commodos par des systèmes tactiles parfois peu intuitifs. Dans le cas des Tesla, il est par exemple possible de déclencher et régler les outils de la voiture depuis cet écran. Seulement, il faut la plupart du temps passer par plusieurs menus avant d'y parvenir. Certes, cela ne prend que quelques secondes, mais sur l'autoroute lancé à 130 km/h, ces quelques secondes d'inattentions peuvent rapidement mener à des accidents, comme le prouve cette histoire.

À lire également : Tesla est le pire constructeur automobile en matière de fiabilité selon une étude

Source : Autor Motor und Sport



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !