Tesla : la bêta de la conduite autonome cartonne avec plus de 160 000 utilisateurs

 

Lors du Tesla AI Day, le constructeur a présenté plusieurs innovations comme le prototype de son robot Optimus. La marque américaine a également profité de l'événement pour dévoiler quelques chiffres relatifs à l'Autopilot et au FSD, sa technologie de conduite entièrement autonome.

tesla model Y FSD
Crédits : Tesla

Comme vous le savez peut-être, Tesla a tenu ce vendredi 30 septembre 2022 sa nouvelle conférence Tesla AI Day. Cet évènement est centré sur les avancées effectuées par les équipes du constructeur dans le domaine de l'intelligence artificielle.

En 2021, le grand patron Elon Musk avait présenté le super ordinateur Dojo, qui affiche une puissance exceptionnelle d'un 1 exaFLOP. Ce super calculateur doit notamment servir au développement de l'intelligence artificielle employée dans les systèmes de conduite autonome de Tesla, comme l'Autopilot et le FSD (Full Self Driving).

Cette année, la star du show était Optimus, un robot humanoïde futuriste dopé à l'intelligence artificielle et capable de comprendre des commandes vocales complexes. Elon Musk a précisé lors de la présentation qu'Optimus pouvait se repérer dans l'espace grâce à la même technologie employée dans le FSD.

La conduite autonome de Tesla regroupe 160 000 utilisateurs

Et justement, Tesla avait également quelques annonces à faire concernant son logiciel de conduite entièrement autonome. Tout d'abord, la marque a annoncé fièrement que 160 000 clients utilisaient désormais le FSD, contre 2000 seulement l'an passé.

Au total, le Full Self Driving a reçu pas moins de 35 mises à jour depuis le début de la période de bêta. D'après Elon Musk, la technologie serait fin prête pour un déploiement dans le monde entier d'ici la fin d'année 2022. Après, il conviendra de prendre cette déclaration avec des pincettes, le milliardaire ayant la fâcheuse habitude de tirer des plans sur la comète.

A lire égalementTesla – la conduite autonome va créer encore plus de bouchons, selon Elon Musk

Par la suite, Paril Jain, responsable technique de l'Autopilot, a mis en avant les améliorations apportées au FSD dans des situations spécifiques. Exemple : lorsqu'une Tesla effectue à virage à gauche dans une intersection, elle peut désormais adopter une trajectoire qui évite les obstacles comme un piéton qui décide de traverser.

Pour affiner et améliorer son comportement et ses prises de décision, le FSD s'appuie sur des modèles façonnés par les données transmises par l'ensemble des Tesla en circulation. D'après Phil Duan, responsable de l'ingénierie chez Tesla, la marque est maintenant prête à construire et à traiter des structures 3D détaillées via ces données.

De fait, les modèles peuvent maintenant proposer des situations variées pour une même localisation (route mouillée, sous la pluie, de nuit, brouillard, etc.). Pour rappel, Tesla a été accusé de mentir au sujet des performances de l'Autopilot et du FSD en septembre 2022. Des clients allemands ont intenté une action en justice contre le constructeur, pour déclaration trompeuse sur les capacités réelles de ses technologies de conduite autonome.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !