Le Samsung Galaxy S10 moins performant que l’iPhone XS et le Xiaomi Mi 9 ?

Au lendemain de son annonce, le Galaxy S10 de Samsung a été soumis aux premiers tests de performance. Le processeur Exynos 9820 est-il plus puissant que l’A12 Bionic de l’iPhone XS ou le Snapdragon 855 du Xiaomi Mi 9 ? Non selon les premiers benchmarks.

galaxy S10 performances

Chaque année, après les annonces de produits phares, les premiers tests de performance font leur apparition. Au lendemain de la conférence Samsung, le Galaxy S10 est passé sur le banc d’essai. Le site GSM Arena a souhaité évaluer les performances du processeur Exynos 9820 face aux puces concurrentes, et notamment le Snapdragon 855 qui équipe le Xiaomi Mi 9. Cette puce devrait d’ailleurs équiper la plupart des smartphones haut de gamme de 2019.

Il existe bien un Galaxy S10 équipé du Snapdragon 855, mais cette version ne devrait pas être commercialisée en France. Les premiers tests de GSM Arena sont aussi l’occasion d’évaluer les performances du Galaxy S10 face à l’iPhone XS et sa puce A12 Bionic, et au Kirin 980 du Huawei Mate 20 Pro.

Samsung Galaxy S10 : l’Exynos 9820 en retrait

GSM Arena a soumis le Galaxy S10 à deux tests : Geekbench 4.1 et Antutu. Ces deux applications de benchmarking figurent parmi les plus connus sur le marché et sont devenues des références en la matière.

Les résultats sont sans appel : si l’Exynos 9820 est plus performant que le Snapdragon 855 sur les tests Geekbench en single-core, la puce A12 Bionic reste plus puissante (même si les écarts sont minces). En multi-core, en revanche, l’A12 Bionic et le Snapdragon 855 du Xiaomi Mi 9 surclassent l’Exynos du Galaxy S10. Sur ces deux tests, le Kirin 980 de Huawei est en retrait.

Sur Antutu, le processeur du chinois est toujours bon dernier derrière ses rivaux. Mais en tête du classement, c’est le Xiaomi Mi 9 et son processeur Snapdragon 855 qui affichent le meilleur score. La puce A12 Bionic n’est pas loin derrière. Avec un écart plus significatif, l’Exynos 9820 du Samsung Galaxy S10 se classe troisième.

Quelle différence pour l’utilisateur ?

Concrètement, quelle est l’incidence de ces différences de performances pour l’utilisateur ? Clairement, aucune. Les smartphones ont atteint un tel niveau que la plupart des utilisateurs n’exploitent pas les capacités de leurs smartphones.

En revanche, ces benchmarks peuvent être des indicateurs d’avenir. Les smartphones les plus performants seront en mesure de faire tourner des jeux toujours plus gourmands. Cela laisse entrevoir également les possibilités en matière de productivité. Avec de tels scores, ces smartphones sont tous de mini-ordinateurs.

Cela permet aussi d’anticiper la démocratisation des smartphones pliants comme le Galaxy Fold, à la fois téléphones et tablettes. Avec ce nouveau format, les éditeurs proposeront certainement des applications professionnelles plus exigeantes en ressources (retouche photo, montage, dessin, etc.).

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !