Maj. le 17 octobre 2019 à 16 h 12 min

La baisse des prix des casques de réalité virtuelle pour PC/consoles et autonomes a eu raison des casques pour smartphones, à la mode il y a quelques années.

Google Daydream

S’ils ont permis à un grand nombre de gens de découvrir cette technologie, les casques de réalité virtuelle pour smartphones sont moribonds. Ils étaient pourtant très à la mode il y a quelques années, à tel point que même Orange avait même sorti le sien ! À l’époque, leur faible coût comparé à celui très élevé des premiers casques de réalité virtuelle, a en grande partie contribué à leur succès. Mais désormais, les casques de réalité virtuelle autonomes ou PC n’atteignent plus des prix aussi indécents qu’autrefois. Ainsi, les consommateurs se tournent vers ces solutions plutôt que vers les casques pour smartphones.

Une histoire de tarifs

C’est en tout cas l’avis partagé par John Carmack, directeur de la technologie chez Oculus. Le mois dernier, l’individu a indiqué que les jours du casque Samsung Gear VR étaient comptés. Samsung a pourtant écoulé au moins 5 millions d’unités de cet appareil sorti en 2014. Le géant coréen n’a pas fait d’annonce officielle au sujet de sa disparition, mais le casque se fait extrêmement rare sur le marché.

Dans le même registre, Google abandonne son casque VR compagnon du Pixel, le Daydream View, sorti en 2016. Pourtant, à l’époque, Google espérait des « centaines de millions d’utilisateurs ». Résultat, aujourd’hui, aucun téléphone de la génération actuelle ne le prend en charge. L’entreprise n’en a pas dit un mot lors de la présentation de ses Pixel 4 et Pixel 4 XL  et l’a officiellement abandonné. Un porte-parole de l’entreprise a reconnu que le casque n’avait pas rencontré le succès escompté. Il explique : « Nous avons vu beaucoup de potentiel dans les casques de VR pour smartphones […]. Mais au fil du temps, nous avons remarqué des limites claires qui empêchent ce type de VR d’être une solution viable à long terme ».

Finalement, les limites techniques ont donc empêché les casques de réalité virtuelle de s’imposer comme des solutions d’avenir. Ils ne procurent pas les mêmes sensations que les casques pour PC/consoles ou autonomes comme l’Oculus Rift, le HTC Vive ou encore le PlayStation VR. Mais la question des prix est aussi un élément à prendre en considération. Désormais, un client peut se procurer un Oculus Go pour 219 euros. De quoi fortement réduire l’attrait et l’intérêt des casques pour smartphones, qui se négocient entre 60 et 100 euros environ.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
VRotica : le casque VR autonome réservé au porno

La startup anglaise Hologram vient de lancer son VRotica sur le marché. Il s’agit ni plus ni moins qu’un casque de réalité virtuelle autonome dédié aux contenus pour adultes. C’est-à-dire qu’il fonctionne sans l’aide d’un ordinateur ou d’un smartphone et permet à son détenteur de visionner du porno en toute tranquillité.

Google I/O 2017 : casque VR autonome, l’annonce de Google imminente ?

Á l’heure où les plus grands constructeurs ont déjà sorti leur casque de réalité virtuelle, un d’entre eux manque encore à l’appel : Google. Le géant américain profitera-il de la Google I/O, conférence qu’il tiendra ce mercredi 17 mai 2017 en direct de Californie, pour officialiser son propre casque VR ?

Pour Microsoft, le téléphone est « déjà mort » !

Microsoft pense que le téléphone est « déjà mort ». L’entreprise qui a raté le tournant des smartphones vise désormais la réalité virtuelle avec l’HoloLens, et croit dur comme fer que les casques de réalité mixte virtuelle et augmentée sont l’avenir. Et que…

Réalité virtuelle : les requêtes porno explosent sur Google

Qu’on le veuille ou non, l’industrie du porno est un bon indicateur des tendances technologiques. Et si les recherches effectuées sur le moteur Google sont une quelconque indication, la réalité virtuelle est faite pour durer. La réalité virtuelle tente sa…