Scission d’Orange : l’Arcep explique pourquoi c’est une mauvaise idée

La scission d'Orange ? L'Arcep ne veut surtout pas en entendre parler : son président Sébastien Soriano s'est exprimé sur la question au détour d'une interview donnée aux Echos. Une association de 45 opérateurs demandaient le découpage de l'opérateur en deux accusant Orange de monopole sur la fibre optique. Sébastien Soriano évoque les conséquences en demi-teinte d'une décision similaire prise au Royaume-Uni pour mieux en souligner les risques.

La scission d'Orange, ce n'est pas pour tout de suite

Le 25 janvier 2019 l’association des opérateurs télécoms alternatifs (AOTA) qui représente 45 opérateurs français saisissait l'Autorité de la concurrence pour réclamer une scission des activités de gestion de l'infrastructure réseau d'Orange. Les membres de l'association reprochent à Orange de bénéficier « d’un accès stratégique au génie civil pour son réseau téléphonique historique permettant l’Internet haut débit (l’ADSL) » grâce à son statut d’opérateur historique. Ce qui permettrait à Orange de se reconstituer un monopole dans la fibre optique – en ne déposant que ses câbles dans ses propres infrastructures. Les membres de l'AOTA estiment ainsi qu'il leur est impossible de concurrencer les offres du champion français des télécoms.

Lire aussi : Orange vous ment, vous pouvez vous abonner à la fibre chez Free, SFR ou Bouygues

Pourquoi la scission d'Orange est une mauvaise idée selon l'Arcep

L'Arcep rejette sans grande surprise cette requête. L'autorité préfère en effet toujours pousser l'ensemble des opérateurs à investir plutôt que de laisser le secteur s'organiser avec un opérateur unique chargé de l'infrastructure réseau. Dans une interview parue dans Les Echos, le président de l'Arcep Sébastien Soriano précise sa pensée. En s'appuyant sur l'exemple de l'opérateur britannique BT : “Je pose une question aux promoteurs de cette idée : est-ce que la situation au Royaume-Uni est enviable ? BT a été scindé en deux. Openreach, la partie réseau, en monopole, n'a pas d'incitation industrielle à investir dans la fibre, ni à avoir une qualité de service élevée”. 

Lire aussi :  Orange risque une amende d'un milliard d'euros pour avoir négligé son réseau cuivre/ADSL

Et le responsable d'enfoncer le clou : “En France, si Orange investit massivement dans la fibre, c'est parce qu'il y a intérêt. Il y aura toujours des nostalgiques du monopole. Nous, ce que nous voulons, c'est une concurrence totale, à tous les étages”. Autrement dit l'Arcep laissera Orange prendre de l'avance si les autres opérateurs ne daignent pas investir. L'Express rappelle lui aussi que l'idée de l'AOTA, qui s'appuie sur les exemples britannique et italien est loin de faire l'unanimité dans ces pays : “le régulateur des télécoms italien, l'Agcom, vient de rendre un avis négatif à ce sujet en début de semaine”, rapporte ainsi le quotidien.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
orange
Orange confirme l’abandon du réseau cuivre ADSL d’ici 2030

Orange réaffirme son intention de démanteler le réseau cuivre ADSL de France. D’ici 2030, l’opérateur historique ambitionne de démonter l’entièreté de cette infrastructure vieillissante, dont les coûts de maintenance sont appelés à augmenter. Orange a déjà réalisé plusieurs tests afin…

france-5g-retard-selon-orange
5G : Orange estime que la France a pris un peu de retard

La France accumule du retard sur la 5G, estime Orange. Dans certains pays d’Europe, le réseau du futur a été déployé il y a déjà plusieurs mois. Pour l’opérateur historique, il est grand temps que l’Hexagone signe le coup d’envoi…

Google
Orange signe un partenariat d’ampleur avec Google autour du cloud

Orange et Google viennent de signer un partenariat d’importance pour le futur. La société française à fait appel au géant américain pour l’aider à développer ses services autour du Cloud. Une bonne affaire pour les deux entreprises. Google et Orange…

2g-reseau-antenne
Orange souhaite fermer le réseau 2G (GPRS) en 2025

Orange aimerait fermer le réseau 2G (GPRS) en Europe d’ici 2025 pour le grand public. L’utilisation du réseau a fortement baissé est le fermer permettrait d’éviter de gaspiller de l’énergie.  Le PDG d’Orange Stéphane Richard donnait une interview au journal…

antennes-reseau
5G : Orange écarte Huawei au profit des équipements Nokia et Ericsson

Chez Orange, le déploiement 5G se fera sans Huawei : l’opérateur historique vient d’annoncer avoir sélectionné Nokia et Ericsson comme équipementiers réseau “après plusieurs mois de tests”. Le PDG du groupe avait pourtant pris la défense ces dernières semaines du…