Quand Google vend un Pixel, Samsung écoule soixante smartphones Galaxy

 

Personne ne connaissait vraiment les chiffres de ventes des smartphones “Made by Google”. Une compagnie spécialisée dans le marché de la téléphonie mobile a dévoilé le nombre d'appareils siglés Pixel depuis la naissance de cette ligne de produits, et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'est pas glorieux.

Les fabricants de smartphones n’aiment pas trop dévoiler leurs chiffres des ventes, sauf quand ils sont excellents et qu’à l’instar d’Apple, les ventes s’envolent. La compagnie International Data Corporation a pourtant révélé des chiffres édifiants concernant le volume des ventes de smartphones siglés Google. Cette information n’a pas échappé à Vlad Savov, un journaliste de Bloomberg, qui a partagé sa trouvaille sur les réseaux sociaux.

À en croire IDC, depuis 2016, année où la firme de Menlo Park s’est décidée à fabriquer ses propres smartphones, Google n’aurait écoulé que 27,6 millions de téléphones portables. La statistique prend toute sa saveur lorsqu’on la compare aux 272 millions d’unités vendues par Samsung… en 2021. En théorie donc, si la compagnie continue de vendre un aussi faible volume de smartphones, c’est soixante ans qu’il faudrait à Google pour vendre le même nombre d’appareils que le premier constructeur mondial en an.

À cette allure, il faudra soixante ans à Google pour vendre autant de smartphones que Samsung

De nombreux internautes observent à juste titre que la comparaison est injuste. Google et Samsung ne jouent pas dans la même cour. Alors que Samsung propose une dizaine de nouveaux smartphones chaque année, Google n’en a fabriqué en propre qu’une quinzaine, si l’on inclut les Pixel 7 et Pixel 7 Pro. Les deux géants de la technologie diffèrent autant dans le placement de leurs produits que dans leurs prix. Quand Google se veut haut-de-gamme et propose des produits chers sous prétexte de proposer l’expérience Android originale, Samsung offre une diversité de produits allant du smartphone très bon marché à l’appareil très haut de gamme en passant par les smartphones d’exception comme le Galaxy Z Flip 4, par exemple.

Dans ces conditions, on comprend que Google a une très large marge de progression. Il n’est même pas certain que la compagnie souhaite réellement concurrencer Samsung. D’ailleurs, selon Me Savov, Google considère le mastodonte coréen comme une garantie de pouvoir proposer une grande diversité de téléphones sous Android sur le territoire américain. En effet, les constructeurs chinois sont de plus en plus mal vus, LG et HTC ont abandonné le marché des mobiles, et Apple fait du Apple. Cela dit, tous les espoirs sont encore permis pour Google. Elle doit présenter ses nouveaux smartphones Pixel 7 et Pixel 7 Pro, et l’on attend également sa nouvelle gamme d’accessoires qui devraient permettre d’homogénéiser un peu l’univers de la marque.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !