Tesla admet qu’Elon Musk a exagéré les capacités réelles d’AutoPilot

 

Dans une lettre, les ingénieurs de Tesla affirment que les déclarations d’Elon Musk sur AutoPilot sont exagérées. Notamment celles qui concernent la conduite entièrement autonome. Si AutoPilot a atteint le stade 2 de la conduite autonome, elle est loin d’atteindre le stade 5 qui correspond à une autonomie totale. Elon Musk annonce pourtant que la marque sera prête à commercialiser une telle option d’ici la fin de l’année.

tesla virer elon musk

Depuis plusieurs mois, Elon Musk, l’emblématique patron de Tesla, affirme que la marque de voiture électrique sera en mesure de proposer la « conduite entièrement autonome » avant la fin de l’année 2021. C’est évidemment la promesse que les Tesla seront capables de naviguer aussi bien sur l’autoroute qu’en agglomération sans assistance humaine. Elon Musk a largement communiqué sur cette promesse, notamment sur Twitter où il est particulièrement suivi.

Lire aussi – Tesla affirme que la Model Y sera numéro 1 des ventes de voitures dans le monde d’ici 2023

Seulement, il y a parfois une différence entre la promesse et la réalité. Et les ingénieurs de Tesla en sont conscients. La preuve en est avec un document publié sur le portail PlainSite qui résume les échanges entre plusieurs représentants de Tesla, dont CJ Moore, le directeur en charge du développement d’AutoPilot, et l’agence californienne en charge de l’automobile et des transports. La réunion a eu lieu le 9 mars 2021.

AutoPilot n'atteindra pas le stade 5 de la conduite autonome en 2021

Durant ces échanges, le directeur d’AutoPilot explique que les déclarations d’Elon Musk ne correspondent pas à la réalité technique du système. Il confirme qu’AutoPilot a atteint le stade 2 de la conduite autonome, permettant de changer de voie sur une autoroute et de régler la vitesse du véhicule en fonction de celle d’une autre voiture. Mais l’usage d’AutoPilot requiert encore obligatoirement l’attention du conducteur.

Pour être capable d’effectuer un trajet de bout en bout sans interaction humaine, AutoPilot devra atteindre le stade 5 de la conduite autonome. Et l’ingénieur confirme dans le document que Tesla ne sera certainement pas en mesure de proposer un tel service avant la fin de l’année calendaire. Bien sûr, des tests sont en cours. Plus de 800 véhicules participent actuellement à des tests, la fameuse beta de la conduite entièrement autonome. Plus de 90 % d’entre eux sont des voitures d’employés.

Ces informations arrivent à un moment délicat pour Tesla. En effet, il y a trois semaines, une Tesla Model S a percuté un arbre, au Texas. La voiture a ensuite pris feu. Les flammes n’ont été maitrisées que quatre heures plus tard. Ce drame a fait deux victimes, lesquelles étaient à bord du véhicule. Selon les premiers éléments de l’enquête, il n’y avait personne à la place du conducteur. En mars, une autre Tesla avec AutoPilot activé heurtait une voiture de police. Cet accident n'a fait aucun blessé.

Source : The Verge



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !