Samsung veut créer des écrans holographiques meilleurs que celui du Red Hydrogen One

Samsung vient de déposer un brevet pour améliorer les écrans auto-stéréoscopiques dits « holographiques » tant en qualité qu’en puissance de calcul et donc de consommation énergétique. L’un des gros avantages de cette technologie astucieuse, c’est qu’elle est essentiellement logicielle, et peut donc être adaptée sur des écrans auto-stéréoscopiques déjà sur le marché, comme le smartphone Red Hydrogen One. 

Samsung veut améliorer les écrans holographiques avec un brevet

Un brevet Samsung déposé auprès de la World Intellectual Property Organization (WIPO) suggère que le constructeur coréen cherche de nouvelles manières de produire des écrans auto-stéréoscopiques – souvent appelés par abus de language « holographiques » – offrant une meilleure définition et réduisant drastiquement leur consommation énergétique.

Samsung veut améliorer les écrans holographiques en qualité et consommation énergétique

L’astuce de cette méthode est essentiellement logicielle : il s’agit de suivre à la trace la position et le mouvement des yeux de l’utilisateur dans l’espace pour générer angle de vue unique (et dynamique) sur l’écran. Concrètement, l’écran auto-stéréoscopique n’aura plus qu’à générer un angle de vue adapté à la position des yeux de l’utilisateur, au lieu d’essayer de générer une vue complète de l’objet ou de la scène.

Ainsi le dispositif peut générer pour chaque oeil une image de plus haute définition, tout en simplifiant énormément le calcul du rendu. Bien sûr il y a quand même un gros inconvénient : l’effet 3D ne sera visible que pour un seul observateur. Mais le problème n’en est pas forcément un sur des écrans de smartphone, ou dans des casques de réalité virtuelle qui pourraient également profiter de cette technologie pour créer un effet 3D plus reposant pour les yeux.

En outre, comme le souligne Android Headlines, cette technologie essentiellement logicielle pourrait fonctionner sur des écrans auto-steroscopiques déjà sur le marché, comme celui, par exemple, du Red Hydrogen One. Pour l’heure, il est impossible de savoir si Samsung utilisera effectivement son brevet pour lancer son propre smartphone holographique.

Lire aussi : Face ID et un peu de code peuvent rendre l’écran de l’iPhone X holographique

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Galaxy Fold : des testeurs affirment que leur écran est déjà cassé après 24 heures

Le Galaxy Fold souffre de quelques problèmes liés à l’écran, assurent les premiers testeurs. Après une journée d’usage normal, l’écran pliable s’arrêterait en effet de fonctionner. D’autres ont constaté une dégradation de l’état de la dalle après avoir ôté le film de protection. Samsung a réagi en expliquant que cette couche protectrice…

Le Galaxy Note 10 Pro se confirme, les premières infos

Le Galaxy Note 10 Pro (et non Plus comme pour le S10) serait bien dans les cartons du côté de chez Samsung. Il serait équipé d’un triple capteur photo et d’un grand écran de 6,75 pouces. Les Note 10 et…

Samsung abandonne les Galaxy J : la gamme fusionne avec les Galaxy A

Samsung a officiellement abandonné les Galaxy J. Dans une vidéo, le constructeur a annoncé la fusion des smartphones de la gamme avec les Galaxy A. La marque souhaite proposer des innovations comme le capteur d’empreintes digitales sous l’écran sur des appareils milieu de gamme. On fait le…

Galaxy Note 10 : Samsung pourrait lancer 4 modèles différents

Le Galaxy Note 10 pourrait être décliné en 4 modèles. D’après une fuite, Samsung souhaiterait proposer une gamme de smartphones composée de deux tailles d’écran différentes et de deux déclinaisons 5G. Une stratégie qui aurait déjà fait ses preuves avec les Galaxy…