Qualcomm contredit Intel et AMD, la pénurie de composants s’arrêtera en 2022

 

Selon Qualcomm, la pénurie de composants ne devrait pas durer après 2022. C’est un optimisme qui dénote un peu avec les prévisions de l’ensemble du secteur, qui tablent plutôt pour des problèmes d’approvisionnement jusqu’en 2023. Une différence qui peut s’expliquer par la récente annonce du Snapdragon 8 Gen 1.

qualcomm snapdragon

Les prévisions s’enchaînent et ne se ressemblent pas. Enfin presque. Il s’agit désormais d’un avis quasi unanime, la pénurie de composants devrait durer jusqu’en 2023. Constructeurs de consoles, voitures et autres appareils se mettent presque tous d’accord. Fin octobre, Intel confirme ses prédictions pessimistes, suivi par AMD il y a quelques jours. En clair, nous ne sommes pas prêts de voir le bout tunnel.

Ceci étant dit, tout le monde n’est pas du même avis. En effet, dans un récent rapport de TheElec, on apprend que Qualcomm se veut beaucoup plus optimiste. Son PDG Cristiano Amon pense en effet que 2022 sonnera la fin de la pénurie de composants. Alors que la firme est pourtant au cœur du sujet, il peut paraître étonnant que celle-ci ne s’aligne pas avec ses concurrents. Une différence qui pourrait bien avoir un lien avec sa dernière annonce.

Sur le même sujet : Qualcomm pourrait abandonner ses propres smartphones pour ne pas reproduire les mêmes erreurs que Microsoft

Qualcomm cherche-t-il à rassurer ses clients à tout prix ?

En effet, ce 1er décembre, Qualcomm a dévoilé le Snapdragon 8 Gen 1, son tout nouveau processeur qui propulsera les prochains smartphones haut de gamme. Une puce très attendue certes, mais dont le lancement pourrait bien s’avérer compliqué si les investisseurs se montrent timides. Aussi, il est probable que le constructeur cherche à calmer le jeu en se montrant plus optimiste que ses concurrents.

Mieux vaut donc ne pas crier victoire trop vite après cette annonce. S’il y a bien entendu un enjeu financier derrière, la réalité pourrait bien rattraper les dires de Cristiano Amon. Les analystes sont formels : le seul moyen efficace de contrer la pénurie est de construire de nouvelles usines. Une stratégie déjà adoptée par Samsung, qui a investi 17 milliards de dollars pour mettre sur pied un nouveau géant de production. Aussi efficace soit-elle, cette solution prendra des mois, voire années, à porter ses fruits.

Source : TheElec



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !