Smartphones 2014 : pourquoi c’est le moment parfait d’en acheter un !

Le salon de l’IFA est le centre d’attention en ce moment car les marques mettent le paquet pour séduire les utilisateurs et les convaincre que leur dernier fleuron leur est indispensable.

Néanmoins, nous avons pu voir ces derniers temps que les règles avaient légèrement changé. Les utilisateurs ne se jettent plus si facilement sur les derniers fleurons. D’abord parce que leurs prix ont considérablement augmenté, mais aussi parce que les concurrents sont de plus en plus nombreux. Enfin, la dernière raison est aussi certainement parce qu’il est bien plus intéressant d’acheter un smartphone de 2014 aujourd’hui. Voici pourquoi.

smartphones 2014 moment jamais acheter

Les évolutions sont mineures sur les smartphones de 2015

Si un mot peut définir les nouveaux flagships de cette année, c’est « déception ». Les commentaires sur les nouveaux fleurons ont été pour le moins mitigés. Le HTC One M9 par exemple a été vivement critiqué pour n’être qu’un simple One M8 sorti en 2014 avec un processeur plus puissant.

htc one m9 vs m8

C’est le cas également du LG G4, qui, bien que très réussi, ne convainc pas les détenteurs du LG G3. Même si des efforts ont été faits en terme de design, les fonctionnalités et l’interface n’ont pas beaucoup changé entre le G3 et le G4. En revanche le prix, lui, change. Les récents OnePlus 2 et Moto X n’ont rien non plus d’extraordinaire pour la plupart des utilisateurs.

Certaines caractéristiques ont disparu sur les nouveaux modèles

Alors que les constructeurs nous ont habitué à faire évoluer leurs smartphones dans le bon sens la plupart du temps, cette année, certains d’entre eux ont fait des choix pour le moins surprenant. On pense bien évidemment à Samsung qui revu complètement sa copie.

Support MicroSD Samsung Galaxy S Wi-Fi 5.0

En 2014, le Galaxy S5, même s’il affichait un design en plastique et donc moins premium que celui du S6, il disposait au moins d’un port microSD (qui a disparu du S6) ainsi que d’une batterie amovible. Des détails pour certains mais des indispensables pour d’autres.

Des nouveautés en 2015 qui ne sont pas indispensables

Comme souvent, les constructeurs n’hésitent pas à mettre en avant quelques fonctionnalités phares pour démontrer à quel point le nouveau produit est génial. Sauf qu’entre les appareils de 2014 et ceux de 2015, les nouveautés n’ont pas vraiment un caractère indispensable.

Parlons par exemple du Galaxy S6 Edge qui propose un écran courbé sur les deux tranches de l’appareil. La technologie et le design sont particulièrement réussis, cela ne fait aucun doute, mais en terme d’usage, on ne peut pas dire que cela apporte énormément comme nous l’avons constaté dans notre test.

galaxy s6 edge ecran

Il en est de même pour le LG G4 qui a changé son design et qui a vanté les mérites de son appareil photo. Oui son appareil photo est incontestablement un excellent appareil, mais est-ce une nouveauté suffisante pour justifier d’acheter un LG G4 plutôt qu’un G3 ? Pas sûr.

Les prix sont bien plus intéressants

C’est bien là le nerf de la guerre, le prix. Et sur ce terrain, les smartphones de 2014 sont incontestablement affichés à des tarifs plus que séduisants. Pourquoi ? Parce que les constructeurs veulent écouler les stocks le plus rapidement possible pour pouvoir vendre le mieux possible leurs nouveaux fleurons.

Les cycles de vie des produits sont tellement courts que les prix dégringolent rapidement. Ainsi, aujourd’hui, on peut acheter un LG G3 autour des 300/350 euros qui n’a pas grand chose à envier au tout récent LG G4 vendu à plus de 600 euros.

lg g4 vs lg g3

Il en est de même chez HTC et son M9 qui est quasiment identique à au M8 âgé maintenant d’un an. 300 euros d’écart pour deux smartphones quasiment identiques, avec un processeur plus puissant, un peu plus de RAM et un meilleur appareil photo, ça vaut vraiment le coup ? En terme d’usage, cette course à la puissance n’apporte vraiment pas grand chose à la plupart des utilisateurs.

Les prix grimperont bientôt de 15%

Nous vous en parlions il y a quelques temps, d’ici la rentrée, les prix de tous les appareils high-tech risquent d’augmenter de 15% environ à cause de la baisse de valeur de l’Euro face au Dollar. Ainsi, les smartphones de 2015 ne devraient pas y échapper mais ceux de 2014, d’ici là continueront certainement de baisser.

D’ailleurs, durant le mois d’août, les offres de rentrée scolaire poussent comme des champignons et il ne fait aucun doute que vous pourrez trouver votre bonheur parmi les flagships de 2014 à des prix défiant toute concurrence.

Vous l’aurez compris, si vous comptez changer de smartphone, il est vivement conseillé de jeter un oeil du côté des smartphones de 2014. Ils affichent déjà des caractéristiques extrêmement séduisantes (le LG G3 par exemple profite déjà d’un écran Quad HD) et des prix défiant toute concurrence.

Les différences avec leurs grands frères sortis en 2015 sont bien souvent minimes et on a droit à des améliorations de type processeur plus puissant, plus de RAM, meilleur appareil photo, quand il ne s’agit pas de nouveautés plus proches du gadget que d’un véritable atout en terme d’usage.

Clairement, les changements les plus significatifs apportés aux flagships de 2015 sont visibles sur le design des appareils. Le Galaxy S6 signe un vrai tournant sur ce point, LG tente l’expérience du cuir avec son G4. HTC, de son côté, n’a même rien changé de ce côté. Un meilleur design et quelques petites évolutions valent-elles 300 euros d’écart de prix ? Incontestablement non. Et vous, pensez-vous que c’est le moment ou jamais de s’intéresser aux smartphones de 2014 ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Smartphone en panne : comment fonctionne la garantie ?

Lorsque vous achetez un nouveau smartphone, ce dernier est assorti d’une garantie légale mais en réalité, il existe plusieurs types de garantie. Voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet et la marche à suivre en cas de panne.