Tesla : deux personnes tuées dans un accident, la Model S roulait sans conducteur

Deux hommes sont morts après qu'une Tesla sans personne au volant se soit écrasée contre un arbre à Spring, au Texas. Après avoir percuté l'arbre à 23h25, la Tesla 2019 entièrement électrique s'est immédiatement enflammée. On ignore pour le moment si le mode Autopilot était engagé.

Tesla accident
Crédit : Matt Dougherty / Twitter

Certains conducteurs de Tesla font beaucoup trop confiance au système d’aide à la conduite Autopilot, qui n’est pourtant pas infaillible. Un propriétaire s’était par exemple endormi au volant et s’était retrouvé devant les tribunaux pour conduite dangereuse. Certains n’ont pas autant de chance et connaissent un destin tragique.

D’après les autorités de la ville, l'un des hommes se trouvait sur le siège du passager avant et l'autre sur le siège arrière de la Tesla, qui roulait à grande vitesse dans un virage avant de heurter un arbre vers 23 h 25, heure locale, a indiqué Mark Herman, agent de police du district 4 du comté de Harris, dans une interview.

L’explosion de la Tesla provoque la mort des deux hommes

D’après les autorités, les batteries de la Tesla ont continué à s'enflammer malgré les efforts des pompiers pour éteindre le brasier. Il leur a fallu près de quatre heures et un peu plus de 100 000 litres d’eau pour finalement éteindre complètement les flammes. Ce n’est que lorsque le feu a été maîtrisé que les pompiers ont trouvé deux hommes morts à l'intérieur du véhicule.

À l'heure actuelle, on ignore si le mode Autopilot était activé. Quoi qu'il en soit, comme personne n’était au volant de la Tesla, le constructeur automobile ne peut pas être tenu responsable. En effet, les Tesla disposent d’un logiciel d’aide à la conduite de niveau 2, ce qui signifie que le conducteur doit rester vigilant à tout moment, conformément à la clause de non-responsabilité de l’entreprise. En effet, que vous utilisiez l’Autopilot ou le « Full Self-Driving » aux États-Unis, vous devez laisser les mains sur le volant et être en mesure de reprendre le contrôle en cas de problème.

D’après Tesla, l’Autopilot est de plus en plus efficace et limite les accidents, mais ne les supprime pas encore totalement. Même si les accidents impliquant des Tesla sont plus rares qu’avec des véhicules d’autres constructeurs, ils peuvent être tout aussi graves qu’avec d’autres voitures. Nous avions par exemple pu voir une Tesla roulant en pilote automatique heurter violemment une voiture de police.

Source : The Verge



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !