L’utilisation du téléphone est interdite au volant, ce qui n'empêche pas des millions d’automobilistes de le faire chaque jour malgré le risque d’accidents. Mais la police pourrait bientôt améliorer drastiquement sa capacité à verbaliser les automobilistes : en Australie, par exemple, un nouveau système présenté comme infaillible est en train d’être déployé.

NSW

Téléphone au volant, verbalisation au tournant ? L’utilisation du smartphone lors de la conduite a beau multiplier le risque d’accidents par trois, contre une multiplication par deux, par exemple, lors d’une conduite avec 0,5g/L d’alcool dans le sang – il n’en reste pas moins que 7 français sur 10 bravent l’interdiction tous les jours, faute de moyen efficace de détecter ce comportement. Mais la police australienne affirme avoir trouvé une solution, présentée comme « infaillible ».

Téléphone au volant, verbalisation au tournant

Le gouvernement de Nouvelle Galles du Sud est en train de déployer un nouveau type de radars. Celui-ci est en fait constitué de deux caméras : la première capte le numéro de plaque d’immatriculation. La seconde est placée en hauteur en contre-plongée, avec un angle tel qu’elle est capable de voir ce que vous faites avec vos mains, même lorsque vous avez l’impression d’être caché derrière le volant comme vous pouvez le constater dans l’image en illustration.

Une fois les images captées, une intelligence artificielle sépare les clichés dans lesquels le conducteur touche l’appareil des autres. In fine, c’est un agent des forces de l’ordre qui prend la décision d’envoyer la contravention (344 dollars Australiens, soit environ 212 euros). Et les premiers tests sont si concluants que le gouvernement local a déjà annoncé le déploiement de 45 nouveaux radars d’ici décembre.

Il faut dire qu’en six mois, le test de deux de ces dispositifs s’est soldé par le contrôle de 8,5 millions de véhicules, et la détection de 100 000 conducteurs en infraction. Le gouvernement local rapporte que dans le lot, un des conducteurs utilisait simultanément un smartphone et une tablette tandis que l’autre laissait son passager tenir le volant pendant que ses deux mains étaient occupées par des téléphones.

Précisons que le code de la route australien est en la matière très proche de son homologue français. Les conducteurs peuvent tout de même utiliser leur téléphone avec un kit mains libres, ou laisser le passager l’utiliser à leur place. Mais à aucun moment ils ne doivent le toucher pendant la conduite, y compris aux feux rouges ou dans les embouteillages.

Lire également : Téléphone au volant : suspension de permis en cas d’infraction d’ici fin 2019

Bien sûr ce système pourrait à terme séduire les autorités dans d’autres pays dont la France. Mais il faut souligner pour le cas de l’hexagone que les autorités sont en train d’installer des radars tourelles Mesta Fusion 2 qui ne contrôlent pour l’instant que la vitesse, les feux grillés et passages à niveau. Ils seront néanmoins capables à terme aussi de détecter le téléphone au volant, entre autres infractions, lorsqu’ils seront homologués pour cela.

Source : AP

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla chute en bourse malgré des livraisons record

Tesla a annoncé avoir livré 97 000 voitures électriques au troisième trimestre de 2019, soit 2000 unités de plus qu’au trimestre précédent. L’entreprise réalise son meilleur score en termes de livraisons mais cela n’a pas empêché son action de dégringoler…

Lamborghini dévoile sa première voiture hybride, la 819HP Sian

Depuis quelques années déjà, la tendance est aux voitures électriques ou hybrides chez l’ensemble des constructeurs. Si Lamborghini ne s’était pas encore lancé sur ce marché, c’est désormais chose avec la 819HP Sián, qui est actuellement dévoilée au Salon de…