SFR (Altice) et KKR lancent Hivory, le plus grand opérateur de pylônes indépendant français

SFR et KKR annoncent la création de Hivory, un nouvel opérateur de pylônes francais, suite à l’acquisition par le fonds KKR de 49,99% des 10.000 pylônes auparavant détenus par Altice. Les deux partenaires soulignent l’indépendance du nouvel acteur, qui s’associera avec tous les opérateurs mobiles de l’hexagone pour mutualiser les équipements, densifier la couverture réseau. Mais aussi accompagner les opérateurs vers la 5G. L’opération permet en outre à Patrick Drahi de rester propriétaire des pylônes tout en épongeant la dette d’Altice à hauteur de 2,5 milliards d’euros.

altice

Altice Europe et le fonds d’investissement américain KKR (où siège Xavier Niel, le fondateur de Free) annoncent la création d’un nouvel opérateur de pylônes européen – un accord en préparation depuis le mos de juin. Hivory, c’est son nom, exploitera de manière indépendante les 10.000 pylônes d’Altice. Les deux parties expliquent qu’Hivory se positionnera comme un fournisseur d’infrastructures haut de gamme et recherchera de manière proactive toutes les opportunités de coopération avec les opérateurs de réseau français. SFR de son côté s’engage à recourir à Hivory pendant 20 ans selon Business Wire.

Pourquoi Altice et KKR lancent Hivory

Le but d’Hivory sera, en plus de mutualiser les infrastructures, d’augmenter les investissement en assurant une meilleure couverture. Selon Altice et KKR, Hivory permettra également d’accompagner les opérateurs dans la transition vers la 5G. Un outil qui devrait être apprécié alors que le revenu par abonné baisse de manière constante depuis plusieurs années sans que la nécessité d’investir ne diminue.

L’opération est aussi une aubaine pour Altice et Patrick Drahi. KKR a en effet une participation de 49,99 % dans la nouvelle entreprise : l’opération rapporte 2,5 milliards d’euros à Altice – par ailleurs très endetté – tout en valorisant, selon le blog Capacity, l’ensemble à hauteur de 3,6 milliards d’euros. C’est sans doute l’une des meilleures solutions possibles, alors que les rumeurs d’un rachat des pylônes d’Altice persistent depuis l’année dernière.

Lire aussi : SFR a regagné en 2018 les 2 millions d’abonnés perdus en 3 ans, selon Patrick Drahi

Fait amusant, selon le blog Capacity, la nouvelle société reprendrait le nom de l’espace principal du jeu en ligne Yooka Laylee (édité par Playtonic), qui s’appelle étrangement « Hivory Towers ».

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
RED by SFR ne propose plus qu’un seul forfait mobile

RED by SFR ne propose désormais plus qu’un seul forfait mobile. Disponible à partir de 10€ par mois, l’offre est entièrement modulable en fonction de vos besoins et de vos habitudes. Il est ainsi possible d’augmenter le volume de votre…

SFR lance enfin la 4G+ à 1 Gbit/s

SFR annonce le lancement de la 4G+ à 1 Gbit/s, comme l’opérateur l’avait promis. Pour l’heure, ces débits ne sont accessibles qu’à Nantes, mais une dizaine d’agglomérations seront couvertes d’ici la fin de l’année. Cette « 5G avant la 5G » permet…

SFR accuse Free d’avoir retardé le développement des réseaux en France

SFR estime que l’arrivée de Free a retardé le déploiement des infrastructures réseau en France. Avec ses prix cassés, le trublion des télécoms aurait indirectement réduit les capacités d’investissement de tous les opérateurs français, notamment dans le domaine de la fibre optique. Un avis partagé…

SFR a gagné 205 000 abonnés au cours du premier trimestre 2019

SFR a séduit 205 000 nouveaux abonnés au cours du premier trimestre de l’année. L’opérateur au carré rouge doit surtout cette impressionnante croissance de son parc de clients à ses offres à prix cassé. Malgré des recrutements en hausse, SFR annonce…

SFR représente près de 50% des plaintes de clients en 2018

SFR est concerné par 47,6% des plaintes de clients en 2018, révèle le 15ème Observatoire des plaintes et insatisfactions dans le secteur des télécommunications de l’AFUTT. Sans surprise, l’opérateur au carré rouge s’impose une nouvelle fois comme le champion des plaintes…