Orange : 45 opérateurs exigent une scission en deux

 

Orange pourrait être contraint de se diviser en deux entités distinctes. Une association de 45 opérateurs télécoms l'a en tout cas exigé auprès de l'Autorité de la concurrence, accusant l'opérateur historique de monopole sur la fibre optique. Pour plus d'équité, elle souhaite qu'Orange sépare ses activités d'infrastructures réseaux de ses services et offres commerciales. 

orange boutique

Orange bientôt scindé en deux ? C'est en tout cas la revendication de 45 opérateurs représentés par l'association des opérateurs télécoms alternatifs (Aota), qui a saisi l'Autorité de la concurrence en automne 2018 pour avoir son avis sur la question. Selon les informations de l'Express, ces différents acteurs reprochent au groupe dirigé par Stéphane Richard de bénéficier “d'un accès stratégique au génie civil pour son réseau téléphonique historique permettant l'Internet haut débit (l'ADSL)” grâce notamment à son statut d'opérateur historique (ce qui ne lui fait pas éviter tous les déboires : Orange risque une amende d’un milliard d’euros pour avoir négligé son réseau ADSL).

Orange en monopole sur la fibre optique ?

Et cela lui octroie aujourd'hui des avantages sur la nouvelle génération de réseaux, avec la possibilité de se constituer un monopole dans la fibre optique. Conséquence : impossible pour la concurrence de rivaliser avec les offres commerciales d'Orange. C'est pourquoi l'Aota exige une scission en deux entités différentes : une société gérant l'infrastructure réseau  et une autre contrôlant les activités de service.

Lire aussi : Fibre FTTH : Orange vous ment, il n’a aucune exclusivité et vous pouvez vous abonner chez Free, SFR ou Bouygues

Si l'Autorité de la concurrence ne répond pas favorablement à cette demande, l'Aota souhaite qu'elle lui propose d'autres solutions pour faire évoluer la situation. De son côté, l'Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (Arcep) a toujours écarté une telle possibilité. Il y a pourtant des antécédents en Europe. Au Royaume-Uni par exemple, avec BT qui a dû filialiser ses activités réseau. Ou encore Italie avec le cas Telecom Italia. Orange devra-t-il aussi y passer ?



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !